Background Image

Vendredi, 7 Août

Les Etats-Unis se mobilisent contre Kolomoisky ... La NBT norvégienne investit 1,6 milliard d'euros dans l'éolien d'Ukraine ... La Chine regarde l'Ukraine Hydro ... Après Beyrouth, les contrôles se resserrent sur les engrais azotés ... Néerlandais et Coréens investissent dans le port de Mykolaiv ...
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Le ministère américain de la Justice a décidé hier de saisir des propriétés commerciales dans le Kentucky et le Texas d’Igor Kolomoisky et de son partenaire commercial, Gennadiy Boholyubov, rapporte le Washington Post.  Dans une plainte pour confiscation civile, le gouvernement a accusé l’ex propriétaire d’avoir volé des milliards à la PrivatBank et de blanchir une grande partie de l’argent aux États-Unis.  «Ces hommes ont essentiellement utilisé [PrivatBank] comme compte personnel pour bâtir un empire commercial aux États-Unis», écrit le Post, citant le ministère de la Justice.  « Ils ont demandé de l’argent à PrivatBank – qu’ils ont toujours reçu parce qu’ils étaient propriétaires – puis ont transféré l’argent à travers un vaste réseau d’entreprises pour » dissimuler complètement leur nature, leur source, leur propriété et leur contrôle « , a allégué le ministère de la Justice. »

Les affaires de confiscation d’actifs civils visent à saisir un parc de bureaux de 19,5 acres à Dallas et le bâtiment PNC Plaza à Louisville, Kentucky.  Le ministère de la Justice allègue que Kolomoisky et Boholyubov ont utilisé l’argent de la PrivatBank pour acheter 500 000 mètres carrés de biens et immobiliers commerciaux dans l’Ohio, des aciéries au Kentucky, en Virginie occidentale et au Michigan, une usine de fabrication de téléphones portables dans l’Illinois et des immeubles commerciaux au Texas.

Par ailleurs, le bureau du procureur américain à Cleveland enquête sur Kolomoisky pour un éventuel blanchiment d’argent.  Dans le cadre de cette affaire, le FBI a saisi mardi deux bureaux de Kolomoisky aux États-Unis, un à Cleveland et un à Miami.  L’année dernière, Kolomoisky était le principal soutien médiatique de Zelenskiy dans sa campagne présidentielle finalement réussie.

 Timothy Ash associe le gouvernement américain à la décision cette semaine de retirer, le mois dernier, l’équipe de nettoyage des banques 2014-2019 de la Banque nationale d’Ukraine: «L’USG semble en avoir suffisamment vu en termes de risques de retour en arrière sur le programme de réforme bancaire  et prend les choses en main [avec] cette affaire de confiscation civile lancée contre Kolomoisky.

La NBT norvégienne prévoit d’investir 1,6 milliard d’euros en Ukraine au cours de l’année prochaine, a déclaré hier Joar Viken, PDG de la société, au président Zelenskiy.  NBT investit 1,2 milliard d’euros pour construire Zophia, un parc éolien de 800 MW dans le sud de Zaporijia, sur la rive nord de l’Azov.  L’entreprise prévoit également d’investir 140 millions d’euros pour moderniser les systèmes électriques locaux.  En outre, NBT dépense 300 millions d’euros pour construire avec H2LLC une usine de production d’hydrogène de 200 MW, également à Zaporijia.

China Gezhouba Group Corporation est intéressé par la construction de projets hydroélectriques en Ukraine, a déclaré l’ambassadeur d’Ukraine en Chine, Serhiy Kamyshev, après avoir rencontré le président de la société, Lyu Zexiang.  L’entrepreneur du barrage des Trois Gorges, le plus grand barrage hydroélectrique du monde, Gezhouba déménage de manière agressive à l’étranger, cherchant à porter les contrats internationaux à la moitié de ses revenus.

Dans le sillage de l’explosion massive de nitrate d’ammonium dans le port de Beyrouth, l’Ukraine, grand importateur et consommateur d’engrais, va renforcer sa manutention de ce produit potentiellement dangereux.  Le président Zelenskiy a ordonné hier au Premier ministre Shmygal de prendre des mesures pour empêcher les «catastrophes causées par l’homme» de la mauvaise gestion des «engrais, qui, en raison de leurs propriétés intrinsèques, peuvent constituer une menace pour la vie et la santé des personnes».  L’année dernière, l’Ukraine a importé environ 500 000 tonnes de nitrate d’ammonium, principalement par voie maritime.

Andrey Stavnitser, PDG de TIS, un important terminal portuaire de la région d’Odessa, a déclaré que son père, Aleksey, avait arrêté de manipuler du nitrate d’ammonium en 2008 pour des raisons de sécurité.  Andrey Stavnitser a écrit sur Facebook que TIS transbordait 3 millions de tonnes par an, stockant parfois jusqu’à 200 000 tonnes à la fois.  L’explosion de Beyrouth est attribuée au stockage de 2750 tonnes dans un entrepôt.

