Background Image

Mercredi 9 Septembre 

L’Ukraine pourrait revenir sur le marché des Eurobond ... 4 milliards de dollars de mouvements  au cours des six dernières semaines ... Une «grande construction» pour commencer à reconstruire les pistes d’aéroport à Mukachevo, Poltava, Sumy et Zhytomyr
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

L’Ukraine pourrait placer des euro-obligations d’une valeur de 1 à 1,5 milliard de dollars cet automne pour couvrir le déficit budgétaire et racheter davantage de bons de souscription sur le PIB, prédit Bank of America Securities.  Cela ferait suite au placement réussi en juillet de 2 milliards de dollars d’euro-obligations à 13 ans.  Cette transaction, à 7,25%, a été sursouscrite trois fois. C’est un intérêt étranger potentiellement effrayant, la révision prévue par le FMI en septembre de l’accord de confirmation de 5 milliards de dollars d’aide pour l’Ukraine pourrait être retardée, prévient BofA.

Face à la faiblesse de la demande des investisseurs, le ministère des Finances n’a vendu mardi qu’un tiers du volume des obligations hryvnia par rapport aux enchères de la semaine dernière, et à des rendements légèrement supérieurs.  Lors de l’enchère d’hier, le gouvernement a vendu l’équivalent hryvnia de 35 millions de dollars, un tiers pour les obligations à 1 an et les deux tiers pour les obligations à 3 ans, a rapporté le ministère sur Facebook.  Le rendement moyen pondéré des obligations à 1 an était de 9,28%, pratiquement inchangé.  Pour les titres à 3 ans, le rendement était de 10,46% – 46 points de base au-dessus de la dernière adjudication de 3 ans, il y a un mois.

Fitch, l’agence de notation qui suit le plus étroitement l’Ukraine, a réaffirmé vendredi dernier sa note «B» pour l’Ukraine, avec une perspective stable.  La R&I du Japon a relevé la note souveraine de l’Ukraine d’un cran la semaine dernière, de B à B +, perspective stable.  Depuis mars, Standard & Poor’s attribue à l’Ukraine une note B stable.  En juin, Moody’s a ramené l’Ukraine d’un cran au niveau B3.

    Alexander Paraschiy, de Concorde Capital, écrit: Si l’on regarde le solde des déclencheurs positifs et négatifs possibles de la note de l’Ukraine, nous voyons une faible chance pour l’Ukraine d’obtenir une meilleure note au cours de l’année prochaine.

    Un nouveau placement d’Eurobond interviendrait dans la foulée de deux grosses transactions:

    • Fin août, le ministère des Finances a emprunté 329 millions de dollars à JPMorgan Chase & Co. à 7,75% pour racheter environ 10% des 3,2 milliards de dollars de bons de souscription liés au PIB de l’Ukraine émis dans le cadre de la restructuration de la dette de 2015.  On pense que l’Ukraine a racheté les obligations à 90% de leur valeur nominale.
    • Le 1er septembre, le ministère des Finances a remboursé pour 1,69 milliard de dollars d’euro-obligations émises en 2015 et venant à échéance cette année.  Dans le même temps, le ministère a versé 400 millions de dollars en paiements d’intérêts sur les euro-obligations venant à échéance en 2020-2027.  Pour l’avenir, le ministère a déclaré sur son site Web: «À la fin de l’année, la balance des paiements en devises sur la dette publique est d’environ 1,6 milliard de dollars.»

    Les réserves internationales de l’Ukraine sont passées à 29 milliards de dollars en août, le niveau le plus élevé en huit ans, rapporte la Banque nationale d’Ukraine.  Augmentant les réserves, les voyages à l’étranger des Ukrainiens ont fortement baissé en raison des restrictions sur les coronavirus et le pays a bénéficié d’un excédent commercial.

    L’Ukraine est sur la bonne voie avec le FMI, a déclaré lundi le ministre des Finances Serhiy Marchenko dans l’émission Details of the Week d’Inter TV.  Il a déclaré: «Nous sommes en dialogue avec le FMI.  Nous espérons recevoir la prochaine tranche.  Nous avons deux autres tranches prévues d’ici la fin de l’année pour 700 millions de dollars chacune.  Et nous espérons que dans un proche avenir il y aura une conférence en ligne, c’est-à-dire que ce ne sera pas une visite, ce sera une mission en ligne du fonds.

    Timothy Ash rétorque de Londres: «Le danger avec cette ligne officielle de clamer que les choses vont bien sur le front du FMI est que les politiciens sont bercés dans un faux sentiment de sécurité, alors que la réalité est que ce programme du FMI est en grave difficulté. Les choses qui fâchent , la loi anti-émeute préparée par l’administration Zelenskiy , la liste croissante des questions liées au Bureau national de lutte contre la corruption, le programme de lutte contre la corruption en  général , les conseils de surveillance indépendant des entreprises d’État, le retour de PrivatBank à ses anciens propriétaires et la question de la réforme bancaire etc … toutes ces questions sont à régler si l’on veut l’argent  provenant du FMI ou d’autres créanciers officiels  … vous ne pouvez contenir , soutenir  le marché si longtemps qu’avec des mots chaleureux. »

