Background Image

Vendredi 15 Janvier

Le gouvernement ronge son frein avec le FMI sur le contrôle des prix du gaz… Gazprom tient parole et paie à l'Ukraine 2 milliards de dollars… Les États-Unis effraient les entreprises de l'UE et les pousse à sortir de Nord Stream 2… Kolomoisky débranche  une centrale solaire canadienne… Le crépuscule du charbon ... 
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Le plan du gouvernement visant à réduire les prix de l’essence d’un tiers déclenche une vague de réunions entre les représentants du FMI et les ministres du gouvernement.  « Nous avons eu une réunion constructive avec le FMI sur les prix de l’énergie « , a écrit hier soir le Premier ministre Shmygal sur Telegram.  «La position de notre gouvernement est que le marché du gaz en Ukraine doit fonctionner.  Malheureusement, certains acteurs du marché continuent d’abuser de leur position et font  souffrir les Ukrainiens.»

Conscients de l’attachement fondamental du FMI aux prix du marché du gaz, le ministre de l’Énergie par intérim Yuriy Vitrenko et le ministre des Finances Serhiy Marchenko ont également expliqué la position du gouvernement aux représentants du FMI.  « Ils craignent que nous révisions certains de nos engagements antérieurs », a déclaré Marchenko hier à NV Radio, faisant référence au FMI.  Il n’y a aucune raison, a-t-il ajouté, «de dire que nous avons déjà fait quelque chose de très mauvais».

De Londres, Timothy Ash a souligné l’importance des prix du marché pour une source majeure de chaleur et d’électricité en Ukraine: «Le passage à une tarification du gaz basée sur le marché en Ukraine a produit d’énormes gains ces dernières années – il a contribué à réduire la consommation de gaz de plus 70 milliards de mètres cubes à moins de 30 milliards de dollars, réduisant la facture d’importations d’énergie de 12 milliards de dollars par an à peut-être 2-3 milliards de dollars, et également le quasi-déficit budgétaire de 4 à 5% du PIB, compte tenu des énormes subventions accordées auparavant à Naftogaz.  Cela a également coupé une énorme quantité de détournement  du système.  Selon les estimations, les élites ukrainiennes détournaient  peut-être 3 milliards de dollars par an dans le secteur du gaz. »

Faisant naître des manifestations de rue dans au moins huit capitales régionales, la flambée des prix de l’essence en Ukraine est due au temps froid, aux prix élevés en Europe et à une ouverture du marché mal mise en œuvre qui permet des abus de prix par les fournisseurs.  Ash encore: «L’équipe de Zelenskiy soutiendra que cela ne vise pas un renversement majeur de la tarification de l’énergie basée sur le marché, mais une réaction à la tarification de l’oligopole par quelques mauvais acteurs du secteur.  Essentiellement, Naftogaz semble vendre du gaz aux consommateurs à 7 UAH par kWh, tandis que d’autres opérateurs vendent à des prix plus proches de 11-12 UAH par kWh.  Naftogaz peut le faire en achetant du gaz à bas prix et en essayant de prendre des parts de marché. »

L’enjeu est de 2,9 milliards de dollars de prêts à faible taux d’intérêt qui doivent encore être décaissés au titre de l’accord de confirmation de 5 milliards de dollars du FMI de l’été dernier.  L’accord est largement considéré comme un sceau d’approbation des politiques économiques de l’Ukraine, une approbation qui abaisse les taux des euro-obligations pour les emprunteurs ukrainiens et, idéalement, donne le feu vert aux investisseurs physiques étrangers.  Alors que les discussions à huis clos à Kiev ont été houleuses, à Washington, le porte-parole du FMI, Jerry Rice, a simplement déclaré aux journalistes hier: «Le premier examen de l’accord de confirmation se poursuit.

Un an après la renégociation de dernière minute de l’accord de transit gazier de l’Ukraine avec Gazprom, Naftogaz rapporte que la société d’État russe a payé la totalité de sa facture 2020 – 2,1 milliards de dollars.  Gazprom a payé pour l’expédition le montant total réservé – 65 milliards de mètres cubes.  À la fin de l’année, Gazprom n’avait expédié que 86% de cette quantité – 55,8 milliards de mètres cubes.  De cette année jusqu’en 2024, Gazprom a signé un contrat pour expédier 40 milliards de mètres cubes par an via les pipelines ukrainiens.

 Aujourd’hui, le département d’État américain devrait publier un rapport énumérant les entreprises européennes travaillant sur Nord Stream 2 qui feront l’objet de sanctions américaines, rapporte Reuters à Washington.  Par avance, Rambøll, danoise, une société de génie-conseil, a abandonné cette semaine le projet de gazoduc Russie-Allemagne de 11 milliards de dollars.  L’entreprise avait réalisé des études d’impact environnemental, rapporte Politiken, le journal de Copenhague.  Quelques jours plus tôt, le norvégien Det Norske Veritas GL, qui devait certifier le pipeline de 1 230 km une fois terminé, a également abandonné le chantier  Nord Stream 2.

TIU Canada de Calgary poursuit Nikopol Ferroalloy Plant pour avoir déconnecté ( débranchée ) la centrale solaire canadienne de 10,5 MW en mars dernier, apparemment parce que l’usine de ferroalliages ne voulait pas payer les tarifs de l’énergie verte.  Le procès a débuté mercredi devant le tribunal de commerce de Kiev, la TIU accusant cette fermeture qui lui coûte 1,5 million d’euros au cours des 10 derniers mois.  La centrale solaire se connecte à une sous-station sur le terrain de l’usine de ferroalliages, qui appartient à Igor Kolomoisky, Gennadiy Bogolyubov et Viktor Pinchuk.  La TIU soutient qu’en vertu de la législation ukrainienne, seuls les producteurs d’électricité peuvent déconnecter une centrale du réseau électrique national.

 La production de charbon de l’Ukraine a chuté de 7% l’année dernière, atteignant 29 millions de tonnes, près du niveau de 1916, rapporte le ministère de l’Energie.  L’emploi dans les mines de charbon est aujourd’hui d’environ 30 000 personnes, soit 6% du niveau de la fin de la période soviétique.  Au cours des 15 dernières années, les subventions gouvernementales aux mines de charbon sont passées de 8 milliards de dollars par an à moins de 500 millions de dollars par an aujourd’hui.

Western Ukraine Coal Construction, dernière société d’État ukrainienne consacrée à la construction de mines de charbon, est mise aux enchères dans 10 jours, rapporte le State Property Fund.  La société dispose de 15 700 mètres carrés à son siège à Chervonograd, dans la région de Lviv et de neuf hectares dans une station de mineurs dans la région du lac de Volyn.  Les enchères commencent à 400 000 $.

Le State Property Fund prévoit de vendre 500 propriétés de l’État cette année à des propriétaires privés, écrit Dmytro Sennychenko, le chef du Fonds, sur Facebook.  «La privatisation crée des emplois, améliore l’état socio-économique des régions et l’État cesse de dépenser les fonds des contribuables en dommages et intérêts», a-t-il écrit.  Les obstacles comprennent: la nécessité de suivre 70 procédures pour chaque vente de propriété, «le sabotage par la direction de l’entreprise ou ses dirigeants« fantômes », et le manque d’approbation finale de la Rada pour lever la suspension des grosses ventes de l’année dernière.

Les aéroports régionaux sont prêts pour un décollage post pandémique.  Les chiffres du trafic UkSATSE pour 2020 ont confirmé la domination des deux grands aéroports de Kiev – Boryspil (47 524 vols) et Sikorsky (12 805).  Le graphique de l’agence de contrôle du trafic aérien sur Facebook montre une deuxième couche qui rattrape Sikorsky: Lviv (9 850), Odesa (9 282) et Kharkiv (7 576).  Une troisième couche présente un potentiel: Dnipro (4 174), Poltava (4 119) et Zaporizhia (4 087).  Cet hiver, Dnipro entame une reconstruction de 100 millions de dollars sur 3 ans de sa piste et de son terminal.  Au printemps dernier, Zaporizhia a inauguré son nouveau terminal.  Et le trafic aérien de Poltava est entièrement affrété.  Les vols réguliers devraient suivre – une fois les restrictions de voyage de l’UE levées.

 La BERD travaille avec le ministère des Infrastructures pour créer des fonds dédiés au développement des aéroports et des infrastructures ferroviaires ukrainiennes, a déclaré hier le ministre Vladyslav Krykliy sur le site Web du ministère.  Dans une tentative d’imiter le Fonds routier, «la BERD a déjà alloué des fonds et sélectionné des consultants pour analyser l’expérience internationale, développer un concept et rédiger une législation pertinente», a déclaré Krikliy.  La BERD a également remis hier au ministre un rapport évaluant la capacité du ministère à mettre en place des partenariats publics avec des entreprises privées.

Note de l’éditeur – Pendant deux ans, Michael Yurkovich a été le meneur  énergique  de Calgary.  Le PDG de TIU Canada n’a cessé de faire du prosélytisme pour les investissements étrangers en Ukraine depuis ce jour glacial de janvier 2018 où nous nous sommes rencontrés lors de l’inauguration de sa centrale solaire à Nikopol, jusqu’aux jours plus chauds à Davos où il a prêché la qualité de l’investissement devant le public .  Maintenant, cet ukraino-canadien porte son toute son amertume sur sa tête … MM. Koloimoisky et consorts peuvent penser qu’ils sont intelligents en débranchant la prise  ( image ) de sa centrale solaire… Mais Yurkovich est un combattant et sait utiliser un mégaphone international. Tandis que la dette de l’Ukraine envers les producteurs solaires et éoliens approche le milliard de dollars, Yurkovich n’est pas seul.  Hier, j’ai écrit un article sur le fait que le Cabinet des ministres accélère les permis d’immigration pour les investisseurs qui investissent 100 000 $ dans une entreprise ukrainienne.  À 7h12, j’ai reçu cet e-mail rapide d’un investisseur américain dans l’énergie éolienne: «Les étrangers qui investissent plus de 100 000 dollars en Ukraine sont plus susceptibles de ne vouloir juste qu’un permis d’émigration et pas plus !»  Avec mes meilleures salutations, Jim Brooke 

Traduction Louis Chambaudie. Kiev. Ukraine.

Background Image

Jeudi 14 Janvier

Défier le FMI, le contrôle des prix sur le gaz… Les entreprises étrangères manifestent leur intérêt à acheter un complexe d'État produisant le titane… Indice Big Mac: Hryvnia 61% sous-évaluée … La rivière Dnipro baisse légèrement… Kiev dans le top des grandes villes pour les embouteillages
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Alors que les prix européens du gaz naturel atteignent leur plus haut niveau en deux ans, l’Ukraine réduira et plafonnera les prix du gaz du 1er février jusqu’à la fin de la saison de chauffage, généralement début avril.  Alors que les prix devraient être réduits d’environ 30%, le président Zelenskiy a déclaré sur son site Web: «Les prix du marché sont trop élevés aujourd’hui, surtout compte tenu de la pandémie.

