L’AIE prévoit la première crise énergétique mondiale en 2023.
mercredi, octobre 26, 2022

L’AIE prévoit la première crise énergétique mondiale en 2023.

Le monde connaît actuellement la première crise énergétique véritablement mondiale, selon le directeur de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), Fatih Birol. S’exprimant lors de l’ouverture de la Semaine internationale de l’énergie de Singapour (SIEW-2022), M. Birol a averti que les pénuries de gaz naturel pourraient s’aggraver considérablement en 2023. En particulier, la demande devrait augmenter en Chine et en Europe, qui auront besoin de volumes supplémentaires de gaz naturel liquéfié (GNL) pour remplir les stockages souterrains avant l’hiver prochain. M. Birol a ajouté que cela entraînerait une hausse des prix et des pénuries d’approvisionnement jusqu’en 2024 au moins. M. Birol prévoit un risque similaire sur le marché pétrolier en raison de la décision risquée de l’OPEP+ de réduire les quotas de production de deux millions de barils par jour. Birol prévient que cette crise énergétique pourrait creuser le fossé entre les pays riches et les pays en développement. Cela pourrait alors conduire à une scission géopolitique entre les pays occidentaux, les économies développées et les pays en développement, a averti le chef de l’AIE.

Actualité précédente
La Banque mondiale accorde à l'Ukraine 500 millions de dollars sous garantie britannique.

La Banque mondiale accorde à l'Ukraine 500 millions de dollars sous garantie britannique.

Nouvelles suivantes
L'UE va fournir à l'Ukraine une aide d'urgence de 1 milliard d'euros pour restaurer ses infrastructures énergétiques.

L'UE va fournir à l'Ukraine une aide d'urgence de 1 milliard d'euros pour restaurer ses infrastructures énergétiques.

Principaux sujets précédents