Le plus grand producteur d’engrais azotés d’Ukraine, Dmytro Firtash, Ostchem Holding, a publié hier une déclaration affirmant que la société respectait les «normes internationales» en matière de sécurité et de production.  « Point important: le plus dangereux n’est pas tant la production que le stockage du soi-disant nitrate d’ammonium en vrac », précise le communiqué.  «Près de 95% du nitrate d’ammonium de nos usines est stocké séparément dans des conteneurs souples spéciaux emballés hermétiquement en big bags en polypropylène, ce qui réduit considérablement son explosivité.

in collaboration with CMS Cameron McKenna Nabarro Olswang Ukraine and UBN,  we have created the "Investing and Doing Business in Ukraine 2020 guide”.

Renaisco BV, filiale néerlandaise de Glencore International, a obtenu l’autorisation du gouvernement ukrainien d’acquérir une participation majoritaire dans Avery, l’un des principaux complexes d’exportation d’huile végétale d’Ukraine.  Propriété de l’OREXIM de Kiev et situé dans le port de Mykolaïv, Avery dispose d’un parc de 40 réservoirs, d’une capacité de transbordement annuelle de 1,6 million de tonnes et de suffisamment de postes d’amarrage pour charger simultanément trois pétroliers végétaux océaniques.

L’agence de crédit à l’exportation de Corée du Sud, la Export-Import Bank of Korea, fournit un financement de 36 millions de dollars à une coentreprise entre Posco International, la plus grande société commerciale de Corée, et OREXIM sur le terminal céréalier MMW de Mykolaiv.  La coentreprise a utilisé le financement initial pour étendre MMW, augmentant sa capacité annuelle de stockage de céréales à 2,5 millions de tonnes.  Le CMS Cameron McKenna Nabarro Olswang a conseillé sur l’accord transfrontalier.

Au cours de la dernière décennie, 14 millions de tonnes de capacités de stockage simultané ont été mises en service en Ukraine, portant le total à 51 millions de tonnes, soit environ la moitié de la récolte prévue cette année.  Environ un tiers des greniers ukrainiens sont des silos métalliques modernes d’une capacité de 100 000 tonnes.  Les autres sont en grande partie des restes de béton armé de l’époque des fermes collectives, rapporte le site d’information Elevatorist.

La plupart des nouvelles constructions ont eu lieu dans le centre de l’Ukraine, dans cinq oblasts responsables de 35% de la production céréalière du pays: Poltava, Vinnitsa, Tchernihiv, Tcherkassy et Kirovohrad.  Avec le changement climatique, le potentiel des silos dans les régions de l’ouest et du nord augmente, là où la production céréalière augmente actuellement », déclare Alexander Lavrinchuk, un spécialiste des silos élévateurs.

KMZ Industries, fabricant d’équipements de stockage et de traitement des céréales, s’attend à une augmentation de ses ventes de 60% en glissement annuel, a déclaré la société à Interfax-Ukraine.  Avec 42 projets en cours, Valery Kalashnik, attribue la croissance au niveau élevé de rentabilité des investissements dans le stockage et la transformation des céréales.  L’entreprise fabrique des silos, des séchoirs et séparateurs de grains et du matériel de transport – élévateurs à godets, convoyeurs à bande et à vis.

Les ventes de véhicules utilitaires neufs, indicateur clé de l’activité commerciale, ont augmenté de 11% en juillet en glissement annuel.  Le chiffre de juillet de 1 163 était de 53% supérieur à celui de juin, rapporte Ukravtoprom.

Prévoyant de construire 2 900 km de routes en ciment d’ici 2025, Oleksandr Kubrakov, directeur d’Ukravtodor, affirme: «Les routes en béton devraient être moins chères en Ukraine car nous importons 60% de bitume, mais le ciment est national.»  Alors que les températures de Kiev atteignent à nouveau 28 ° C aujourd’hui, les autorités de la ville interdisent l’entrée de camions lourds de 10 heures à 22 heures.  Les camions lourds endommagent l’asphalte par temps chaud.

De l’éditeur: Quelqu’un pensait au-delà du résultat annuel.  Le terminal portuaire TIS d’Odessa gagnait autrefois 30% de son argent en important du nitrate d’ammonium.  Andrey Stavnitser, PDG de TIS, écrit sur Facebook: «Mon père, qui dirigeait alors l’entreprise, m’a demandé d’arrêter de travailler avec le salpêtre pour des raisons de sécurité.  Lorsqu’une très petite quantité de carburant diesel entre – et il y en a assez dans le port -en contact avec le salpêtre celui ci se transforme en bombe explosive.  Et nous avons aussi un terminal charbonnier à proximité … Si quelque chose arrivait, ce serait Hiroshima.  Alexey Mikhailovich Stavnitser était un homme très sage et prudent.  Hier, je me suis à nouveau adressé à lui mentalement et je lui ai dit «merci». Avec mes meilleures salutations Jim Brooke

Un grand merci à la traduction de Louis Chambaudie.