    Les vols intérieurs ont été les moins en baisse des voyages aériens en août, avec seulement 17% en glissement annuel à 2 519, rapporte UkSATSE, l’agence de contrôle du trafic aérien ukrainienne.  En revanche, 8 249 vols internationaux à destination et en provenance de l’Ukraine ont diminué de 50%, à 8 249, et les vols de transit à travers l’espace aérien ukrainien ont diminué de 68%, à 5 922.  Après l’effondrement du printemps dernier, les vols aériens en Ukraine se sont régulièrement rétablis: 2 372 vols en avril;  3 237 en mai;  4 584 en juin;  12 195 en juillet;  et 16 690 en août.  Les vols devraient à nouveau baisser en septembre, le gouvernement ayant fermé l’Ukraine à la plupart des voyageurs étrangers pour le mois.

    D’ici 2023, plusieurs aéroports régionaux clés seront rouverts dans le cadre du programme «Big Construction», a promis la semaine dernière le président Zelenskiy lors d’une visite à l’aéroport de Poltava.  «Nous ajouterons tous les aéroports au programme», a-t-il dit, faisant référence aux aéroports de deuxième niveau qui languissent depuis les années 1990.  Promettant de commencer à reconstruire la piste de Poltava l’année prochaine, il a déclaré: «Nous intégrerons définitivement l’aéroport de Poltava dans notre programme« Big Construction ».

    Le président Zelenskiy a promis hier de reconstruire la piste de l’aéroport de Soumy, si le gouvernement régional trouve un investisseur pour reconstruire le terminal.  « Nous sommes prêts à construire cette piste d’atterrissage à Soumy … si vous avez ceux qui construiront le terminal en parallèle », a-t-il déclaré à Roman Grishchenko, chef de l’administration régionale, lors d’une visite à l’aéroport.  Il y a deux ans, le ministère des Infrastructures estimait qu’il en coûterait 25 millions d’euros pour reconstruire le terminal de l’époque soviétique et la piste de 2 500 mètres.  Sans service régulier depuis plus d’une décennie, l’aéroport se trouve à 3 heures de route des aéroports de Kharkiv ou Poltava et à 4,5 heures de route de Kiev Boryspil.

    Zakarpattia obtiendra un aéroport aux normes internationales avec la construction dans les années à venir d’un aéroport d’une valeur de 145 millions de dollars à Moukatchevo, promet le ministre de l’Infrastructure Vladyslav Krikliy sur Facebook.  Le mois dernier, le Cabinet des ministres a approuvé la dépense d’un million de dollars pour concevoir un aéroport sur le site d’une base aérienne abandonnée de l’époque soviétique au sud de la ville.  Dans le cadre du plan, un investisseur privé construirait le terminal.  Le ministère de l’Infrastructure construirait une piste de 2 500 mètres de long, capable de recevoir des avions de passagers B737 et A320 pour les vols vers l’UE, la Turquie et l’Égypte.  L’aéroport actuel de Zakarpattia, à Uzhgorod, a une capacité limitée en raison des restrictions imposées par la Slovaquie voisine et l’UE.

    Les autorités régionales de Jytomyr discutent avec un investisseur privé pour construire un hub de fret aérien à l’aéroport de Jytomyr, à 90 minutes de route à l’ouest du périphérique de Kiev.  Vitaly Bunechko, chef du gouvernement régional, a déclaré à Interfax-Ukraine que l’aéroport a d’abord besoin de 13 millions de dollars d’aide gouvernementale pour agrandir la piste de 50%, à 2500 mètres.  Inauguré en 1939, l’aéroport assure la maintenance de la flotte des 737  Boeing de Ryanair  et offre un accès facile au musée de l’astronautique Sergei Pavlovich Korolyov.

    Les infections au Coronavirus : les hospitalisations et les décès sont deux fois plus élevés qu’il y a un mois, selon les chiffres du ministère ukrainien de la Santé.  Lundi matin, le ministre de la Santé Maksym Stepanov a annoncé que 57 personnes étaient mortes au cours des dernières 24 heures.  Dans le même temps, 2 411 nouveaux cas ont été annoncés et près de 8 000 personnes sont traitées dans les hôpitaux ukrainiens.

    De l’éditeur: Vous reconnaissez une saison électorale lorsque les politiciens visitent le pays en promettant de reconstruire les aéroports régionaux.  Mais cette fois il se pourrait que cela devienne réalité…  Le président Zelenskiy veut que l’on se souvienne de «Volodomyr le constructeur». Sur les 50 aéroports construits à l’époque soviétique, une quinzaine pourrait soutenir le service commercial d’aujourd’hui. La restauration de ces aéroports serait également la clé du rêve de Zelenskiy de créer une compagnie aérienne nationale basée sur une flotte de jets régionaux Antonov fabriqués à Kiev.  Pour stimuler les voyages aériens intérieurs, la Rada a récemment exonéré les billets d’avion intra-muros de la TVA. Il était étrange en effet que l’Ukraine, une nation plus grande que la France en superficie ait retardé le développement des voyages aériens intérieurs  .  Meilleures salutations, Jim Brooke

    Un grand merci à la traduction de Louis Chambaudie.