Background Image

Jeudi 28 janvier

 L'Ukraine ouvre sa malle au trésor  rempli de minerais précieux  … L'Ukraine veut couper les connexions électriques avec la Russie et la Biélorussie… Les réducteurs de la paperasse avancent… Le Cabinet approuve les prêts hypothécaires subventionnés.
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Le service ukrainien de géologie et du sous-sol vise à attirer 10 milliards de dollars d’investissements au cours de cette décennie pour développer un trésor de minerais , notamment du lithium, du titane, de l’uranium, du nickel, du cobalt et de l’or, a déclaré mardi Roman Opimakh, chef de l’agence connue sous le nom de Derzhgeonadr . Lors d’une conférence, Minerals of the Future, Opimakh a présenté 30 sites d’investissement qui doivent être proposés cette année pour des enchères en ligne dès  le 15 février.

Les terres rares et les métaux rares sont également mis aux enchères cette année – tantale, niobium, béryllium, zirconium et scandium. Ceux-ci se trouvent dans le Bouclier ukrainien, une ceinture de 250 km qui traverse le centre de l’Ukraine, de Rivne au nord-ouest à Louhansk au sud-est.  Les détails des lots et des licences sont publiés sur UkraineInvest Guide, le site Internet anglo-ukrainien d’UkraineInvest.

Selon le Global Mining Review, un site d’information basé au Royaume-Uni, les investisseurs miniers étrangers regardent l’expérience d’Avellana Gold, la seule mine d’or en activité d’Ukraine.  Fondée par Brian Savage, un Américain, Avellana avait terminé la construction d’une nouvelle usine par gravité en 2019, lorsque des pillards d’entreprises ont attaqué, aidés par des tribunaux inférieurs corrompus à Zakarpattia.  Avellana a gagné devant les tribunaux supérieurs, en partie avec l’aide des associations professionnelles internationales d’Ukraine et avec l’appui de hauts fonctionnaires.  Aujourd’hui, la société développe son gisement de Muzhieva, situé à 40 km au sud de Moukatchevo et qui contiendrait 55 tonnes d’or et 1 million de tonnes de zinc et de plomb.

Jusqu’à 12 milliards d’euros de financement public et privé pour aller dans «European Battery Innovation», un projet approuvé mardi par la Commission européenne.  Avec 42 entreprises inscrites dans le projet, près de 3 milliards d’euros viendront de 12 pays de l’UE et 9 milliards d’euros du secteur privé.  En se concentrant sur les batteries lithium-ion pour voitures électriques et les batteries pour le stockage d’énergie, «le projet couvrira l’ensemble de l’écosystème des batteries, de l’extraction des matières premières, la conception et la production de cellules et blocs de batteries au recyclage et à l’élimination dans une économie en boucle fermée».  rapporte Interfax-Ukraine.

L’Ukraine doit se déconnecter du système énergétique de la Biélorussie et de la Russie et rejoindre le marché européen de l’électricité, via le réseau européen des gestionnaires de réseau de transport, ou ENTSO-E, ont récemment déclaré deux ministres du gouvernement.  « Nous devons de toute urgence nous déconnecter du système énergétique unifié avec la Biélorussie et la Russie, et nous connecter au système européen », a déclaré vendredi le ministre de l’Énergie par intérim Yuriy Vitrenko dans l’émission télévisée du programme de liberté d’expression de Savik Shuster.  Vitrenko, qui fait face aujourd’hui à un vote de confirmation à la Rada, a ajouté: «Ce sera l’une de mes tâches principales.  Pour que nous soyons connectés à l’Europe et son marché normal où il n’y a pas d’arbitraire de monopole et où il y a un prix équilibré et transparent.

De même, le ministre des Affaires étrangères Dmytro Kuleba a déclaré lundi à Ukraine 24 TV: «L’objectif de l’Ukraine est de rejoindre le système d’approvisionnement en électricité de l’Union européenne en 2023. Cela signifie que nous devons nous couper du système biélorusse et du système russe, nous intégrer pleinement  dans le système de l’UE.  Nous suivons cette voie. »

Actuellement, seuls 4% de la production et de la consommation d’électricité de l’Ukraine – des parties des régions de Zakarpattia, Ivano-Frankivsk et Lviv – sont connectés à ENTSO-E, via l’île énergétique de Burshtyn.  Le reste du réseau électrique, le United Energy System of Ukraine, est connecté aux systèmes du Bélarus et de la Russie.