Le gel des prix renverse un processus de libéralisation du marché du gaz prôné depuis longtemps par le FMI.  Étant donné que le FMI procède à un examen à distance de l’Ukraine, cette mesure devrait retarder tout accord sur une nouvelle tranche.  Timothy Ash écrit de Londres: «[Je] ne peux pas voir le FMI accepter ça… Je pense que les anciennes élites corrompues ukrainiennes utilisent à nouveau la carte du prix de l’essence pour saboter le programme du FMI.»

Dans un autre nuage sur l’accord avec le FMI, Dmytro Sologub, un membre vétéran de 5 ans de la direction de la Banque nationale d’Ukraine, dit à Bloomberg que le remaniement estival de la direction de la banque centrale pourrait retarder la prochaine tranche du prêt de 5 milliards de dollars du FMI prévue en juin dernier pour l’Ukraine.  Dans une interview intitulée «Un banquier central ukrainien met en garde contre des dommages« substantiels »à la révision des risques», déclare Sologub: «Des fissures dans le système de décision collégiale de la banque et, honnêtement, un manque de professionnalisme dans certains postes, peuvent entraîner des problèmes substantiels dans les années à venir .

Le ministère des Finances a maintenu les taux d’intérêt inchangés lors de l’enchère hebdomadaire de mardi, vendant 319 millions de dollars d’obligations, soit presque le même montant que la semaine précédente.  Sur un total de 48 millions de dollars d’obligations en dollars à un an, le rendement était de 3,8%, rapporte le ministère sur Facebook.  Sur les 7,5 milliards de dettes hryvnia, 93% concernaient des titres dont l’échéance était inférieure ou égale à un an.

Dragon écrit: «Les banques publiques sont probablement restées les principaux acheteurs d’obligations nationales… Avec l’objectif de déficit budgétaire 2021 fixé à 5,5% du PIB, les besoins d’emprunt du gouvernement resteront élevés cette année, le maintenant dépendant de la coopération avec le FMI.»

Seize sociétés étrangères ont manifesté leur intérêt dans la première grande privatisation de l’Ukraine de cette année – la vente d’une société d’État qui extrait et enrichit le minerai de titane dans les régions de Jytomyr et de Dnipropetrovsk.  Prévue pour avoir lieu d’ici la fin du mois de mars, la vente aux enchères en ligne de United Mining and Chemical Company devrait attirer des offres d’au moins 150 millions de dollars, ont déclaré hier des responsables du State Property Fund.  La société produit de l’ilménite, principale source de dioxyde de titane, qui est utilisée dans les peintures, les encres d’imprimerie, les tissus, les plastiques, le papier, les écrans solaires, les aliments et les cosmétiques.

Accroissant l’attractivité de la société, la nouvelle direction a multiplié par six les bénéfices l’année dernière à 21 millions de dollars et a annoncé le mois dernier un doublement des réserves de sables minéralisés contenant du titane à l’usine de Vilnohirsk, à Dnipropetrovsk.  Diminuant l’attractivité, des hommes opposés à la privatisation ont brûlé la voiture d’un chef d’entreprise, effectué des «perquisitions» dans les bureaux de l’entreprise et ouvert 10 wagons-trémies remplis de concentré d’ilménite, à destination de la société américaine Chemours, une spin-off de DuPont.

Dans la montagne de propriétés appartenants à l’État ukrainien, 1 899 enchères de privatisation ont été organisées en 2020, rapportant 107 millions de dollars pour le budget, a rapporté hier Dmitro Sennychenko, président exécutif du State Property Fund.  Avec la fin de ce mois-ci de la suspension des «grosses» privatisations, le Fonds compte présenter cette année aux investisseurs à la vente l’usine portuaire d’Odessa et six compagnies d’électricité régionales.  Jusqu’à la fin de 2023, les investisseurs ont droit à des contrats établis en vertu du droit anglais.

Les étrangers qui investissent plus de 100 000 dollars dans des entreprises qu’ils ont créées en Ukraine pourront demander un permis d’immigration, selon une résolution approuvée hier au Cabinet des ministres.  Les investissements devront être documentés par virement bancaire.

Le dollar reste roi en Ukraine, la hryvnia étant sous-évaluée à 61% par rapport à la devise américaine, rapporte The Economist dans son indice annuel Big Mac.  En Ukraine, un Big Mac coûte 62 UAH, soit 2,21 $.  Aux États-Unis, le même hamburger coûte 5,66 $.  En utilisant cet indice, l’Ukraine est la cinquième monnaie la plus sous-évaluée au monde.  Les devises les moins chères sont: le rand sud-africain – 61,9%;  Lire turque – 64,5%;  Rouble russe – 68%;  et livre libanaise – 68,7%.

La «Karta Polaka» ou «la carte polonaise» a été accordée à 7 094 Ukrainiens l’année dernière, a déclaré le ministère polonais des Affaires étrangères à Ukrinform.  Lancée en 2008 pour les personnes d’origine polonaise qui ne sont pas autorisées à avoir deux passeports, la carte facilite la résidence et le travail en Pologne.  À ce jour, environ 130 000 Ukrainiens ont reçu la carte.

Les projets de loi sur les «actifs virtuels», sur le stockage dans le cloud et sur la création de Diya.City, une zone économique virtuelle gratuite pour les entreprises informatiques, sont des priorités législatives cette année pour le ministère de la Transformation numérique.  Le ministre Mikhail Fedorov écrit sur Telegram qu’un autre projet de loi permettra aux gens de changer leur lieu d’enregistrement en «quelques clics».  Faisant référence à cette gueule de bois de l’époque soviétique, il a appelé à «dissocier l’enregistrement de nombreuses situations de la vie (où ce n’est vraiment pas nécessaire)».

La saison d’expédition Dnipro se termine demain, juste avant les températures glaciales de ce week-end.  Bien que les compagnies maritimes aient eu un mois supplémentaire – décembre – 2020, le fret était en baisse de 5% en glissement annuel, à 11,25 millions de tonnes.  Les matériaux de construction – principalement du sable et du gravier – ont augmenté de 7% pour atteindre près de 6 millions de tonnes;  le grain était en baisse de 27%, à 3,5 millions de tonnes;  et les métaux ont augmenté de 7%, à près de 2 millions de tonnes.  En 2019, 11,8 millions de tonnes ont été transportées sur le Dnipro, 19% de plus qu’en 2018.

Turkish Airlines a remplacé l’Ukraine International Airlines en tant que premier transporteur en Ukraine l’année dernière, écrit UkSATSE, l’agence de contrôle du trafic aérien, sur Facebook.  Turkish a effectué 14 623 vols en Ukraine.  L’UIA a réalisé 14 406.  Les autres dirigeants étaient: Belavia (Biélorussie) -10 644 vols;  Wizz Air – 9 151;  Windrose (Ukraine) – 8 511;  SkyUp (Ukraine) – 8 434;  LOT polonais – 6 260;  et Ryanair – 5 965.

Juste à temps pour la neige de cet après-midi, Kiev se classe 7e dans un classement de 416 villes du monde pour la congestion du trafic, rapporte TomTom, l’entreprise basée aux Pays-Bas qui fournit des appareils de navigation par satellite.  En prenant en sandwich Kiev entre Bangalore et New Delhi, TomTom donne à la capitale ukrainienne un niveau de congestion routière de 51% l’année dernière.

Les conducteurs ont passé 207 heures inutiles dans le trafic aux heures de pointe l’année dernière, rapporte TomTom, détaillant les modèles de trafic de Kiev.  La congestion ajoute 25 minutes supplémentaires aux trajets du matin et 29 minutes supplémentaires aux trajets du soir.  L’année dernière, décembre a été le mois le plus encombré et le vendredi 18 décembre a été le pire jour de l’année pour être au volant.  Sans surprise pour les conducteurs, les satellites rapportent que les pires moments pour conduire à Kiev sont à 8 heures et 18 heures.  Le moment le plus facile de la journée se situe entre 10 h et 16 h.

La région d’Odessa prévoit de construire 400 km de pistes cyclables dans les années à venir, écrit Ukravtodor sur Telegram.  Deux tronçons prioritaires se trouvent le long de la mer Noire: de Tchernomorsk à Sanzhiika et de Shabo à Kurortne.  L’agence nationale des autoroutes écrit: «Dans la région d’Odessa, les pistes cyclables peuvent être une incitation supplémentaire au développement du tourisme.»

Note de l’éditeur – «Conçu pour les routes ukrainiennes» est un slogan marketing à la nuance sournoise.  Mais JCB, le fabricant anglais de matériel de construction, vend un équipement de 200 000 $ qui devrait faire fondre l’ingénieur routier le plus coriace d’Ukravtodor.  Baptisée Pothole PRO, cette nouvelle machine « coupe, recadre, nettoie… en seulement 8 minutes! »  En passant du nid-de-poule au nid-de-poule à 40 mi / h, un Pothole PRO a aidé à réparer 51 nids-de-poule en 20 jours lors d’un essai routier en Angleterre .  Le président de JCB, Lord Anthony Bamford, annonce fièrement: «La solution JCB est simple et économique, elle résout les nids-de-poule du premier coup et pour toujours.  Une fois la machine terminée, l’entrepreneur n’a plus qu’à ajouter du goudron. »  Regardez la vidéo accompagnée d’une musique de victoire émouvante. Avec mes meilleures salutations, Jim Brooke 

Traduction Louis Chambaudie. Kiev. Ukraine.

Background Image

Mardi 12 Janvier 

 L'acier a augmenté en 2020… La croissance du PIB a poussé au printemps… Les vaccins chinois pour 2,5% de la population ukrainienne d'ici le 1er juin… L'Ukraine dépensera 20 milliards de dollars pour le remboursement de la dette cette année… Ukroboronprom met en location l’équivalent de  5 tours Parus
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Malgré la récession mondiale, les entreprises sidérurgiques ukrainiennes ont augmenté leur production d’acier laminé de près de 1% en glissement annuel, à 18,3 millions de tonnes.  La fonte d’acier a diminué de 1,4% pour s’établir à 20,5 millions de tonnes.  Mais la production de fonte brute a augmenté de 1,5% à 20,4 millions de tonnes, selon Ukrmetalurgprom, l’association industrielle.  Les métaux sont l’une des quatre principales exportations de l’Ukraine, un groupe qui comprend la nourriture, les technologies de l’information et les travailleurs migrants.

