Background Image

Vendredi 11 Décembre

L’Ukraine veut fournir de l’hydrogène à l’Allemagne… Allemagne: rien de plus simple avec l’énergie solaire et éolienne… La Russie et l’Ukraine se disputent des hélicoptères et des avions… 22 millions d’euros prévus pour les écoles internationales de l’UNIT.City de Kiev… UIA, Windrose Plan Vols vers New York
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

«Avec ses gazoducs Est-Ouest, l’Ukraine souhaite devenir un important fournisseur d’hydrogène de l’Allemagne, a déclaré mardi le Premier ministre Denys Shmyhal lors de la première journée germano-ukrainienne de l’énergie.  «Le développement de l’énergie hydrogène est une priorité pour l’Ukraine», a-t-il déclaré, faisant allusion à la source d’énergie à croissance rapide.  «C’est une opportunité d’utiliser le potentiel existant de l’énergie verte et d’attirer des investissements dans le développement d’une économie verte.»

Anka Feldhusen, ambassadrice d’Allemagne et hôte de l’événement, a averti que l’Ukraine devrait d’abord payer sa dette de 1 milliard de dollars envers les producteurs d’énergie éolienne et solaire.  L’un des 11 ambassadeurs à avoir envoyé une lettre le mois dernier à Shmyhal au sujet de la dette croissante, Feldhusen a déclaré diplomatiquement: « Je ne voudrais pas que l’Ukraine perde son attrait pour les investisseurs étrangers à cause de cette histoire. »

En Ukraine, DTEK est le pionnier dans le domaine de l’énergie hydrogène, devenant la première entreprise ukrainienne à rejoindre Hydrogen Europe, une association où les dirigeants européens échangent des stratégies et forgent des partenariats dans les technologies de l’hydrogène.  Emanuele Volpe, Chief Innovation Officer de DTEK, a déclaré lors de la conférence: «DTEK prévoit de lancer un projet pilote d’hydrogène local qui servira de catalyseur pour le développement progressif du secteur et accélérera l’introduction des mesures réglementaires, techniques, commerciales et logistiques requises  pour donner un coup de pouce à l’industrie. »

La banque centrale ukrainienne a décidé hier de maintenir le taux d’intérêt préférentiel à 6%, niveau inchangé depuis juin.  Bien que l’inflation en novembre ait atteint 3,8%, la Banque nationale d’Ukraine ne la voit pas comme une menace immédiate.  «La coopération avec le [FMI] reste fondamentale pour la reprise de l’économie ukrainienne», a écrit un message publié sur le site Web de la banque.  «Le financement fourni par le FMI et d’autres partenaires internationaux est crucial pour les dépenses budgétaires prévues.»

 Dans un exercice de nettoyage de la maison, le Conseil des ministres a décidé mercredi de transférer 18 entreprises du conglomérat de défense UkrOboronProm au State Property Fund pour privatisation.  Avec une valeur totale cotée à 10 millions de dollars, les entreprises devraient être vendues en grande partie pour leur ferraille et leurs biens immobiliers.  Sur les 18 entreprises, 11 ne fonctionnent plus.  Cinq ont perdu un total de 530 millions de dollars au cours du premier semestre de cette année.  Héritage du complexe militaro-industriel soviétique des années 1980, la liste comprend des entités telles que l’usine aéronautique de Vinnytsia, l’Association de production d’hélicoptères de Zakarpattia et l’Institut de recherche en génie radio de Lviv.

Le divorce militaire russo-ukrainien s’est approfondi la semaine dernière après que Russian Helicopters ait accusé le Motor Sich d’Ukraine d’avoir effectué des révisions  illégales d’hélicoptères Mil Mi-17 pour l’armée de l’air afghane, rapporte Ria Novosti de Moscou.  Les Russes affirment que les hélicoptères ont été conçus et construits en Russie et que toute révision en dehors du constructeur russe «met en danger la vie des soldats américains et afghans qui exploitent ces hélicoptères».

FlightGlobal, un site d’information basé aux États-Unis, rappelle que l’année dernière, l’Ukraine Antonov a cherché à saisir cinq avions cargo An-124 exploités par Volga-Dnepr parce que la compagnie aérienne russe de fret a effectué des modifications de prolongation de la vie des avions sans l’autorisation ou la participation d’Antonov.

La Banque pour le commerce et le développement de la mer Noire accorde un prêt de 9 ans de 10 millions d’euros à l’école Novopechersk pour la construction d’un nouveau campus à l’UNIT.City de Kiev, ce qui a presque triplé les inscriptions à 1 200 étudiants.  Zoya Litvin, responsable d’Osvitoria, l’association à but non lucratif de contrôle, a déclaré que l’école K-12 «se concentrera sur les STEM et les technologies de l’information, les secteurs qui se développeront le plus rapidement à l’avenir».  Le mari de Litvin, Vasily Khmelnitsky, développe UNIT.City en tant que plus grand hub d’Ukraine pour les entreprises informatiques.  Construit sur le terrain de 25 hectares d’une ancienne usine de motos, UNIT.City prévoit d’accueillir 15000 habitants d’ici 2025.

