Background Image

Vendredi, 17 juillet

Shevchenko est le nouveau chef de la banque centrale ukrainienne ... Le choix est probablement acceptable pour le FMI ... La lutte contre les tarifs de l'énergie verte n'ayant pas été résolue, La Rada prolonge la session jusqu'à mardi ... Les consommateurs et les chefs d'entreprise sont sombres ...
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Les marchés et les investisseurs se sont largement félicités de l’approbation par la Rada hier matin d’un nouveau directeur de la banque centrale. Dans une séquence de votes rapides, Kyrylo Shevchenko, chef de la banque d’État Ukrgasbank, a d’abord obtenu l’approbation du Comité des finances, puis du Parlement au complet – le tout avant le déjeuner.

Shevchenko a remporté l’approbation avec 332 voix, bien au-dessus des 226 requis. La plupart des députés de la Voix et de la Solidarité européenne se sont abstenus. Dans son discours de la Rada, Shevchenko a projeté l’image d’un centriste. Il a défendu le ciblage d’inflation de ses prédécesseurs, mais a indiqué qu’il soutenait des taux d’intérêt plus bas pour soutenir «une croissance économique plus poussée», rapporte le Financial Times.  «L’économie ukrainienne commence à se remettre des restrictions de quarantaine, mais elle continue de stagner.»

La montagne ukrainienne de prêts improductifs devra être réduite, a déclaré Shevchenko, qui est un vétéran du travail dans les banques publiques, d’abord à l’Oschadbank, puis à l’Ukragasbank.  S’adressant à la Rada, il a ventilé les parts des NPL comme suit: dans les banques d’État – 49% de tous les prêts;  dans les banques avec investissement étranger – 32,5%;  et dans les banques privées – 20%.

Ukraine Economics Flash de Citibank écrit: «Les acteurs du marché devraient pousser un profond soupir de soulagement étant donné que certains des candidats les plus controversés ont été évités … Un arrêt soudain du programme du FMI nouvellement créé a ainsi été évité avec succès.»

Alexander Paraschiy de Concorde Capital écrit: «On ne sait pas si Shevchenko sera en mesure de résister à la pression attendue du cabinet et du président pour assouplir radicalement la politique monétaire, voire affaiblir la monnaie nationale … Nous pensons que sa candidature satisfera un peu le FMI,  ce qui est encourageant pour la stabilité financière à court terme de l’Ukraine.  Sur la base de cette attente, il semble probable que l’Ukraine pourra bientôt revenir sur les marchés internationaux de la dette.  Le temps nous dira si la politique monétaire de Chevtchenko se révélera indépendante.  »

Pour calmer les investisseurs et les marchés, le nouveau gouverneur de la banque centrale devrait rapidement énoncer sa politique d’inflation et de change, il est important d’obtenir une position claire du président nouvellement nommé dès maintenant », a déclaré l’ancien ministre des finances Milovanov, qui est également président honoraire de la Kiev School of Economics.  « Quelle sera la politique de la Banque nationale à l’avenir: qu’est-ce qui va changer et qu’est-ce qui restera inchangé? »

La Chambre de commerce américaine en Ukraine déclare: «La communauté des affaires espère que le nouveau chef de la Banque nationale préservera l’indépendance de la NBU et poursuivra son cours actuel, en particulier la politique monétaire, le soutien à la stabilité macroéconomique et le ciblage de l’inflation.  comme assurer la coopération avec le FMI pour accélérer la croissance économique … la Banque nationale doit rester indépendante pour être efficace et assurer la confiance des investisseurs en Ukraine.

L’European Business Association publie une liste de souhaits en 5 points.  Il comprend: la poursuite de la libéralisation de la monnaie, le ciblage de l’inflation, «le cours monétaire  en cours de stabilité macroéconomique et une croissance économique durable» et «le soutien [de] l’indépendance de la NBU, sans interférer dans sa politique de régulateur et sans faire reculer les réformes engagées. dans le secteur financier.

Le «tarif vert» pour les parcs solaires et éoliens n’ayant pas été résolu, la Rada prolonge sa session jusqu’à mardi dans l’espoir de trouver une solution.  Les producteurs éoliens et solaires sont en grande partie impayés par Ukrenergo depuis avril.  Les arriérés de paiement approchent 625 millions de dollars, les investissements sont gelés, une grande partie de l’industrie sera confrontée à un défaut de paiement cet automne et plusieurs entreprises prévoient de recourir à l’arbitrage international.

in collaboration with CMS Cameron McKenna Nabarro Olswang Ukraine and UBN,  we have created the "Investing and Doing Business in Ukraine 2020 guide”.