Les prix à la consommation ont augmenté de 5% l’année dernière, dans la fourchette cible d’inflation du gouvernement et légèrement plus élevés qu’en 2019, a rapporté hier le Service national des statistiques.  Les taux d’inflation annuels précédents étaient: 2019 – 4,1%;  2018 – 9,8%;  2017 – 13,7%;  2016 – 12,4%;  2015 – 43,3%.  Oleksiy Blinov, responsable de la recherche chez Alfa-Bank Ukraine, prédit sur Facebook que le taux d’inflation annuel de l’Ukraine passera à 6% ce mois-ci et à 7% en février.

La reprise économique de l’Ukraine sera plus lente que prévu, au printemps, a prédit hier le ministère de l’Economie.  Inversant une prévision antérieure de croissance économique au premier trimestre de 2021, le ministère prévoit désormais une contraction du PIB de 3% en glissement annuel au cours de la période de janvier à mars.

Le ministère a accusé «le déclin de la plupart du commerce extérieur (en particulier les services) [et] les fluctuations constantes et les changements des conditions de travail en 2020, les restrictions continues associées à la lutte pour contrôler la pandémie de coronavirus».  Selon le ministère, le PIB de l’Ukraine s’est contracté de 4,8% l’année dernière.

Les 700000 premiers vaccins contre le coronavirus pourraient arriver en Ukraine d’ici la fin du mois de février, a déclaré hier aux journalistes Valeriy Pechayev, PDG de la société importatrice, Lekhim.  Engagé pour importer 1,9 million de doses de Sinovac Biotech de Chine, Pechayev a prédit que le deuxième lot, 1,2 million, arrivera en mai.  Étant donné que le vaccin doit être administré deux fois, ce contrat couvrirait la vaccination de 2,5% de la population ukrainienne.  «Nous avons investi 10 millions d’euros dans l’organisation de la production du vaccin dans notre usine de Kharkiv», a-t-il déclaré.  «En 2022, nous prévoyons de démarrer la production de la forme finie de ce vaccin.»

Au cours du premier week-end de la «quarantaine renforcée», la police nationale a infligé des amendes à 1 658 contrevenants – 1 314 magasins, 264 restaurants, 40 centres commerciaux et 22 centres de remise en forme. En outre, 3 658 personnes ont été condamnées à une amende pour avoir enfreint les règles imposant des masques dans des espaces publics clos.  Ce niveau de quarantaine s’étend jusqu’au dimanche soir 24 janvier.

Après une pause de 3 semaines pour les vacances, le Bureau Europe du FMI a repris hier les discussions vidéo avec le gouvernement ukrainien pour relancer l’accord de confirmation signé en juin dernier.  La révision du programme devait avoir lieu en juillet dernier, mais elle a été suspendue après que le président Zelenskiy a purgé la banque centrale.  Les responsables ukrainiens disent que les pourparlers sont maintenant sur la bonne voie et espèrent obtenir une deuxième tranche de 700 millions de dollars d’ici mars.  Le Premier ministre Shmygal a écrit hier sur Facebook que les pourparlers «ouvriront des opportunités pour l’Ukraine de recevoir la prochaine tranche».

L’Ukraine dépensera 20 milliards de dollars cette année pour rembourser le principal et payer les intérêts de sa dette publique, selon les chiffres du ministère des Finances.  Environ 72% iront au remboursement de la dette intérieure et 28% au remboursement de la dette extérieure.  Les mois de pic de paiement sont: mars – 2,5 milliards de dollars;  Juin – 2,7 milliards de dollars;  et septembre – 3,6 milliards de dollars.  Environ 25% iront au paiement des intérêts et 75% au remboursement du principal, a publié le ministère il y a deux semaines sur Facebook.

Ukroboronprom, le conglomérat de production d’armes d’État, et ProZorro.Sale, la plate-forme d’enchères en ligne, ont signé un accord hier pour mettre aux enchères des baux sur 250 propriétés à travers le pays d’une superficie totale de 380000 mètres carrés, Mustafa Nayem, directeur des actifs de  le conglomérat, écrit sur Facebook.  À titre de comparaison, cet espace inutilisé et non manufacturier est cinq fois plus grand que l’espace total de bureaux de l’immeuble de bureaux Parus de Kiev. Pour l’avenir, Nayem a déclaré aux journalistes lors d’une conférence de presse: « Actuellement, près de 2 millions de mètres carrés peuvent théoriquement être loués. »

Les détails des propriétés sont affichés sur le site Ukroboronprom sous Actifs – Immeubles de placement à louer.  Ces détails, ainsi que les mécanismes des enchères, seront également affichés sur le site de Prozorro.Sale.  Yuriy Gusev, le nouveau PDG d’Ukroboronprom, a déclaré que State Watch, une ONG, a constaté que la société holding perdait 130 000 dollars par mois en raison de la baisse des loyers du marché fixés il y a 15 ans par trois sociétés de Kiev – Artem, Mayak et Radar.

En regardant les 137 entreprises d’Ukroboronprom, Gusev écrit: «Certaines vont se privatiser, car elles produisent des produits non militaires, et d’autres cesseront d’exister.»  Sur les 137, seuls 28 – ou 20% – gagnent de l’argent, écrit-il sur son blog Ekonomichna Pravda.  Dans un décalage majeur, Ukroboronprom ne répond qu’à 36% des besoins en armements de l’armée ukrainienne et 70% des revenus du conglomérat proviennent des exportations.  Une entreprise candidate à la fermeture – ou à un redressement majeur – produit des composants pour les sous-marins soviétiques.  Le seul sous-marin ukrainien, la classe Foxtrot Zaporizhia, a été saisi par la marine russe à Sébastopol en 2014.

Au cours des six premiers mois d’un programme mandaté par le gouvernement de location en ligne de propriétés de l’État et de la ville, plus de 5000 enchères ont eu lieu, a déclaré hier aux journalistes Svitlana Panaiotidi, vice-ministre de l’Économie.  À ce jour, 400 entités gouvernementales, dont le State Property Fund, ont rejoint le système.  Bien que certaines enchères aient échoué, un succès facilement compréhensible se démarque: une vente aux enchères pour 10 mètres carrés de surface de vente à l’aéroport de Boryspil.  Les enchères pour le loyer mensuel ont commencé à 183 $.  Il s’est terminé à 2917 $.

Les États-Unis ont ajouté sept Ukrainiens et quatre sites médiatiques à la liste des ressortissants spécialement désignés et des personnes bloquées pour avoir tenté d’intervenir dans l’élection présidentielle de 2020, a annoncé hier le département du Trésor américain.  La liste comprend Oleksandr Dubinsky, membre de la Rada du parti Serviteur du peuple du président Zelenskiy, qui travaillait auparavant comme animateur sur 1 + 1 TV, propriété d’Ihor Kolomoisky.  D’autres incluent l’ancien procureur en chef Konstantin Kulyk, l’ancien diplomate Andriy Telizhenko.  Ils « faisaient partie d’un réseau de renseignement étranger lié à la Russie associé à Andriy Derkach », a déclaré hier le secrétaire d’État Michael Pompeo. Il a déclaré que Derkach, membre de la Rada, « est un agent russe actif depuis plus d’une décennie. »  Les personnes inscrites sur la liste sanctionnée ne peuvent pas faire affaire avec des entreprises américaines  et leurs propriétés aux États-Unis sont bloquées.

Les voitures d’occasion importées représentaient 80% des 438 900 premières immatriculations de voitures en Ukraine l’année dernière, rapporte Ukrautoprom, l’association de l’industrie automobile.  Le mois dernier, environ 40000 voitures d’occasion ont été immatriculées, le nombre mensuel le plus élevé en près de deux ans et 31% de plus qu’en décembre 2019. En 2020, 353400 voitures d’occasion ont été immatriculées pour la première fois, en baisse de 13% par rapport au niveau de 2019.  En 2019, une amnistie fiscale pour les voitures importées illégalement a provoqué une augmentation ponctuelle des immatriculations.

Les embouteillages ont augmenté à Kiev l’année dernière d’environ 5%, rapporte le Center for Transportation Strategies, citant le Traffic Center de la ville.  Le trafic sur Kreshchatyk a augmenté de 5 à 10%.  Le trafic de l’avenue Brovarskyi, une artère est-ouest majeure reliant les tours d’habitation de la rive est au centre-ville, a augmenté de 17 à 24%.  Le ralentissement des vitesses de conduite est attribué à: plus de voitures, réticence à utiliser les bus et le métro pendant la pandémie de coronavirus et une mauvaise gestion du trafic par la ville.

Note de l’éditeur: Le maire de Kiev , à la poigne de fer ,  est étonnamment mou face aux embouteillages.  Chaque jour, aux heures de pointe, les conducteurs pénètrent dans les intersections lorsque les feux deviennent jaunes.  Ils ne bloquent pas les voies de circulation car ils sont intrinsèquement mauvais.  Ils le font parce qu’ils savent qu’ils s’en tireront.  L’autre jour à Manhattan, mon fils de 30 ans, James, a traversé un feu rouge sur un vélo.  Un policier de la ville de New York l’a immédiatement collé et lui a infligé une amende de 100 $.  Des amendes beaucoup plus lourdes attendent les conducteurs qui «bloquent la boîte» – se font prendre dans une intersection après un changement de feu.  Il est étrange que le maire Klitschko, qui vivait en Allemagne pendant sa carrière  de boxeur , soit si laissez-faire face à l’aggravation du chaos de la circulation aux heures de pointe à Kiev.  Avec mes meilleures salutations, Jim Brooke

Traduction Louis Chambaudie. Kiev. Ukraine.

Background Image

Lundi 11 Janvier

Gazprom s’emploie à terminer Nord Stream d’ici l’été… Ukraine Zéro investissement étranger en 2020… DTEK ouvre le «centre d’investissement» de Londres… Turquie-Ukraine: 30 projets de production militaire… Ryanair supprime 70% des vols au départ de Kiev jusqu'en avril
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Gazprom relance la construction de Nord Stream 2 vendredi, en utilisant une flottille de trois bateaux russes capables de terminer la ligne de gaz Russie-Allemagne d’ici mai, rapporte le Financial Times depuis Moscou et Berlin.  L’agence de l’énergie du Danemark déclare avoir reçu les documents nécessaires à la reprise de la pose des canalisations le 15 janvier. Un responsable du ministère allemand des Affaires étrangères a déclaré au FT: «Selon nos informations, les permis de construction nécessaires à la pose du gazoduc ont été délivrés.»  Travail arrêté il y a un an, face aux nouvelles sanctions américaines. Un deuxième niveau de sanctions a été approuvé par le Congrès américain il y a 10 jours.

