Background Image

Mardi 29 Décembre

Les paiements de la dette extérieure resteront élevés en 2021… Les trains de fret chinois arrivent maintenant à Kiev chaque semaine… UZ veut louer les gares les plus fréquentées d'Ukraine: Kiev, Kharkiv et Dnipro… Lutte pour le lithium… Bukovel embouteillée 
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

L’Ukraine est confrontée à une deuxième année de paiements de dette extérieure élevés en 2021 – 16,1 milliards de dollars.  C’est presque le double des paiements attendus pour 2022 – 8,6 milliards de dollars – et 8,9 milliards de dollars en 2023, rapporte le ministère des Finances sur Facebook.  En 2020, jusqu’en novembre, l’Ukraine a payé 16,9 milliards de dollars pour le principal et les intérêts de la dette publique.  Pour 2021, l’Ukraine devra payer 10,9 milliards de dollars en principal et intérêts sur la dette intérieure.  Le pays devra payer 5,2 milliards de dollars en principal et intérêts de la dette extérieure

Le cabinet d’avocats AVELLUM est en train de devenir le principal conseiller de l’Ukraine sur les émissions d’euro-obligations, avec des conseils sur 1,2 milliard de dollars d’obligations au second semestre 2020. Il s’agit de l’offre de billets 2027 de Kernel de 300 millions de dollars à 6,75%;  l’émission par le ministère des Finances d’une euro-obligation de 600 millions de dollars à 6,20%, le plus bas de l’histoire de l’Ukraine;  et l’offre publique d’achat en espèces d’Ukreximbank de 316 millions de dollars.

Depuis le début du service de fret en juin dernier, 22 trains de conteneurs chinois sont arrivés à la gare de Kiev-Liski rive gauche, rapporte Ukrzaliznytsia.  Les trains mettent environ deux semaines pour parcourir 9 000 km de la Chine à ici.  UZ travaille avec des exportateurs ukrainiens pour remplir les trains de retour en Chine.  Il y a un mois, UZ et DHL Global Forwarding ont signé un accord pour développer le fret ferroviaire entre la Chine et l’Europe, rapporte le chemin de fer.

Ukrzaliznytsia oblige le premier opérateur de fret privé sur les voies UZ à facturer des tarifs de transport sept fois plus élevés que ceux du chemin de fer national, rapporte RBK Ukraina. Plus tôt ce mois-ci, UZ a signé le premier contrat de locomotives privées sur voies publiques avec l’Ukrainian Locomotive Building Company de Lviv.  «Mais étant donné les tarifs fixés pour les commerçants privés, le projet pilote pourrait échouer», écrit RBK.  Avec des trains de fret privés circulant en Pologne, en Slovaquie, en Hongrie et en Roumanie, l’admission de trains de fret privés sur les voies UZ est une obligation ukrainienne en vertu de l’accord d’association de l’UE.

Pour retirer les camions semi-remorques des routes, Ukrzaliznytsia prévoit d’offrir aux expéditeurs la possibilité d’envoyer des semi-remorques vers l’UE sur des wagons à plateau, a déclaré Volodymyr Zhmak, le PDG du chemin de fer, au site d’information Mintrans.  Une semi-remorque est une remorque sans essieu avant et sans tracteur.  En transportant des semi-remorques à travers les frontières, Zhmak a déclaré que le chemin de fer réduirait l’usure des routes, réduirait les lignes aux postes frontières et atténuerait le problème de la Pologne limitant les permis des camionneurs ukrainiens.

Cinq ou six «grands investisseurs nationaux et étrangers sont prêts à participer» à la location de certaines des gares les plus fréquentées d’Ukraine, a déclaré Alexander Pertsovsky, chef de la «Passenger Company» d’UZ, à Mintrans.  Après avoir organisé des conférences téléphoniques avec des investisseurs, UZ prépare des accords de concession, avec l’avis de la Société financière internationale de la Banque mondiale.  Il y a sept gares qui doivent être louées en concession: les principales gares passagers de Kiev, Kharkiv et Dnipro, et Chop, Khmelnytsky, Mykolaiv et Vinnytsia.  UZ prévoit qu’il gagnera 2 millions de dollars par an grâce aux paiements de concession.  Dans les petites gares, les espaces de location pour les guichets automatiques, les snack-bars et les magasins doivent être loués via ProZorro.

Les vols de pièces de wagons de sociétés privées dans les ateliers UZ sont devenus si graves que Lemtrans a commencé à peindre ses parties amovibles d’un jaune citron signature, rapporte Rail.Insider.  Lemtrans, propriétaire de la plus grande flotte privée de wagons de fret en Ukraine, utilise également la technologie GPS pour suivre les voitures.  Jusqu’au mois d’août, les voleurs ont dérobé  leurs wagons plus de 400 fois.  Quadro Center, un autre grand expéditeur, a déclaré que des voleurs avaient volé des pièces d’un quart de la flotte de la société depuis 2019. Le mois dernier seulement, UZ a signalé 1 156 cas de vols de pièces dans des wagons de fret.