Les parents de l’école française de Kiev votent jusqu’à mercredi sur un projet de 18 mois et 12 millions d’euros visant à construire un campus unifié de 6 000 mètres carrés à Unit.City.  Le projet du Lycée Français Anne de Kiev rassemblerait sous un même toit 750 élèves de la maternelle à la 12e année qui sont maintenant répartis dans trois bâtiments du centre de Kiev et de Podil.  Les garanties du gouvernement français pourraient couvrir des obligations ou des prêts levés pour financer la construction.

Les dépenses des Ukrainiens en voyages à l’étranger ont chuté de moitié cette année, à 4,5 milliards de dollars contre 8,7 milliards de dollars, a déclaré hier Dmitry Sologub, vice-gouverneur de la Banque nationale d’Ukraine.  «C’était un facteur important dans l’amélioration de notre compte courant», a-t-il déclaré.  «Les agences de voyage de mars à juin n’achetaient pas du tout de devises, puis elles ont commencé à acheter, mais les achats sont restés faibles.»  Il s’attend à ce que les dépenses de voyages à l’étranger rebondissent lentement l’année prochaine, probablement à 5 milliards de dollars.

A partir du 28 mars, l’UIA promet de progressivement mais de  «complètement restaurer» son réseau de liaisons internationales, précise la compagnie aérienne dans une note publiée hier sur son site.  La compagnie aérienne ukrainienne prévoit de restaurer 43 routes internationales, y compris des vols au départ de Kyiv Boryspil vers: New York, Toronto, Le Caire, Delhi, Dubaï, Djeddah, Londres Heathrow et Londres Gatwick, et 22 villes de l’UE.  Des vols intérieurs seront opérés au départ de Kiev Boryspil vers: Dnipro, Ivano-Frankivsk, Kharkiv, Kherson, Lviv, Odesa et Zaporizhia.

Windrose Airlines a demandé au département américain des transports de transporter des passagers et du fret entre l’Ukraine et New York, rapporte le site d’information aéronautique basé aux États-Unis, One Mile at a Time.  La compagnie aérienne, contrôlée par Ihor Kolomoisky, a récemment loué un Airbus A330-200, un avion large à deux couloirs pouvant accueillir 400 passagers dans trois classes.  «La compagnie aérienne utilisera apparemment cet A330 pour des vols charters vers New York et Hong Kong», écrit le site d’information, citant le dépôt américain.  «Windrose prévoit en outre d’exploiter directement des chartes ad hoc à destination et en provenance des États-Unis en utilisant son propre métal.»

Le trafic passagers à Kiev Sikorsky jusqu’en novembre a totalisé 670 900 passagers soit  – 18% du niveau des 11 premiers mois de l’année dernière.  En novembre, l’aéroport de la rive droite de Kiev n’a traité que 13% du volume de novembre de l’année dernière.  L’aéroport est sur la  voie de terminer cette année avec un volume de passagers légèrement inférieur à 2013.

De l’éditeur: Où allez-vous pour Noël?  Telle était la question fréquente et presque réflexive hier soir lors du dîner d’adieu de l’ambassadeur très compétent d’Italie, Davide La Cecilia. À l’exception de Davide, la plupart d’entre nous n’irons nulle part.  Avec Kiev enregistrant hier un record de 1899 cas de coronavirus et des pays dressant des barrières à droite et à gauche, ce sera un hiver d’hibernation.  Signe des temps, le déménagement de Davide à Rome consiste à occuper un poste de coordination des vaccins.  Buona fortuna a te, caro amico! Jim Brooke 

James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Ukraine must preserve the independence of the central bank under the next governor as part of the $5 billion IMF deal, the IMF’s country representative said in the first public comments since National Bank of Ukraine Governor Yakiv Smoliy quit July 1, complaining of “systematic political pressure.” The IMF’s Goesta Ljungman told Liga.net: “The fact that the management of the NBU openly says that it is subject to political pressure should be of concern to all. »

The interview echoed last weekend through the western press, including the Financial Times, The New York Times, and The Washington Post. The Post version headlined: “Ukraine’s bank chief quit and received a coffin as a warning. It’s a scandal that threatens the country’s economic health.”

The day after President Zelenskiy called for an 11% devaluation of the hryvnia, the IMF representative said: “The current Stand-By Arrangement is premised on…a continuation of the economic policies of inflation targeting, a floating exchange rate, accumulation of foreign reserve and strengthening of the financial sector. »

As nervous investors pushed down the price of Ukraine’s government Eurobonds on Friday, Ljungman, a Swedish economist with a decade of IMF work, gave a primer in classical economics: “We know that prudent monetary, monetary and financial policies have an extremely positive impact on long-term economic development. But we also know that sometimes good policies are unpopular, and some politicians seek to stimulate rapid growth.”