«Les sanctions américaines retarderont la finalisation du projet, mais n’empêcheront pas son achèvement», prédit Naz Masraff, directeur Europe d’Eurasia Group. «En fin de compte, Moscou, avec l’aide de Berlin, trouvera les moyens de contourner toutes les sanctions.»  Dans la perspective de la prise en poste de Joe Biden la semaine prochaine comme président des USA , une déclaration  au FT: «Les sanctions [américaines] seront probablement utilisées comme levier pour coopérer avec le gouvernement allemand sur les restrictions visant à rendre le gazoduc opérationnel tout en prêtant attention aux  Les inquiétudes de Washington sur l’Ukraine.

Le transit du gaz russe à travers l’Ukraine n’étant garanti que jusqu’en 2024, l’opérateur de gazoduc ukrainien négocie des alternatives: le stockage de gaz à partir de nouveaux terminaux GNL dans la Baltique et l’Adriatique, et le transport de gaz «non carbonisés», tels que l’hydrogène et le biométhane.  Olga Bielkova, directrice des affaires internationales du système de transport de gaz ukrainien, écrit dans un blog du Conseil de l’Atlantique sur l’Ukraine Alert que l’Ukraine et la Roumanie augmentent leurs pipelines transfrontaliers de un à quatre, l’Ukraine négocie avec la Hongrie l’accès au gaz du nouveau terminal GNL de Croatie,  et offre aux négociants de gaz polonais une capacité de stockage dans l’ouest de l’Ukraine, près de la frontière.

Les politiciens pro-russes faisant la promotion du vaccin russe contre le coronavirus font des progrès alors que l’Occident retarde l’envoi de ses propres vaccins en Ukraine, rapporte le New York Times dans un article intitulé: «Dans la géopolitique des vaccins, un grand jeu joué avec la santé des Ukrainiens.»  L’article rapporte que les premiers vaccins fournis par Covax doivent arriver en mars et que les achats commerciaux de vaccins occidentaux ne doivent commencer qu’à la fin de cette année.  Dans un message du Nouvel An, le président Zelenskiy s’est plaint que «les pays les plus riches» recevront le vaccin en premier.

Alfa-Bank Ukraine prévoit que le chiffre des investissements directs étrangers de fin d’année 2020 sera de 0,00 milliard de dollars.  En comparaison les entrées nettes d’IED étaient de 5,2 milliards de dollars en 2019 et de 4,5 milliards de dollars en 2018.

L’absence d’État de droit, les dettes impayées envers les investisseurs solaires et éoliens et la purge de l’année dernière des réformateurs de renommée internationale du gouvernement ouvrent de sombres perspectives d’investissements entrants cette année. Anders Aslund prédit dans un blog du Atlantic Council Ukraine: «What is Ukraine’s  Perspectives économiques pour 2021? »  «Pour l’avenir, le pire problème économique de l’Ukraine reste l’absence de droits de propriété, qui continue d’entraver les investissements de toute nature», écrit l’économiste américano-suédois de Washington.  «Sans réforme judiciaire ou augmentation des investissements, il y a peu de raisons de s’attendre à une croissance économique au-delà des gains découlant du rebond attendu après le coronavirus.»

D’ici la fin de l’année prochaine, Ukrhydroenergo prévoit de mettre en service dans ses centrales hydroélectriques des systèmes de stockage d’énergie d’une capacité de 212 MW et des centrales solaires d’une capacité de 65 MW, déclare Ihor Syrota, PDG de la société nationale de production d’énergie hydroélectrique.  Sans citer de chiffres, il a déclaré que la Banque mondiale et la Banque européenne d’investissement étaient prêtes à prêter au projet, rapporte Expro Consulting.

DTEK ouvre «un centre d’investissement» à Londres pour attirer des investissements dans des projets d’énergie renouvelable en Ukraine et dans l’UE, rapporte la société.  «Nous avons créé un hub pour attirer les investissements dans de nouveaux projets énergétiques en Ukraine», déclare le PDG de la société Maxim Timchenko.  «Cela concerne principalement les sources d’énergie renouvelables, les systèmes de stockage d’énergie et les projets d’énergie hydrogène.»

«La Turquie et l’Ukraine travaillent sur« plus de 30 projets conjoints »pour la production d’équipements militaires, a déclaré l’ambassadeur d’Ukraine en Turquie, Andrii Sybiha, dans une longue interview écrite avec Defencehere.com, un site d’information sur l’industrie de la défense turque.  Plutôt que d’échanger des marchandises militaires à travers la mer Noire, les pays se concentrent sur «des recherches conjointes, des coentreprises et l’établissement d’une production conjointe», dit-il.  Ces décennies, prédit-il, verront des avions ukrainiens Antonov construits en Turquie et des drones turcs produits en Ukraine.  En ce qui concerne l’espace, il a déclaré que les deux pays travaillaient pour le développement conjoint de «technologies satellitaires, de systèmes de lancement spatial et d’infrastructures».

Une route de conteneurs Turquie-Ukraine-Pologne est en préparation pour 2021, Ukrferry et Ferrplus ayant signé un accord avec le terminal Lisky d’Ukrzaliznytsia à Kiev.  Sur une route multimodale, les conteneurs traverseront la mer Noire en ferry, en grande partie à Odessa, puis continueront par chemin de fer jusqu’à Kiev, puis à Gdansk, le port de la Pologne sur la Baltique, rapporte Railfreight.com.  Par ailleurs, Edvīns Bērziņš, le nouveau directeur letton du terminal de fret d’UZ à Lisky, négocie avec PKP Cargo Connect pour le transport de marchandises entre l’Ukraine et la Pologne;  avec BTLC Allemagne pour développer les trains de conteneurs entre l’Europe et la Chine;  et avec DHL permettra d’organiser le transport de conteneurs autour de l’Ukraine.

À l’occasion de la date anniversaire de l’avion de passagers abattu de l’UIA au-dessus de Téhéran, l’Ukraine s’est jointe à l’Afghanistan, au Canada, à la Suède et au Royaume-Uni pour déclarer: «Nos pays tiendront l’Iran pour rendre justice et veiller à ce que l’Iran accorde des réparations complètes aux familles des [176] victimes et des pays touchés. »  Les pilotes de l’UIA, les équipages aériens et les familles des défunts ont déposé vendredi des fleurs sur une pierre commémorative à Willow Grove Square sur la rive gauche du Dnipro.

Ryanair suspend environ 70% de ses vols au départ de Kyiv Borsypil jusqu’en avril, selon une analyse du système de réservation de la compagnie aérienne à rabais par avianews.com.  Jusqu’au printemps, seules trois des 30 routes au départ de Kiev fonctionneront sans changement.  Les vols au départ de Kharkiv et Kherson sont suspendus et le trafic au départ de Lviv est limité à un seul vol vers Londres.

L’UE et le Royaume-Uni ont largement interdit les visites non essentielles des Ukrainiens.  Les vols sont en grande partie limités aux personnes ayant un permis de travail, des visas d’études, en transit ou des ressortissants du pays de destination.  La plupart des pays exigent un certificat attestant le résultat négatif d’un test de coronavirus effectué dans les 48 heures précédentes.

De l’éditeur: Zéro investissement étranger l’année dernière …  Cela devrait être une sonnette d’alarme pour une réinitialisation majeure par l’administration Zelenskiy.  Sinon, l’économie ne fera que tituber jusqu’en 2024. Un diplomate italien partant pour Rome la semaine dernière, m’a laissé avec ces chiffres qui donnent à réfléchir pour l’investissement italien en 2018: Afrique: + 18 milliards d’euros;  Ukraine: moins 200 millions d’euros. Avec mes meilleures salutations, Jim Brooke

Traduction Louis Chambaudie. Kiev. Ukraine.

Background Image

Vendredi 8 Janvier

Le confinement dû au Corona commencent aujourd'hui… Le vin de l'UE arrive sans taxe … Le banquier de Poutine achète Massandra, la cave de Crimée… Mais la Crimée manque d'eau ... 
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Aujourd’hui, l’Ukraine entame un confinement national Covid de 17 jours, environ deux fois moins fort que celui du printemps dernier.  Avant le retour au travail de lundi, les entreprises et les agences gouvernementales ont été invitées à passer autant que possible au travail à distance.

Sont fermés complètement: les restaurants, les cafés, les écoles (sauf les jardins d’enfants), les gymnases, les cinémas, les théâtres, les magasins qui ne vendent pas de nourriture et les centres commerciaux, à l’exception des magasins d’alimentation.

L’ouverture sera autorisée: pour les aéroports, les trains, tous les transports en commun à Kiev (y compris le métro), les magasins d’alimentation, les pharmacies, les stations-service, les hôpitaux, les hôtels, les banques, les bureaux de poste, les ateliers de réparation automobile et les coiffeurs (sur rendez-vous).  Les magasins seront autorisés à vendre de l’alcool, des cigarettes, des aliments pour animaux de compagnie et des engrais.

Les infections au coronavirus sont courantes en Ukraine. Hier matin, près de 9 000 nouveaux cas ont été signalés, dont 731 nouveaux cas à Kiev. Le ministre de la Santé Maksym Stepanov a déclaré mercredi aux journalistes: «Nous avons vraiment besoin d’un verrouillage du 8 au 24 janvier afin de contenir la vague et de passer jusqu’en avril-mai, sans l’introduction de nouvelles mesures de quarantaine sévères, qui pourraient nuire à notre économie.   »

Un an après que l’armée iranienne a abattu par erreur le vol UIA PS752 avec deux missiles sol-air, l’Iran offre des paiements de 150 000 dollars aux familles de chacune des 176 victimes.  Alors que le rapport de l’Iran sur la fusillade près de Téhéran n’a pas encore été rendu public, un rapport de l’AP cite une foule d’irrégularités autour de la catastrophe .  Contrairement aux traités internationaux, le site de l’accident a été rasé au bulldozer et de nombreux effets personnels ont été pillés.  Non seulement les portefeuilles ont été retournés vides, mais les téléphones portables ont été retournés sans carte mémoire.  Un rapport officiel canadien le dit et a soulevé des questions «quant à savoir si l’Iran avait trouvé des preuves que les passagers avaient enregistré des vidéos ou tenté d’appeler ceux qui étaient au sol dans leurs derniers instants»…

Les familles des victimes ont été harcelées en Iran, mais aussi au Canada, où vivent 57 des passagers.  Hamed Esmaeilion, porte-parole de l’association des familles des victimes, basé à Toronto, a déclaré à l’AP «qu’une douzaine de parents à travers le Canada ont fait état de harcèlement, allant de messages haineux et d’appels téléphoniques menaçants à des voitures suspectes qui les suivaient ou se garaient devant leur domicile la nuit.   »

Le tir du missile était une tragédie due à un enchaînement d’erreurs.  L’aéroport international de Téhéran aurait dû être fermé à un moment de tension extrême avec les États-Unis.  Les commandants de l’unité anti-aérienne n’ont pas répondu à un appel avant l’aube pour l’autorisation de tirer.  Mais, un rapport intérimaire de juillet dernier accusant un radar mal calibré n’a pas convaincu les experts interrogés par Isabel Debre de l’AP.  Justin Bronk, chercheur en puissance aérienne au Royal United Services Institute for Defence and Security Studies, a déclaré: «Le niveau d’incompétence requis pour que quelqu’un abatte cet avion est en fait incroyable.