VR Capital, le fonds spéculatif des marchés émergents basé à Londres, poursuit un litige contre Ukrzaliznytsia pour un paquet de 300 millions de dollars de prêts en souffrance que VR a acquis il y a deux ans aux enchères auprès du prêteur russe Prominvestbank, rapporte Reorg Research, un fournisseur de renseignements financiers londonien.  Les prêts avaient un capital initial de 153 millions de dollars, mais depuis qu’ils sont arrivés à échéance en 2015 et 2016, les frais, pénalités et intérêts accumulés ont atteint un montant presque égal.  Le journaliste Jack Laurenson écrit que UZ a entamé des discussions avec VR et reconnaît que VR détient désormais la dette.

Au premier trimestre de 2021, DTEK Energy lancera le premier projet de système de stockage d’énergie à l’échelle industrielle en Ukraine, a annoncé la semaine dernière le PDG de DTEK, Maksym Timchenko.  La société américaine Honeywell construit avec DTEK un système de stockage d’énergie de 1 MW basé sur des batteries lithium-ion, à proximité de la centrale électrique de Zaporizhia de DTEK.  Le stockage de l’énergie est considéré comme une clé pour équilibrer les pics et les faibles niveaux d’énergie solaire.

Avec une forte demande de lithium pour les batteries, Gosgeonadr, le service géologique de l’État, tente de mener une vente aux enchères publique en ligne de deux gisements – un site de 40 hectares dans la région de Donetsk et un site de 300 hectares dans la région de Kirovohrad.  «Cependant, il y a des tentatives devant les tribunaux pour interrompre les enchères électroniques ouvertes», écrit Roman Opimakh, directeur de Gosgeonadr, sur Facebook.  « C’est pour ne pas payer un prix juste fixé par un appel d’offres ouvert. »  Notant que le site de Donetsk pourrait contenir 13,5 millions de tonnes de minerai de lithium, il écrit: «Il existe une demande importante pour les« métaux du futur »sur le marché mondial – et cela inclut le lithium. »

Le Bureau du procureur général a inculpé hier Oleksandr Tupytsky, président de la Cour constitutionnelle, d’avoir soudoyé un témoin pour l’obliger à faire un faux témoignage.  L’accusation intervient une semaine après que Radio Svoboda a publié des bandes audio dans lesquelles Tupytsky a tenté de dissuader un homme d’affaires de Donetsk de témoigner contre un autre juge controversé, Viktor Tatkov.

Le Cabinet des ministres a approuvé hier sept accords de partage de production avec des entreprises privées et publiques pour la production de pétrole et de gaz.  Une seule société étrangère est impliquée – Aspect Energy, basée à Houston, une entreprise en partenariat avec Sigma Bleyzer.  Une société canadienne, Vermilion Energy, a abandonné ses activités en novembre, invoquant les bas prix du pétrole et du gaz.  Les entreprises ont jusqu’au 7 janvier pour signer leurs accords.

La plus grande station de ski d’Ukraine, Bukovel, est pleine pendant les vacances du Nouvel An, rapporte Reuters dans les Carpates.  Avec les stations de skis de l’UE fermées  ou inaccessibles aux touristes ukrainiens, Bukovel est embouteillée . La station, qui couvre cinq montagnes, attire généralement 2 millions de visiteurs en hiver.  Contrairement à certains autres pays européens, l’Ukraine n’a imposé aucune restriction sur les voyages à l’intérieur du pays.

Note de l’éditeur: C’est quoi  Bukovel en un mot ? Si les lecteurs se demandent pourquoi les ventes au détail sont en hausse, les réserves de change en hausse, le commerce extérieur est presque équilibré et la hryvnia est forte, la réponse peut être vue sur les pistes de ski bondées de Bukovel.  En raison de la corona, les Ukrainiens ont du mal à voyager à l’extérieur du pays cet hiver.  Ainsi, l’argent qui serait dépensé dans les Alpes ou dans les Dolomites roule à travers les Carpates.  Un héritage de la Covid est peut-être davantage d’hôtels, de routes et d’aéroports aux normes internationales pour les Ukrainiens qui souhaitent passer des vacances chez eux. Avec mes meilleures salutations, Jim Brooke

Traduction Louis Chambaudie. Kiev. Ukraine.

James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Ukraine must preserve the independence of the central bank under the next governor as part of the $5 billion IMF deal, the IMF’s country representative said in the first public comments since National Bank of Ukraine Governor Yakiv Smoliy quit July 1, complaining of “systematic political pressure.” The IMF’s Goesta Ljungman told Liga.net: “The fact that the management of the NBU openly says that it is subject to political pressure should be of concern to all. »

The interview echoed last weekend through the western press, including the Financial Times, The New York Times, and The Washington Post. The Post version headlined: “Ukraine’s bank chief quit and received a coffin as a warning. It’s a scandal that threatens the country’s economic health.”