A la Rada, des députés fidèles à Ihor Kolomoisky, grand consommateur d’électricité, proposent des réductions tarifaires plus profondes que le protocole de compromis accepté par la plupart des producteurs le mois dernier. Face à cette crise imminente, la BERD, l’un des principaux bailleurs de fonds des projets renouvelables, a lancé un appel hier après-midi: Nous exhortons l’administration et les législateurs à poursuivre leur dialogue avec les investisseurs afin de parvenir à une solution consensuelle soutenue par le secteur dans son ensemble.

Hier, la Rada a également voté pour promouvoir Olga Pishchanska à la présidence du Comité antimonopole.  Elle avait été la première directrice adjointe du comité jusqu’à il y a deux semaines, lorsque Zelenskiy a licencié Yuri Terentyev qui tenait le poste depuis cinq années . Pishchanska a déclaré à la Rada: « Les principales priorités de la politique de la concurrence dans un proche avenir sont de lutter contre l’abus des monopoles et des cartels existants, d’utiliser des outils pour abaisser les barrières à l’entrée, de mettre fin aux actions anticoncurrentielles des autorités, de renforcer la capacité institutionnelle de la  et réformer l’organisme des marchés publics.  »

Deux enquêtes menées avant la crise des banques centrales du 1er juillet indiquent une détérioration des perspectives des consommateurs et des entreprises.

L’indice de confiance des consommateurs a reculé de 11 points en juin, à 65 points sur une échelle de 200 points.  Info Sapiens, qui réalise cette enquête mensuelle, rapporte ces baisses: les anticipations économiques, en baisse de 19 points, à 72 points;  les attentes en matière de finances personnelles, en baisse de 18 points, à 74 points;  et le développement de l’économie ukrainienne au cours de l’année prochaine, en baisse de 18 points, à 56 points.

Les attentes des entreprises sont tombées à leur plus bas niveau en cinq ans, selon la dernière enquête trimestrielle de la Banque nationale auprès des dirigeants d’entreprise. Le niveau du deuxième trimestre était de 91%, une forte baisse par rapport au niveau du premier trimestre de 110,5%.  Les chefs d’entreprise s’attendent à ce que l’inflation se détériore à 7% d’ici la fin de cette année et que le taux de change de la hryvnia atteigne 28,28 UAH / 1 $. « Pour la première fois depuis le premier trimestre de 2016, les entreprises s’attendent à une réduction de la production de biens et de services en Ukraine », rapporte la banque centrale. «Près de la moitié des entreprises s’attendent a une baisse de croissance et seulement une entreprise sur sept – une croissance de la production.»

La cyber-police ukrainienne a bloqué 947 cyberattaques contre des entités étatiques la semaine dernière.  Parmi les attaques, 48% étaient des attaques «Brute Force» – piratage d’un mot de passe en énumérant toutes les options de clé possibles et 39% étaient des attaques «Harvest» – du spam pour pirater des comptes de messagerie.  Il y a également eu cinq attaques par déni de service, visant en grande partie le site Web officiel du président Zelenskiy.

Lors d’une attaque par «force brute», un pirate informatique a été arrêté la semaine dernière et accusé d’avoir pénétré dans 50 bases de données gouvernementales et d’essayer de vendre les informations, rapporte Cointelegraph, citant la cyber-police ukrainienne.  Les photos annonçant l’arrestation montrent une capture d’écran d’une conversation Skype où il essayait apparemment de vendre des informations personnelles à un acheteur russe pour 6,5 roubles, ou 9 cents US, pour une entrée.

Notes de voyage:

D’ici la fin de cette année, les voyages aériens en Ukraine atteindront la moitié du niveau de 2019, écrit le ministre de l’Infrastructure Vladyslav Krykliy dans NV.

LOT Polish Airlines a repris ses vols mercredi de Varsovie à Lviv et à Odessa. Pour l’instant, les Ukrainiens ne peuvent prendre l’avion pour la Pologne que s’ils ont des contrats de travail ou d’études valides, résident dans l’UE ou sont en transit.

À partir d’aujourd’hui, les Ukrainiens peuvent entrer en Bulgarie sans tests Covid et sans auto-isolement.

De l’éditeur: cela s’appelle la grande compression.  Ne payez pas les entreprises éoliennes et solaires pendant quatre mois. Regardez ensuite les entreprises négocier «volontairement» des réductions des tarifs qui les ont amenées en Ukraine en premier lieu … Lors d’une conférence sur l’énergie renouvelable le mois dernier, les dirigeants d’entreprises ukrainiennes ont utilisé à plusieurs reprises un verbe que l’interprète a traduit par «vissé».  Il a été utilisé à tous les temps – passé, présent et futur.  Alors que les entreprises étrangères étudient les concessions publiques privées proposées  pour construire des routes à péage, des aéroports et des ports maritimes, elles peuvent prendre en compte dans leur tarification que, dans quatre ans, la prochaine administration pourrait rejeter leurs contrats 2020 comme des contrats «Zelenskiy».  Avec mes meilleures salutations Jim Brooke