Sur Facebook, ce printemps, la Kyiv School of Economics lance deux nouveaux groupes de réflexion – sur la gouvernance d’entreprise et les relations gouvernementales, écrit le président du KSE, Tymofiy Milovanov .  En regardant en arrière sur 2020, il écrit que l’école a recruté un nombre record de nouveaux étudiants – 140 – pour son programme Mba;  un total de 250 étudiants pour tous les programmes de maîtrise et 1 300 étudiants pour les cours.  Pour l’avenir, il écrit: «Nous avons l’intention de presque doubler ces chiffres en 2021.»  Dragon Capital investit 5 millions de dollars pour rénover un immeuble de bureaux de 4 500 mètres carrés sur Mykoly Shapka 3, dans l’ouest de Kiev, près de l’ambassade américaine.  KSE prédit que le bâtiment de huit étages pourra accueillir 600 étudiants.

Il y a une semaine, les vins de l’UE ont commencé à entrer en Ukraine en franchise de droits, une aubaine pour les exportateurs européens et un défi pour les viticulteurs ukrainiens …  Même avec un droit de 30 à 40 centimes d’euro le litre, l’Ukraine importait 10 fois le volume de vins exportés.  En 2019, l’Ukraine a importé pour 147 millions de dollars de vin et exporté 12 millions de dollars de produits vineux .

«Nous souffrons de la domination et de la croissance rapide des importations de vins européens bon marché et pas toujours de haute qualité», explique Ihor Radomiselsky, vice-président de la société vinicole Château Chizay, à Ukrinform.  Sa cave Berehove, Zakarpattia produit environ 1,3 million de bouteilles à partir de 272 hectares de vignobles.  «L’importation de vin en Ukraine ces dernières années a été une activité très lucrative.  La suppression du droit le rendra très rentable.  Cela signifie que ce sont les importateurs, les producteurs et les vignerons européens qui gagneront des millions de dollars supplémentaires, qui pourraient être gagnés et investis dans le développement des entreprises de l’industrie vinicole ukrainienne.

Pour aider les petits vignobles, le gouvernement réduit les formalités administratives pour les licences et commence à subventionner l’achat de semis d’élite, de matériel de vinification et d’irrigation au goutte-à-goutte, a déclaré Ivan Petrov, directeur de la politique agraire de l’administration régionale d’Odessa, à Ukrinform.  L’irrigation est de plus en plus importante avec la hausse des températures dans le sud de l’Ukraine.  Plus grande région viticole d’Ukraine, Odessa produit environ 200 000 tonnes de raisins sur 27 000 hectares.  Il y a quelques mois, des vignerons ont déversé plusieurs tonnes de raisins sur une autoroute d’Odessa pour protester contre l’ouverture du marché.

Massandra, en Crimée sous contrôle russe, a longtemps été le plus grand vignoble d’Ukraine.  Fondée en 1894, elle a été épargnée par la campagne anti-alcool du Premier ministre soviétique Mikhail Gorbatchev dans les années 1980, une campagne qui a vu de nombreux vignobles de Crimée déracinés.  Il y a trois semaines, le vignoble de Massandra a été privatisé lors d’une «vente aux enchères» remportée par Yury Kovalchuk, souvent appelé le caissier de Poutine pour son ancien service en tant que président de la Bank Rossiya.  Kovalchuk a payé 71 millions de dollars pour Massandra, qui comprend 4 000 hectares de terres et une œnothèque de 1 million de bouteilles, l’une des plus grandes collections de vins au monde.  Trois ans plus tôt, Yuzhny Proekt de Kovalchuk a également acheté Novy Svet, une usine de champagne près de Yalta pour 25 millions de dollars.  Les responsables ukrainiens affirment que la vente est nulle et non avenue en raison de l’occupation illégale de la Crimée.

L’avenir de Massandra peut être mis en doute car la Crimée est à court d’eau.  La semaine dernière, la Crimée n’avait que 31 millions de mètres cubes d’eau dans ses réservoirs, un tiers des 92 millions de mètres cubes d’il y a un an, rapporte le Département de Crimée d’hydrométéorologie et de surveillance environnementale, selon Ukrinform.  Avec l’assèchement de la péninsule, le rationnement de l’eau a été imposé dans toutes les villes.  Les terres irriguées ont été coupées de 4 000 kilomètres carrés en 2013, l’année précédant l’occupation de la Russie, à 171 kilomètres carrés aujourd’hui.

En réponse à l’annexion de la Crimée par la Russie au printemps 2014, des responsables ukrainiens ont bloqué le canal de Crimée du Nord.  Ouvert en 1975, ce canal de 400 km apportait de l’eau en Crimée depuis le fleuve Dnipro, à Nova Kakhovka, dans la région de Kherson.  En raison d’un mauvais entretien, les flux avaient chuté des deux tiers en 2013. Mais il alimentait toujours huit des 23 réservoirs de Crimée.  Depuis l’annexion, le Kremlin a installé 350 000 soldats et leurs familles sur la péninsule, mais n’a pas investi dans des usines de dessalement ou une conduite d’eau de Krasnodar, en Russie, déjà une région desséchée.

Note de l’éditeur: Hier, lors d’un déjeuner de pré-quarantaine à Khlebniy, le restaurant Beautiful People près de mon bureau, un journaliste de la télévision britannique, s’est réveillé lorsque j’ai évoqué avec désinvolture la possibilité d’une «guerre de l’eau» en Crimée. La guerre arméno-azérie étant un accord conclu, la Biélorussie fermée aux journalistes étrangers et le gouvernement Zelenskiy en déroute … le seul espoir parmi les hacks est une session d’amour acharnée du président Joe Biden. Les gens rationnels pourraient se demander aussi pourquoi le président Poutine n’a-t-il pas vu venir la pénurie d’eau en Crimée et développer les usines de dessalement? Mais là encore, des gens rationnels pourraient se demander: pourquoi le président Trump n’a-t-il pas vu la violence de Washington exploser  mercredi et n’a-t-il pas assuré suffisamment de sécurité pour protéger le Congrès américain? Avec mes meilleures salutations, Jim Brooke 

Traduction Louis Chambaudie. Kiev. Ukraine.

Background Image

Mardi 5 Janvier

 La Covid recule … Le verrouillage commence vendredi matin … Les vaccins arrivent - de Chine, de Pologne et par l’ONG COVAX … Les Ukrainiens fuient l'argent contre des cartes… Kiev profite du climat de la Crimée ... 
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

L’épidémie de coronavirus en Ukraine a reculé, selon les chiffres officiels.  Les hospitalisations sont en baisse de 20% par rapport au niveau de 28 500 de début décembre, a déclaré hier le Premier ministre Shmyhal.  Les nouveaux cas confirmés quotidiens se situent entre 4 100 et 8 000 – entre un quart et la moitié du pic de 16 300 à la fin novembre.  Le niveau signalé hier matin de 4 158 nouveaux cas était le plus bas en trois mois , exactement depuis le 5 octobre.

Aujourd’hui, seul un tiers des 77 000 lits Covid du pays sont occupés, a rapporté hier le ministre de la Santé Maksym Stepanov.  C’est un contraste frappant avec le mois de novembre, lorsque les hôpitaux Covid de Kiev étaient pleins et refusaient des patients.

Les cas confirmés peuvent avoir chuté parce que les personnes atteintes de cas bénins ne veulent pas subir les ennuis et les frais de dépistage. En outre, au cours des trois derniers mois, 6% de la population ukrainienne est tombée malade de la grippe traditionnelle et d’une infection virale respiratoire aiguë.  Certains d’entre eux auraient pu être des cas Covid.  Par exemple, en octobre, 1.998 personnes sont mortes de la grippe et de la pneumonie en Ukraine, près de quatre fois les 579 décédées un an plus tôt, rapporte OpenDataBot, citant les données du State Statistics Service sur les causes de décès.

«Il est probable que nous ayons en fait moins de personnes infectées par ce coronavirus, et il est possible que la première vague touche à sa fin», a déclaré la semaine dernière Serhiy Komistarenko, membre de l’Académie nationale des sciences d’Ukraine, à RBK Ukraine.  .  « Et ce serait bien si la deuxième vague ne commençait pas du tout – ou commençait beaucoup plus tard. »  À ce jour, 5,6 millions de tests PCR ont été administrés, 1,1 million d’Ukrainiens sont tombés malades et près de 19 000 sont décédés.

Face à la baisse du nombre d’infections, des groupes d’entreprises font pression sur le gouvernement pour qu’il assouplisse le verrouillage qui commence ce vendredi, au lendemain de Noël orthodoxe, et se termine le dimanche 24 janvier. La semaine dernière, la Chambre de commerce américaine en Ukraine a appelé à lever la restriction sur les supermarchés qui seront contraints de bloquer les articles non alimentaires.  « A partir du 8 janvier, même dans les supermarchés, il sera interdit de vendre une partie importante des biens de tous les jours: produits chimiques et outils ménagers, vêtements, presses, ampoules, piles, même les produits éducatifs pour enfants  » a déclaré la Chambre dans un communiqué.

À partir de 12 h 01 le vendredi, les fermetures obligatoires couvrent: tous les restaurants, bars, écoles, gymnases, magasins non alimentaires , les piscines de natation. Sont autorisés: les magasins d’alimentation, les pharmacies, les cliniques médicales, la vente de produits d’hygiène, de téléphones et d’aliments pour animaux;  réparations de voitures;  stations-service, banques, guichets automatiques, bureaux de poste, salons de beauté et barbiers sur rendez-vous . Les hôtels et les auberges pourront héberger des Clients.

Pour se préparer à la douleur économique du prochain lock-out, le gouvernement a distribué 130 millions de dollars de subventions à près d’un demi-million de propriétaires de petites entreprises et leurs employés, a rapporté hier le Premier ministre Shmygal par lien vidéo au président Zelenskiy.

Le gouvernement tient compte de l’appel du ministre de la Santé Stepanov à s’en tenir à l’arrêt de vendredi.  « Beaucoup de gens nous demandent si nous prévoyons de reporter ou d’annuler la quarantaine, car le nombre de cas a diminué », a-t-il déclaré aux journalistes la semaine dernière.  «En ce qui concerne la quarantaine stricte du 8 janvier au 24 janvier, nous n’allons pas introduire de changements.»  Hier, lors d’une réunion vidéo avec le président Zelenskiy, Stepanov a prédit que les cas augmenteront certainement  après les vacances.