The day after President Zelenskiy called for an 11% devaluation of the hryvnia, the IMF representative said: “The current Stand-By Arrangement is premised on…a continuation of the economic policies of inflation targeting, a floating exchange rate, accumulation of foreign reserve and strengthening of the financial sector. »

As nervous investors pushed down the price of Ukraine’s government Eurobonds on Friday, Ljungman, a Swedish economist with a decade of IMF work, gave a primer in classical economics: “We know that prudent monetary, monetary and financial policies have an extremely positive impact on long-term economic development. But we also know that sometimes good policies are unpopular, and some politicians seek to stimulate rapid growth.”

“However, irresponsible central bank policies ultimately lead to high inflation, exchange rate volatility, financial sector problems, low economic growth, and high unemployment, as we have seen during past crises in Ukraine,” he continued. “Recognizing the temptation of excessive short-term stimulus, most developing and developed countries have an independent central bank with clear powers to do what is right for the economy in the long run.”

Ljungman did not say that Ukraine is in violation of the IMF agreement. He also did not put forward any name for a successor to Smoliy. The Rada breaks Friday evening for a 6-week recess. It is unclear if deputies will reach an agreement on a consensus candidate this week.

With Smoliy and his deputy, Oleh Churiy, out, the 7-member central bank board now risks losing its free market majority The Zelenskiy “administration’s plan [is] to remove all current members of the NBU’s management board,” the Kyiv Post reported Friday, citing a “banking” official.

As part of Zelenskiy’s push to drive down interest rates, the new state program « Affordable Loans 5-7-9% » has received applications from entrepreneurs for loans totaling $300 million. Zelenskiy said last week that home mortgages have started to fall below 10%. With annual inflation around 2%, Oleksiy Blinov, head of research for Alfa-Bank Ukraine, writes: “This leaves some room for further (limited) interest rate cuts for the NBU, and we think a 5-5.5% decision is likely on July 23 (current prime rate is 6%).”

Public opinion polls show majorities of Ukrainians are skeptical or hostile to IMF programs. Anti-IMF feeling is whipped up by pro-Russian TV stations – about half of Ukraine’s media market. Ihor Kolomoisky, Zelenskiy’s media backer last year and vocal opponent of the IMF, is bidding to manage the assets of another local media company, reports the Kyiv Post. Kolomoisky, owner of seven television channels and a group of Internet sites, vying for UMH Holding, the leading media company in Ukraine during the presidency of Viktor Yanukovych.

No cash please, we’re Ukrainian. Non-cash payments during the quarantine jumped to 87% in May, from 82% in January, National Bank of Ukraine reports on its Facebook page. In terms of volumes of money, non-cash grew to 55%, from 50%.

Deflating these statistics, Smoliy, the former central bank governor, said in an interview last week with LB.ua: “According to the Ministry of Economy, 30% of businesses are in the shadows. I think it can be easily multiplied by two. More than half of the business is in the shadows.”

As the Rada prepares to debate this week two bills offering tax breaks for the production of electric cars, Robert Horvat, a deputy representing the Zakarpattia district with Eurocar, says the plant plans to produce electric Volkswagens. Eurocar, Ukraine’s sole functioning car plant, makes cars for the Volkswagen Group, largely Skodas.

Four months after the corona quarantine started, Ukrzaliznytsia is running only one third of its suburban and long distance trains, Ivan Yurik, acting CEO of the state railroad says. If the corona pandemic eases, he hope to restore full train service next month. Last Thursday and Friday, Ukraine recorded about 800 new corona cases each day.

UIA restarts its North America flights this Sunday with a weekly B767-300(ER) flight between Kyiv Boryspil and Toronto Pearson. UIA has not announced plans to restart service between Kyiv and New York JFK.

The EBRD is extending a €25 million loan to UkSATSE to help the air traffic control agency survive the collapse in air traffic. The agency earns its money by guiding planes through Ukraine’s air space. In June, domestic flights were down 54% yoy, international flights were down 89.5%, and overflights were down 91%. EBRD said Friday the ‘solidarity’ loan will help cover “liquidity and working capital needs of the company to maintain the uninterrupted provision of vital operations despite a significant reduction in air travel following the worldwide lockdown triggered by the coronavirus pandemic and public health measures to contain its spread.”

Some of the money is to help Ukraine enter the EU open skies agreement. Ukraine hopes to finally sign the common aviation area agreement on Oct.1, at the upcoming EU-Ukraine summit. Ukraine’s admission was initialed in 2013, but admission was held up over Spain’s dispute with Britain over Gibraltar International Airport. With Brexit, that issue is now moot.

Human error was behind the Jan. 9 missile strike that down the UIA flight shortly after it left Tehran airport, killing all 176 aboard. At an air defense unit, an operator foorgot re-adjust the north direction on the radar system after moving to a new position, an error that contributed to misreading the radar’s data, according to a report posted Saturday on the website of Iran’s Civil Aviation Organization. Six people have been arrested. Next Monday, six months after the shootdown, Iran promises to deliver the jet’s black boxes to Paris.

From the Editor: President Zelenskiy appears determined to kick start growth by getting money out of banks before the Oct. 25 elections. Building a decent court system would slow the flow of money out of the country to Cyprus and other safe havens. It is a little rich for Ukrainians to say to foreigners: ‘don’t do as we do — invest in Ukraine!’ With best regards, Jim Brooke