“However, irresponsible central bank policies ultimately lead to high inflation, exchange rate volatility, financial sector problems, low economic growth, and high unemployment, as we have seen during past crises in Ukraine,” he continued. “Recognizing the temptation of excessive short-term stimulus, most developing and developed countries have an independent central bank with clear powers to do what is right for the economy in the long run.”

Ljungman did not say that Ukraine is in violation of the IMF agreement. He also did not put forward any name for a successor to Smoliy. The Rada breaks Friday evening for a 6-week recess. It is unclear if deputies will reach an agreement on a consensus candidate this week.

With Smoliy and his deputy, Oleh Churiy, out, the 7-member central bank board now risks losing its free market majority The Zelenskiy “administration’s plan [is] to remove all current members of the NBU’s management board,” the Kyiv Post reported Friday, citing a “banking” official.

As part of Zelenskiy’s push to drive down interest rates, the new state program « Affordable Loans 5-7-9% » has received applications from entrepreneurs for loans totaling $300 million. Zelenskiy said last week that home mortgages have started to fall below 10%. With annual inflation around 2%, Oleksiy Blinov, head of research for Alfa-Bank Ukraine, writes: “This leaves some room for further (limited) interest rate cuts for the NBU, and we think a 5-5.5% decision is likely on July 23 (current prime rate is 6%).”

Public opinion polls show majorities of Ukrainians are skeptical or hostile to IMF programs. Anti-IMF feeling is whipped up by pro-Russian TV stations – about half of Ukraine’s media market. Ihor Kolomoisky, Zelenskiy’s media backer last year and vocal opponent of the IMF, is bidding to manage the assets of another local media company, reports the Kyiv Post. Kolomoisky, owner of seven television channels and a group of Internet sites, vying for UMH Holding, the leading media company in Ukraine during the presidency of Viktor Yanukovych.

No cash please, we’re Ukrainian. Non-cash payments during the quarantine jumped to 87% in May, from 82% in January, National Bank of Ukraine reports on its Facebook page. In terms of volumes of money, non-cash grew to 55%, from 50%.

Deflating these statistics, Smoliy, the former central bank governor, said in an interview last week with LB.ua: “According to the Ministry of Economy, 30% of businesses are in the shadows. I think it can be easily multiplied by two. More than half of the business is in the shadows.”

As the Rada prepares to debate this week two bills offering tax breaks for the production of electric cars, Robert Horvat, a deputy representing the Zakarpattia district with Eurocar, says the plant plans to produce electric Volkswagens. Eurocar, Ukraine’s sole functioning car plant, makes cars for the Volkswagen Group, largely Skodas.

Four months after the corona quarantine started, Ukrzaliznytsia is running only one third of its suburban and long distance trains, Ivan Yurik, acting CEO of the state railroad says. If the corona pandemic eases, he hope to restore full train service next month. Last Thursday and Friday, Ukraine recorded about 800 new corona cases each day.

UIA restarts its North America flights this Sunday with a weekly B767-300(ER) flight between Kyiv Boryspil and Toronto Pearson. UIA has not announced plans to restart service between Kyiv and New York JFK.

The EBRD is extending a €25 million loan to UkSATSE to help the air traffic control agency survive the collapse in air traffic. The agency earns its money by guiding planes through Ukraine’s air space. In June, domestic flights were down 54% yoy, international flights were down 89.5%, and overflights were down 91%. EBRD said Friday the ‘solidarity’ loan will help cover “liquidity and working capital needs of the company to maintain the uninterrupted provision of vital operations despite a significant reduction in air travel following the worldwide lockdown triggered by the coronavirus pandemic and public health measures to contain its spread.”

Some of the money is to help Ukraine enter the EU open skies agreement. Ukraine hopes to finally sign the common aviation area agreement on Oct.1, at the upcoming EU-Ukraine summit. Ukraine’s admission was initialed in 2013, but admission was held up over Spain’s dispute with Britain over Gibraltar International Airport. With Brexit, that issue is now moot.

Human error was behind the Jan. 9 missile strike that down the UIA flight shortly after it left Tehran airport, killing all 176 aboard. At an air defense unit, an operator foorgot re-adjust the north direction on the radar system after moving to a new position, an error that contributed to misreading the radar’s data, according to a report posted Saturday on the website of Iran’s Civil Aviation Organization. Six people have been arrested. Next Monday, six months after the shootdown, Iran promises to deliver the jet’s black boxes to Paris.

From the Editor: President Zelenskiy appears determined to kick start growth by getting money out of banks before the Oct. 25 elections. Building a decent court system would slow the flow of money out of the country to Cyprus and other safe havens. It is a little rich for Ukrainians to say to foreigners: ‘don’t do as we do — invest in Ukraine!’ With best regards, Jim Brooke