L’Ukraine ne reviendra à la normale que ce printemps, a prédit Viktor Lyashko, médecin hygiéniste en chef, dans une interview accordée à Ukraina 24 TV. «Nous allons commencer un retour étape par étape à notre rythme de vie habituel en avril», prédit Lyashko, également vice-ministre de la Santé.  «[Jusque-là] nous ne nous débarrasserons pas complètement des restrictions anti-épidémiques et de telles quarantaines dures.»

Dans les semaines à venir, l’Ukraine espère recevoir près de 20 millions de doses de vaccins contre le coronavirus, suffisamment pour vacciner 10 millions de personnes, soit environ un tiers de la population adulte cette année.  L’objectif du ministère de la Santé est de vacciner au moins 50% des 36,5 millions d’Ukraine d’ici à la fin de 2022. Tous les vaccins nécessitent deux injections.  Voici les chiffres:

Sinovac Biotech de Chine: la semaine dernière, le ministère ukrainien de la Santé a signé un contrat ProZorro de 34 millions de dollars pour la livraison de 1,9 million de doses.  Le ministre de la Santé Maksym Stepanov prédit que les premiers vaccins arriveront le mois prochain.

COVAX – Le président Zelenskiy a écrit jeudi sur Telegram: «Nous travaillons pour augmenter l’offre via COVAX [de 8 millions] à 16 millions de doses.»  COVAX est une collaboration multinationale organisée pour assurer une distribution équitable dans le monde entier de plusieurs vaccins contre les coronavirus.

La Pologne a proposé de transférer 1,5 million de doses de vaccin à l’Ukraine, a déclaré Yevhen Enin, vice-ministre des Affaires étrangères de l’Ukraine, à Interfax-Ukraine.

Spoutnik V de la Russie: Malgré l’annonce à Moscou que ce vaccin sera soumis à des «essais cliniques» en Ukraine, les responsables , ici à Kiev, disent qu’il ne sera pas autorisé.

Arsen Zhumadilov, responsable de l’approvisionnement médical de l’Ukraine , a écrit dimanche sur Facebook: «S’appuyer sur une société d’État russe pendant une agression armée russe contre l’intégrité de l’Ukraine et de ne pas se poser la question de la sécurité épidémique du pays est pour le moins étrange  »

L’économie en période Covid a accéléré l’abandon de l’argent liquide par les Ukrainiens en 2020. Ces chiffres viennent de PrivatBank, la plus grande banque d’Ukraine.

L’année dernière, les transactions des Ukrainiens avec les terminaux PrivatBank ont ​​augmenté de 31% en glissement annuel, pour atteindre l’équivalent hryvnia de 11,5 milliards de dollars.  Les dépenses en pharmacie ont augmenté de 40%, pour atteindre près de 1 milliard de dollars.  Les dépenses dans les magasins d’alimentation ont augmenté de 48%, pour atteindre près de 6 milliards de dollars.  Les dépenses en vêtements et chaussures ont diminué de 1,6%, pour atteindre près de 900 millions de dollars.

L’année dernière ( 2020 ) est l’année de Surfer sur le net pendant les verrouillages, les Ukrainiens ont augmenté de 21% le nombre de visites sur le Wikipedia national.  En 2020, 855 millions de pages ont été visitées, élevant Wikipédia ukrainien au 17e rang mondial, selon le blog de l’éditeur ukrainien de Wikipédia.

Les températures de vacances du Nouvel An ont été parmi les plus chaudes jamais enregistrées, avec des conditions météorologiques comparables à celles d’une mi-octobre normale, rapporte l’Observatoire géophysique central.  Jeudi et vendredi, des sommets records ont été établis à 8,4 ° C, ou 47 ° F .

Cela fait suite à l’automne le plus chaud à Kiev depuis le début de la tenue des registres en 1881. En raison du temps chaud, la saison de navigation sur le Dnippr a été prolongée jusqu’en janvier, une période sans précédent qui devrait être exempte de grandes glaces.

Note de l’éditeur: Il peut être réconfortant pour certains Ukrainiens d’apprendre que les États-Unis ont leur propre part de stupidités .  Hier, j’ai reçu un colis UPS portant la mention «Extrêmement urgent» et adressé à «Ukraine S.S.R.»  Non, ce n’était pas e livraison en retard de 30 ans. C’était simplement au départ, le remplacement d’un colis UPS que la société américaine s’est avérée incapable de livrer le mois dernier à une adresse de bureau à Kiev avec une réception ouverte 24h / 24. Ignorant résolument tous les e-mails de ma part avec des numéros de téléphone portable et des instructions de livraison, le système de «  suivi  » conçu aux États-Unis m’a envoyé un crescendo inquiétant d’e-mails: déclarant d’abord que le colis était «  abandonné  », puis qu’il était «  détruit  » etc … Il devrait y avoir une ONG dont le nom serait Crétins sans frontières . Avec mes meilleures salutations, Jim Brooke

Traduction Louis Chambaudie. Kiev. Ukraine.

Background Image

Vendredi 13 Novembre 

L’éolien et les investisseurs solaires sont dos au mur ... La Chine ,  Sinohydro repousse le contrat routier ... Le FMI n'est pas pressé de reprendre l'aide à l'Ukraine ... La Covid paralyse un tribunal voyou ... Antonov recommence à construire des avions ... chaleur,  La météo prolonge la saison d’exploitation du Dnipro
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Les investissements éoliens et solaires représentent un quart des 49 milliards d’euros d’investissements directs étrangers en Ukraine depuis l’indépendance en 1991. Cependant, 660 millions d’euros de factures d’électricité impayées obligent les investisseurs étrangers à renégocier les prêts bancaires, à menacer la faillite et à engager des poursuites internationales contre  Ukraine, ont déclaré les participants à un webinaire Energy Talk organisé la semaine dernière par l’Association européenne des entreprises.  Une société norvégienne, Scatec, prépare un litige contre l’Ukraine à Londres.

Carl Sturen, directeur général suédois du développeur d’énergie éolienne Vindkraft, a déclaré: «Nous accusons un retard sur nos paiements et nous ne pouvons certainement pas attendre.»  Sergii Shakalov, PDG de Kness Group, une usine de production de panneaux solaires lancée en 2019 à Vinnytsia, affirme avoir déjà perdu 10 millions de dollars en raison de non-paiements.  « L’un des plus gros problèmes de l’Ukraine est qu’elle ne comprend pas que les accords doivent être respectés dans n’importe quelle situation », s’est plaint Shakalov, rapporte le Kyiv Post, co-sponsor du webinaire.

L’acheteur , garanti par le gouvernement affirme avoir tout payé pour l’énergie renouvelable produite en août et pour 93% de l’électricité produite en septembre.  Le service de presse du ministère de l’Énergie rapporte que les réductions tarifaires vertes négociées avec les entreprises renouvelables en juillet ont permis aux consommateurs d’économiser 53 millions de dollars.

La société chinoise Sinohydro Corporation Limited a l’intention de déposer une demande d’arbitrage international pour la résiliation par Ukravtodor il y a deux semaines de son contrat pour la construction d’une autoroute de contournement autour de Zhytomyr.  Sinohydro était en retard de cinq mois sur le projet, retardant le démarrage des travaux , la société a prétexté  les perturbations dues à la Covid et le transfert tardif d’un terrain clé par l’agence nationale ukrainienne des autoroutes.  Les Chinois disent qu’en septembre, un Médiateur des différends leur a donné trois mois supplémentaires pour terminer le travail d’ici la fin de cette année.  Sinohydro dit qu’Ukravtodor a ignoré leur reprise du chantier et ne tiens pas compte de la décision   du Conseil du Médiateur en date du 2 novembre. Au lieu de cela, disent-ils, Ukravtodor a pris possession de 8,5 millions d’euros de garanties bancaires et a transféré le chantier de construction à l’autorité routière régionale.

Alors que l’Ukraine cherche des partenariats public-privé avec des entreprises de construction de routes étrangères, Sinohydro affirme que son traitement devrait servir d’avertissement. « Il est difficile pour l’entreprise de comprendre pourquoi, encore et encore, Ukravtodor met fin de la même manière aux accords avec des entrepreneurs, y compris avec d’autres entreprises étrangères », a déclaré hier la société chinoise.  «Sinohydro pense que de telles actions d’Ukravtodor affaibliront considérablement le désir des entrepreneurs étrangers de participer aux projets de construction de l’agence publique.»

La récente décision de la Cour constitutionnelle ukrainienne de démanteler la législation anti-corruption est le plus grand obstacle au rétablissement des flux de prêts du FMI vers l’Ukraine, a déclaré Kyrylo Shevchenko, gouverneur de la Banque nationale d’Ukraine, à Voice of America à Washington après une rencontre avec le FMI et  la Banque mondiale. D’autres problèmes sont: le déficit budgétaire croissant et les nouvelles décisions  de la banque centrale après le changement de direction de cet été .

Alexander Paraschiy, de Concorde Capital, lit entre les lignes de cette «déclaration qui donne à réfléchir» et conclut: «Pas de tranche du FMI en 2020, c’est-à-dire un financement lié au FMI du déficit budgétaire 2020 de l’Ukraine (du FMI, de l’UE et de la Banque mondiale) pour un montant total  jusqu’à 2,5 milliards de dollars n’arriveront pas cette année.  Par conséquent, le seul moyen viable pour l’Ukraine d’essayer de combler son déficit budgétaire sans cet argent est un problème massif d’euro-obligations internationales.  Dès qu’il deviendra évident pour le gouvernement qu’aucun argent lié au FMI ne viendra bientôt, il sera grand temps pour l’Ukraine de se préparer à la nouvelle émission obligataire.

À Londres, Timothy Ash a interrogé ses abonnés Twitter sur les perspectives de l’Ukraine au FMI.  Il a posté sur @tashecon cette répartition des 260 réponses: l’argent du FMI cette année oui 15%;  Monnaie du FMI au premier trimestre oui à 27%;  Argent du FMI au T2  15%;  pas clair en tant que problèmes majeurs oui à  43%.

Covid accomplit ce que Zelenskiy ne peut pas faire , c’est à dire paralysé la Cour constitutionnelle, la majorité des 15 membres du tribunal « sont malades ou en attente des résultats des tests parce qu’ils présentent des symptômes de coronavirus », a déclaré une « source » à Interfax-Ukraine.  Un juge, Ihor Slidenko, a déclaré à l’agence de presse: «Je suis au courant de manière fiable de deux cas de COVID-19 parmi les juges de la Cour constitutionnelle.»