Avec seulement 40% des factures de l’année dernière non payées aux producteurs d’énergie solaire et éolienne, le gouvernement devrait payer – ou risquer de ternir davantage l’image d’investissement du pays, a averti hier la Chambre de commerce américaine en Ukraine. Accusant que le gouvernement viole le remboursement promulgué en août dernier, la Chambre a déclaré que davantage de retards «constitueront une menace directe pour le climat d’investissement dans le pays.

Le temps nécessaire pour brancher l’électricité en Ukraine passerait de 270 jours à 97 jours, selon un projet de loi devant la Rada, écrit Mikheil Saakashvili, chef du Conseil national de la réforme ukrainien, dans le Kyiv Post.  En revanche, un branchement électrique en Russie prend 38 jours.  Dans le classement Doing Business de la Banque mondiale, l’Ukraine se classe au 128e rang, sur 189 pays, pour la rapidité d’obtention de l’électricité.

À partir du 1er septembre, les agences gouvernementales seraient interdites d’exiger des documents papier si les informations sont déjà sur les ordinateurs du gouvernement, en vertu d’un projet de loi rédigé par le ministère de la Transformation numérique.  «La dématérialisation est notre petit rêve numérique», écrit le ministre Mykhailo Fedorov sur Telegram.  «Je recommande de ne pas investir sur le marché des copieurs.»

Un programme de subvention des hypothèques immobilières a été approuvé hier par le Cabinet des ministres.  Le gouvernement paiera les premiers 7% du paiement des intérêts sur un prêt hypothécaire.  Actuellement, cinq banques proposent des hypothèques à 10%.  Destiné aux jeunes familles ukrainiennes, le programme prévoit des prêts de 15 ans allant jusqu’à 70 000 $ pour acheter une maison ou un appartement construit après 2015. Les acheteurs doivent effectuer un paiement minimum de 15% du coût du logement.  Le site Web du président Zelenskiy indique: «Le prêt hypothécaire favorisera le développement économique et créera des incitations supplémentaires pour les jeunes Ukrainiens à rester et à travailler dans leur pays.»

Alors que les taux d’intérêt ont chuté au cours des deux dernières années, le montant des prêts hypothécaires a augmenté de 43%, pour atteindre 25 000 dollars, a récemment rapporté la Banque nationale d’Ukraine sur Facebook.  Cependant, 87% des prêts concernaient des résidences secondaires, en grande partie des datchas.  L’automne dernier, le taux hypothécaire effectif moyen sur le marché secondaire était de 14,9%.  Au primaire, il était de 18,2%.  Le programme de subvention des prêts hypothécaires pour les nouveaux logements est réservé aux premiers acheteurs.

La police a effectué hier des descentes à Kharkiv dans le cadre d’un effort multinational visant à démanteler «Emotet», un réseau de logiciels malveillants qui aurait causé 2,5 milliards de dollars de dommages aux banques et aux entreprises depuis 2014, rapporte le bureau du procureur général de l’Ukraine.  Les autorités ont publié des photos de cartes bancaires, d’espèces et d’une pièce ornée de matériel informatique emmêlé, mais n’ont pas précisé si des arrestations avaient été effectuées en Ukraine.  Des raids simultanés aux États-Unis, au Canada, en Ukraine et dans cinq pays de l’UE ont sévi contre Emotet, que les cybercriminels utilisaient pour accéder à l’ordinateur d’une victime, puis pour télécharger des chevaux de Troie pour voler des mots de passe bancaires, rapporte Reuters.  « Emotet est actuellement considéré comme le logiciel malveillant le plus dangereux au monde », a déclaré l’agence de police fédérale allemande BKA. « La destruction de l’infrastructure Emotet est un coup dur contre la criminalité internationale organisée sur Internet. »

Note de l’éditeur:  Communisme = pouvoir soviétique + électrification.  Le célèbre dicton de Lénine a engendré la construction de la puissante centrale hydroélectrique Dnipro d’Ukraine, alors la troisième plus grande centrale électrique au monde. Six ingénieurs américains ont remporté l’Ordre du drapeau rouge du travail pour leur travail à Zaporijia.  Un siècle plus tard, l’Ukraine prévoit de couper les liens électriques qui la lient à Moscou.  Pour cela, l’Ukraine a besoin d’un bon slogan, quelque chose de plus accrocheur que: «Intégration dans l’UE = ENTSO-E + Burshtyn». Quelqu’un aurait une idée ?  Avec mes meilleures salutations Jim Brooke 

Traduction Louis Chambaudie. Kiev. Ukraine.