Les recettes de la Russie provenant des exportations d’énergie au cours des 100 premiers jours de la guerre se sont élevées à 93 milliards d’euros.
mardi, juin 14, 2022

Les recettes de la Russie provenant des exportations d’énergie au cours des 100 premiers jours de la guerre se sont élevées à 93 milliards d’euros.

Selon une étude de CREA, l’UE reste le principal acheteur de gaz et de pétrole russes, soit 61 % des exportations russes de combustibles fossiles, pour un montant de 57 milliards d’euros. Parmi les pays individuels, le plus grand importateur était la Chine avec 12,6 milliards d’euros, en deuxième position – l’Allemagne avec 12,1 milliards d’euros, en troisième position – l’Italie avec 7,8 milliards d’euros. Les importations ont légèrement diminué en mai, d’environ 15 % par rapport à la période précédant l’invasion, car de nombreux pays et entreprises ont évité de s’approvisionner en énergie en provenance de Russie. La baisse de la demande et des prix du pétrole russe en mai a coûté au gouvernement environ 200 millions d’euros par jour. Cependant, l’augmentation de la demande de matières premières fossiles a conduit à un résultat inattendu : Les prix moyens des exportations russes ont été supérieurs de 60 % à ceux de l’année dernière, même si le volume total a été réduit

Actualité précédente
Le gouvernement ukrainien a interdit l'exportation de fioul, de gaz ukrainien et de charbon.

Le gouvernement ukrainien a interdit l'exportation de fioul, de gaz ukrainien et de charbon.

Nouvelles suivantes
Naftogaz a signé un mémorandum avec une société canadienne sur la fourniture de gaz naturel liquéfié

Naftogaz a signé un mémorandum avec une société canadienne sur la fourniture de gaz naturel liquéfié

Principaux sujets précédents