Zelenskiy et son chef de cabinet, Andriy Yermak, sont soignés pour Covid à la clinique Feofania, l’hôpital du sud de Kiev réservé aux hauts fonctionnaires.  Deux ministres ont rapporté cette semaine qu’ils avaient également Covid: le ministre des Finances Serhiy Marchenko et le ministre de la Défense Andriy Taran.  Trois assistants présidentiels se seraient remis de Covid: Yulia Kovaliva, Roman Mashovets et Serhiy Shefir.

Avec le «verrouillage du week-end» à l’échelle nationale qui commence après minuit ce soir, la résistance est dispersée.  Les dirigeants de Lviv, Rivne et Sloviansk disent qu’ils ne suivront pas les règles.  Epicentre, l’un des plus grands détaillants du pays, a annoncé qu’il ouvrirait  un vendredi de 72 heures.  Hier, le ministre de la Santé Maksym Stepanov a annoncé un nouveau pic de 11 057 nouveaux cas de Covid – le double de la moyenne quotidienne d’il y a un mois , il  a déclaré aux journalistes que la Covid se propage en Ukraine à un «taux d’ouragan».

Le réchauffement climatique: la saison de navigation sur le Dnipro sera prolongée de deux semaines cette année, jusqu’au 1er décembre, rapporte le Service national des transports maritimes et fluviaux.  Les quatre écluses les plus au nord – Kiev, Kaniv, Kremenchuk et Kamianske – devaient commencer à fermer dimanche.  La fermeture de la rivière implique le retrait de centaines de bouées dans une séquence nord-sud.  Mais Kiev ne devrait pas connaître de temps froid prolongé avant la mi-décembre.  L’hiver dernier, de la glace sérieuse ne s’est formée qu’en janvier.  Le ministre de l’Infrastructure, Vladyslav Krikliy, a déclaré la semaine dernière: «Nous prévoyons de naviguer sur le Dnipro tout au long de l’année, si les conditions météorologiques sont favorables.»

L’Ukraine investira 70 millions de dollars l’année prochaine pour relancer la production régulière d’avions chez Antonov et pour «maîtriser la production complète d’hélicoptères», a déclaré mardi le Premier ministre Shmyhal au Cabinet.  L’argent doit faire partie d’une décennie d’investissement de 1,4 milliard de dollars pour relancer les secteurs de l’industrie aéronautique ukrainienne considérés comme les plus rentables.  Sortant d’une phase de substitution des importations provoquée par la rupture de 2014 avec la Russie, Antonov construit actuellement un avion cargo militaire An-178 pour la police nationale péruvienne.  Elle négocie également une coentreprise de production avec la Turquie.  La semaine dernière, Sergiy Bychkov a pris la relève en tant que directeur général par intérim d’Antonov, succédant à Oleksandr Los, qui a démissionné après quatre mois à son poste.

La Russie a décidé de fermer ses missions commerciales dans deux de ses voisins occidentaux, l’Ukraine et la Lituanie, et d’ouvrir une mission en Syrie.  Le commerce entre la Russie et l’Ukraine a régulièrement diminué après 2014, année où la Russie a annexé la Crimée et déplacé des troupes dans le Donbass en Ukraine.  L’année dernière, la Chine a remplacé la Russie en tant que principal partenaire commercial de l’Ukraine.  Jusqu’en octobre, les échanges commerciaux de l’Ukraine avec l’UE cette année étaient trois fois plus élevés que ceux avec la Communauté d’États indépendants dirigée par Moscou, selon un chiffre publié mardi par le service national des douanes.

Le dernier bureau commercial de la Russie dans les pays baltes était en Lituanie.  Mais le commerce au cours du premier semestre de cette année a baissé de près d’un tiers par rapport au premier semestre 2019. Une note officielle accompagnant le décret du Premier ministre russe Mikhail Mishustin se plaint: «La politique économique étrangère menée par les dirigeants de la République de  La Lituanie ne contribue pas au renforcement des relations commerciales avec la Russie.»

Note de l’éditeur: hier en descendant la rue Volodomyrska de Kiev, j’ai repéré la voiture de l’ambassadeur iranien garée sur le trottoir.  Puis l’ambassadeur iranien souriant s’est glissé à l’intérieur de l’ambassade arménienne  par la porte ouverte .  Les diplomates digèrent ce que certains analystes américains appellent une «victoire russe».  La victoire?  Les Russes étaient en retard, leur client a perdu la guerre et la terre, et la Russie a maintenant 2 000 soldats de maintien de la paix attachés pendant cinq ans à patrouiller sur un terrain désolé.  (J’ai conduit cette route de montagne de l’Arménie proprement dite au Haut-Karabakh).  «L’influence de la Russie dans l’espace post-soviétique a subi un coup dur», écrit Leonid Bershidsky depuis Berlin pour Bloomberg.  «Les Géorgiens, les Ukrainiens et les Moldaves peuvent également décider que le retour du territoire arraché à leur pays par des conflits désormais gelés n’est qu’une question d’attendre le moment opportun.»  Au Haut-Karabakh, la Turquie a poussé les Azéris et fourni les drones qui ont renversé la vapeur sur le champ de bataille.  Une fois de plus, il est clair qu’Erdogan est prêt à utiliser la puissance militaire pour affronter la Russie dans la région.  Alors que la Turquie exerce de plus en plus ses forces, l’alliance militaire turco-ukrainienne à croissance rapide pourrait bientôt modifier les réalités géopolitiques de la mer Noire. Avec mes meilleures salutations, Jim Brooke

Louis Chambaudie . Kiev . Ukraine .

Background Image

Jeudi 29 Octobre

La France mène la course pour fournir des locomotives électriques ... L'Ukraine devient la station-service de l'UE ... Le premier ministre rencontre le directeur du FMI Europe ... L'UIA ferme des bureaux ... La hausse des infections par Corona stimule le travail à distance ... 4G est maintenant dans le métro de Kiev
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Le financement par le Trésor français pourrait pousser Alstom au sommet de la course pour fournir à Ukrzaliznytsia 205 locomotives électriques pour les années 2020, selon les rapports d’une réunion mardi à Kiev entre des responsables ukrainiens et des dirigeants du constructeur français de matériel roulant.  Après avoir rencontré Henri Poupart-Lafarge, PDG d’Alstom, Arsen Avakov, ministre ukrainien des Affaires intérieures, a déclaré: «Nous travaillons depuis longtemps sur les détails d’un projet commun avec la partie française et dans un proche avenir, nous pouvons atteindre  la signature d’un accord intergouvernemental qui répondra pleinement aux besoins de l’Ukraine.»

Les deux parties doivent se rencontrer à nouveau le mois prochain pour discuter de ce qui pourrait être un contrat d’un milliard d’euros. Le président Zelenskiy a souligné aux dirigeants d’Alstom en visite la nécessité de localiser en Ukraine une partie de la production de locomotives.

L’Ukraine entame cette semaine la saison de chauffage hivernale avec des réserves de gaz naturel d’un niveau record de 28,4 milliards de mètres cubes. Et le niveau d’aujourd’hui est de 30% supérieur au niveau de cette période de l’année dernière, un record également, rapporte Naftogaz.  Avec une capacité totale de stockage de 31 millions de BCM, les réservoirs souterrains de l’Ukraine sont pleins à 92%, ce qui est également un record.  Au cours des sept mois depuis que Naftogaz a commencé à stocker du gaz au printemps dernier, la société d’État a augmenté ses stocks de 80%.

«La surabondance de gaz de l’Europe cet été a profité à l’Ukraine, 79 commerçants de l’UE ayant utilisé le nouveau régime d’entrepôt hors taxes de l’Ukraine pour stocker du gaz dans 12 réservoirs souterrains.  Cet automne, le gaz stocké sous ce régime douanier a atteint 11 milliards de mètres cubes, soit le triple du niveau de 2017. Avec les cinq plus grands réservoirs à moins de 160 km de la Hongrie, l’Ukraine a fourni à la Hongrie un record de 9 milliards de mètres cubes cette année.  «Grâce à la réforme du marché, l’Ukraine est devenue le centre de stockage incontestable de l’Europe en 2020, alors que les marchés étaient confrontés à une demande réduite liée à la pandémie et à un surplomb sous-jacent de l’offre», écrit Aura Sabadus, journaliste spécialiste de l’énergie pour l’Independent Commodity Intelligence Services, ou ICIS.

Le Premier ministre Denis Shmygal a rencontré hier à Kiev Alfred Kammer, le nouveau directeur européen du FMI.  «Nous convergeons rapidement vers les mêmes positions avec le FMI», a écrit Shmygal sur sa chaîne Telegram.  «Nous venons d’avoir une réunion productive avec nos partenaires internationaux du Fonds.  L’Ukraine a fait des progrès significatifs dans le respect de ses obligations.  Un grand merci à Alfred Kammer et au FMI pour le dialogue.  Un partenariat solide avec le FMI est une garantie de la stabilité à long terme de l’Ukraine. »  Il n’y a eu aucun commentaire du côté du FMI.

Dans une concession au FMI, le Cabinet des ministres a supprimé hier les restrictions sur les salaires des fonctionnaires et des membres des conseils de surveillance.  En avril dernier, le gouvernement a plafonné la rémunération à 1 700 $ par mois.  Cette décision a incité certains fonctionnaires à quitter la fonction publique au cours de l’été et d’autres à chercher sous la table des paiements en espèces de l’administration présidentielle.

«Le registre en ligne des déclarations de patrimoine des fonctionnaires a été fermé hier, en raison d’une décision de la Cour constitutionnelle, a déclaré l’Agence nationale pour la prévention de la corruption, l’agence qui tenait le registre.  La Cour a jugé inconstitutionnel l’accès du public aux déclarations des fonctionnaires et l’autorité de l’agence qui vérifie les déclarations et le mode de vie des fonctionnaires. La décision annule également les sanctions pour les fonctionnaires qui mentent dans leurs déclarations de patrimoine.

En signe de protestation, Oleksandr Novikov, chef de l’agence anti-corruption, a déclaré aux journalistes hier: «La Cour constitutionnelle renvoie l’Ukraine non même pas en 2013, mais en 1991, alors qu’il n’y avait pas du tout de législation anti-corruption …  ils ont annulé tous les outils de lutte contre la corruption développés depuis l’indépendance de l’Ukraine.

«En réponse, le bureau du président Zelenskiy a déclaré:« Il y a encore des politiciens corrompus qui ne peuvent pas tolérer le fait que leur mode de vie, leurs biens et leurs revenus peuvent être sous contrôle. »  Le président a assuré: «Les outils pertinents de la législation ukrainienne seront conservés ou du moins rétablis.»

La délégation de l’UE en Ukraine a rappelé à l’agence de presse UNIAN que «l’énorme aide de l’UE, y compris financière, dans divers domaines, respectivement, est directement liée aux organes de lutte contre la corruption, qui travaillent de manière indépendante, efficace et libre de toute pression politique ou autre.  Abordant «l’inconstitutionnalité» des institutions anti-corruption de l’Ukraine, la mission de l’UE a déclaré qu’elle «serait prête à fournir une assistance pour choisir les moyens de restaurer la sécurité juridique nécessaire».

«Le comité de la liberté d’expression de la Rada a été contraint hier de rétablir l’accréditation des journalistes qui travaillent avec Slidstvo.info, écrit Anna Babinets, rédactrice en chef du projet d’enquête, sur Facebook.

Au cours de l’année dernière, le groupe a produit une série de rapports alléguant la corruption des membres de la Rada, ce qui a incité le Comité à retirer les lettres de créance de ses journalistes.  Le tollé public a forcé ce renversement par le comité qui est présidé par Nestor Shufrych, du parti pro-russe de la plate-forme d’opposition.

Deux nouveaux points de contrôle entre les parties contrôlées par la Russie et l’Ukraine de la région de Louhansk ouvriront le 10 novembre, selon une décision du Groupe de contact trilatéral – Ukraine, Russie et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, ou  OSCE.  Au cours des six dernières années, il n’y a eu qu’un seul passage à Louhansk, à Stanytsia Luhansk.  L’Ukraine a interdit le commerce entre les deux sections du Donbass en 2017.

UIA ferme ses bureaux en Autriche, en Allemagne, en Italie, en Espagne et en Suisse pour économiser de l’argent.  Le mois dernier, la compagnie aérienne, basée à Boryspil, a fermé ses bureaux en Biélorussie, au Turkménistan et en Ouzbékistan.

Pavel Ryabkin, directeur général de l’aéroport Boryspil, va devenir le troisième directeur du service des douanes d’Ukraine en un an, selon les rapports de la réunion du Cabinet des ministres d’hier.  Plus tard, le ministre des Finances, Sergueï Marchenko, a déclaré à Interfax-Ukraine qu’il comptait collecter rapidement plus d’argent pour aider à couvrir le déficit budgétaire du gouvernement et poursuivre le travail de ses prédécesseurs pour transformer «les douanes en un service standard européen moderne, transparent et efficace».

Anatoly Fedorchuk, maire de Boryspil, la ville de la région de Kiev qui abrite l’aéroport international de Boryspil, est décédé des suites de Covid-19 mercredi trois jours après avoir été réélu.  Une nouvelle élection devra avoir lieu.  La mort de Fedorchuk est survenue après l’annonce d’un nombre record de 165 décès liés à Covid pour la période de 24 heures se terminant mercredi matin.

Après l’annonce de près de 7 500 nouveaux cas mercredi matin, le Cabinet des ministres a décidé de prolonger jusqu’au 31 décembre le régime d’urgence adopté en mars dernier pour lutter contre Covid.  Le Premier ministre Shmyhal a demandé aux entreprises de passer au travail à distance pour empêcher la propagation du virus.  Il a déclaré: «J’appelle les entreprises ukrainiennes à passer autant que possible aux réunions en ligne afin que nous puissions créer les conditions pour briser la chaîne épidémiologique.»

Le service mobile 4G couvre désormais 98% du métro de Kiev, selon un communiqué de presse des trois sociétés de téléphonie mobile participantes – Kyivstar, Vodaphone Ukraine et lifecell.  Hier, le service rapide a été étendu à 23 stations.  En décembre, Teremky, le terminus sud de la ligne bleue, sera la dernière des 52 stations du système ferroviaire à se connecter à la 4G.  Environ un tiers des 800 000 usagers quotidiens du système utilisent déjà le service, qui atteint en moyenne 40 Mb / s.  Après avoir commencé en mars, les travaux sont en avance sur le calendrier en partie en raison de l’arrêt de 2 mois du système au printemps dernier dans le but de bloquer la propagation du coronavirus.

De l’éditeur: Les dindes ne votent pas pour Noël.  Il est tout à fait compréhensible que certains juges ne veulent pas d’organes de lutte contre la corruption et que certains membres de la Rada ne veulent pas que les journalistes d’investigation soient autorisés à entrer dans la Rada. Mais peut-être que l’Ukraine a été un peu trop compréhensive ces dernières années.  Après avoir atterri à Kherson vendredi soir, j’ai été accueilli par un grand panneau d’affichage devant l’aéroport: «Travailler en Pologne». En une génération, l’Ukraine a perdu 28% de sa population. À l’indépendance, l’Ukraine comptait 52 millions d’habitants.  Aujourd’hui, elle en compte 37,3 millions.  C’est une mauvaise note pour les dirigeants politiques post-indépendance. Il est peut-être temps de donner aux Ukrainiens  et aux investisseurs étrangers  ce qu’ils veulent , juste un état de droit. Avec mes meilleures salutations, Jim Brooke 

Traduction Louis Chambaudie

James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Ukraine must preserve the independence of the central bank under the next governor as part of the $5 billion IMF deal, the IMF’s country representative said in the first public comments since National Bank of Ukraine Governor Yakiv Smoliy quit July 1, complaining of “systematic political pressure.” The IMF’s Goesta Ljungman told Liga.net: “The fact that the management of the NBU openly says that it is subject to political pressure should be of concern to all. »

The interview echoed last weekend through the western press, including the Financial Times, The New York Times, and The Washington Post. The Post version headlined: “Ukraine’s bank chief quit and received a coffin as a warning. It’s a scandal that threatens the country’s economic health.”

The day after President Zelenskiy called for an 11% devaluation of the hryvnia, the IMF representative said: “The current Stand-By Arrangement is premised on…a continuation of the economic policies of inflation targeting, a floating exchange rate, accumulation of foreign reserve and strengthening of the financial sector. »

As nervous investors pushed down the price of Ukraine’s government Eurobonds on Friday, Ljungman, a Swedish economist with a decade of IMF work, gave a primer in classical economics: “We know that prudent monetary, monetary and financial policies have an extremely positive impact on long-term economic development. But we also know that sometimes good policies are unpopular, and some politicians seek to stimulate rapid growth.”

“However, irresponsible central bank policies ultimately lead to high inflation, exchange rate volatility, financial sector problems, low economic growth, and high unemployment, as we have seen during past crises in Ukraine,” he continued. “Recognizing the temptation of excessive short-term stimulus, most developing and developed countries have an independent central bank with clear powers to do what is right for the economy in the long run.”

Ljungman did not say that Ukraine is in violation of the IMF agreement. He also did not put forward any name for a successor to Smoliy. The Rada breaks Friday evening for a 6-week recess. It is unclear if deputies will reach an agreement on a consensus candidate this week.

With Smoliy and his deputy, Oleh Churiy, out, the 7-member central bank board now risks losing its free market majority The Zelenskiy “administration’s plan [is] to remove all current members of the NBU’s management board,” the Kyiv Post reported Friday, citing a “banking” official.

As part of Zelenskiy’s push to drive down interest rates, the new state program « Affordable Loans 5-7-9% » has received applications from entrepreneurs for loans totaling $300 million. Zelenskiy said last week that home mortgages have started to fall below 10%. With annual inflation around 2%, Oleksiy Blinov, head of research for Alfa-Bank Ukraine, writes: “This leaves some room for further (limited) interest rate cuts for the NBU, and we think a 5-5.5% decision is likely on July 23 (current prime rate is 6%).”

Public opinion polls show majorities of Ukrainians are skeptical or hostile to IMF programs. Anti-IMF feeling is whipped up by pro-Russian TV stations – about half of Ukraine’s media market. Ihor Kolomoisky, Zelenskiy’s media backer last year and vocal opponent of the IMF, is bidding to manage the assets of another local media company, reports the Kyiv Post. Kolomoisky, owner of seven television channels and a group of Internet sites, vying for UMH Holding, the leading media company in Ukraine during the presidency of Viktor Yanukovych.

No cash please, we’re Ukrainian. Non-cash payments during the quarantine jumped to 87% in May, from 82% in January, National Bank of Ukraine reports on its Facebook page. In terms of volumes of money, non-cash grew to 55%, from 50%.

Deflating these statistics, Smoliy, the former central bank governor, said in an interview last week with LB.ua: “According to the Ministry of Economy, 30% of businesses are in the shadows. I think it can be easily multiplied by two. More than half of the business is in the shadows.”

As the Rada prepares to debate this week two bills offering tax breaks for the production of electric cars, Robert Horvat, a deputy representing the Zakarpattia district with Eurocar, says the plant plans to produce electric Volkswagens. Eurocar, Ukraine’s sole functioning car plant, makes cars for the Volkswagen Group, largely Skodas.

Four months after the corona quarantine started, Ukrzaliznytsia is running only one third of its suburban and long distance trains, Ivan Yurik, acting CEO of the state railroad says. If the corona pandemic eases, he hope to restore full train service next month. Last Thursday and Friday, Ukraine recorded about 800 new corona cases each day.

UIA restarts its North America flights this Sunday with a weekly B767-300(ER) flight between Kyiv Boryspil and Toronto Pearson. UIA has not announced plans to restart service between Kyiv and New York JFK.

The EBRD is extending a €25 million loan to UkSATSE to help the air traffic control agency survive the collapse in air traffic. The agency earns its money by guiding planes through Ukraine’s air space. In June, domestic flights were down 54% yoy, international flights were down 89.5%, and overflights were down 91%. EBRD said Friday the ‘solidarity’ loan will help cover “liquidity and working capital needs of the company to maintain the uninterrupted provision of vital operations despite a significant reduction in air travel following the worldwide lockdown triggered by the coronavirus pandemic and public health measures to contain its spread.”

Some of the money is to help Ukraine enter the EU open skies agreement. Ukraine hopes to finally sign the common aviation area agreement on Oct.1, at the upcoming EU-Ukraine summit. Ukraine’s admission was initialed in 2013, but admission was held up over Spain’s dispute with Britain over Gibraltar International Airport. With Brexit, that issue is now moot.

Human error was behind the Jan. 9 missile strike that down the UIA flight shortly after it left Tehran airport, killing all 176 aboard. At an air defense unit, an operator foorgot re-adjust the north direction on the radar system after moving to a new position, an error that contributed to misreading the radar’s data, according to a report posted Saturday on the website of Iran’s Civil Aviation Organization. Six people have been arrested. Next Monday, six months after the shootdown, Iran promises to deliver the jet’s black boxes to Paris.

From the Editor: President Zelenskiy appears determined to kick start growth by getting money out of banks before the Oct. 25 elections. Building a decent court system would slow the flow of money out of the country to Cyprus and other safe havens. It is a little rich for Ukrainians to say to foreigners: ‘don’t do as we do — invest in Ukraine!’ With best regards, Jim Brooke