Background Image

Mercredi, 5 Août 

Prévisions: 100 millions de tonnes de récolte ... Le Roi Maïs va augmenter de 10,5% ... DCH va travailler avec les Chinois à Motor Sich ... Le FBI fait une descente dans les bureaux de  Kolomoisky aux États-Unis ... SkyUp perd 30 millions de dollars, l'UIA réduit ses vols vers l'Europe...
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

L’Ukraine est en bonne voie d’atteindre cette année l’objectif symbolique d’une récolte de 100 millions de tonnes de céréales et d’oléagineux, prédit l’Association ukrainienne des céréales.  Ce serait 2% plus élevé que la récolte globale de l’année dernière.  La sécheresse fait baisser la récolte de blé du pays de 5% en glissement annuel, à 26,8 millions de tonnes.  Mais le maïs, la plus grande récolte d’Ukraine, devrait croître de 10,5% pour atteindre 38,9 millions de tonnes.

L’Ukraine a récolté 27 millions de tonnes de céréales sur 48% de sa superficie ensemencée au 30 juillet, rapporte Successful Farming, un site d’information basé dans l’Iowa.  Ce volume comprenait 18,3 millions de tonnes de blé, récoltées sur 72% de la superficie ensemencée, et 6,9 millions de tonnes d’orge, sur 82% de la superficie ensemencée, rapporte le ministère ukrainien du Développement économique, du Commerce et de l’Agriculture.

Kernel a doublé ses exportations de céréales en deux ans, devenant ainsi le plus grand exportateur de céréales d’Ukraine.  Au cours de la campagne de commercialisation récemment achevée, Kernel a exporté 8 millions de tonnes, soit 13,3% des exportations totales de céréales de l’Ukraine.  « Deux ans!  C’est exactement le temps qu’il a fallu pour doubler nos exportations », rapporte la société.  Kernel a maintenant une capacité de stockage de 2,7 millions de tonnes, juste derrière la State Food and Grain Corporation.

Avec une consommation intérieure stagnante, les exportations devraient augmenter de 5% cette année, à 61 millions de tonnes. De plus en plus considérée comme une puissance alimentaire mondiale, l’Ukraine est  pour la deuxième année consécutive juste derrière les États-Unis pour les exportations de céréales.  L’Ukraine 9,6 milliards de dollars, l’Argentine a exporté 9,3 milliards de dollars et la Russie 7,9 milliards de dollars.

Dans «Feed and Rule», un essai sur le site ZN, le ministre des Affaires étrangères Kuleba affirme que le nouveau statut de puissance alimentaire de l’Ukraine lui permet d’acquérir «autorité et influence sur la scène mondiale».  Notant que la pandémie de coronavirus a perturbé les réseaux de commercialisation alimentaire et les revenus, il écrit: «La question de la sécurité alimentaire a toutes les chances de devenir plus pertinente que celle des prix de l’énergie.» Et ce , dans le domaine de la politique alimentaire, il écrit: «En juin, le représentant commercial de l’Ukraine a été élu vice-président du Conseil international des céréales.  Nous nous préparons à la présidence l’année prochaine. »

En Chine, la décision d’une unité locale de Sinograin d’interdire les smartphones et les caméras dans ses greniers a provoqué des inquiétudes nationales concernant les niveaux de réserves.  Une vidéo sur téléphone portable montrant du grain moisi et sale dans un grenier est devenue virale ces derniers jours, rapporte le South China Morning Post.  «La vidéo sur le maïs en Chine attise les craintes en matière de sécurité alimentaire au milieu de la pandémie de coronavirus, des inondations et de la sécheresse», titre l’article.  Ces dernières années, l’Ukraine était le plus grand fournisseur de maïs de la Chine.  Mais pour redresser sa balance commerciale avec les Etats-Unis, la Chine a récemment acheté 3,9 millions de tonnes de maïs aux USA , a rapporté jeudi le département américain de l’Agriculture.

DCH, l’un des plus grands groupes d’investissement de l’est de l’Ukraine, a conclu un accord pour développer le constructeur de moteurs d’avion Motor Sich avec les investisseurs chinois Skyrizon Aircraft Holdings Limited.  L’année dernière, les États-Unis ont cherché à bloquer une prise de contrôle par Skyrizon de la société, qui fabrique des moteurs avancés pour les avions de combat.  Erik Prince, un entrepreneur de sécurité privé américain et conseiller informel du président Trump a visité l’usine de Zaporizhia à plusieurs reprises au cours de l’année dernière.  «Les deux parties mèneront une coopération globale en menant des activités visant à améliorer conjointement l’industrie aéronautique ukrainienne et, en particulier, PJSC Motor Sich à Zaporijia», a déclaré DCH à propos du partenariat avec la Chine, sans spécifier les montants ou les objectifs d’investissement.  DCH a construit le nouveau terminal aérien de Kharkiv.  Maintenant, il construit un nouvel aéroport pour Dnipro, à environ 90 miles au nord de Zaporijia.

Hier, le FBI a effectué une descente dans les bureaux d’entreprises américaines appartenant aux oligarques ukrainiens Ihor Kolomoisky et Hennadiy Boholyubov à Cleveland et Miami, rapportent RFE / RL et Cleveland.com.  «Je peux confirmer que nous sommes aux deux endroits», a déclaré l’agent spécial du FBI Vicki Anderson-Gregg à RFE / RL depuis Cleveland.  Le mois dernier, Privatbank a intenté une action en justice devant un tribunal du Delaware, accusant le duo, anciens propriétaires de la banque, d’avoir blanchi 760 millions de dollars aux États-Unis, achetant en grande partie des biens immobiliers commerciaux et des sociétés sidérurgiques.  Pendant ce week-end, RFE / RL prévoit de publier deux articles majeurs sur les investissements américains de Kolomoisky.

Pas de surprise lors de la vente aux enchères hebdomadaire d’obligations d’Etat hryvnia.  L’enchère a permis de collecter l’équivalent de 370 millions de dollars, soit un peu moins que la semaine dernière, a rapporté le ministère des Finances sur Facebook.  Les rendements sont restés inchangés: 6 mois – 7,74%;  1 an – 9,2%;  et 2 ans – 10,25%.

in collaboration with CMS Cameron McKenna Nabarro Olswang Ukraine and UBN,  we have created the "Investing and Doing Business in Ukraine 2020 guide”.

SkyUp, la compagnie low-cost  a perdu plus de 30 millions de dollars au premier semestre de cette année,  déclaré par elle même à Interfax-Ukraine.  Au cours du premier semestre de cette année, le nombre de passagers de SkyUp a chuté de 15% en glissement annuel, à 568 900 passagers.  Il a également licencié 10% de son personnel.  La compagnie aérienne rapporte que ses vols intérieurs sont en moyenne à 62% pleins.  Facturant entre 18 et 28 $ pour un aller simple, SkyUp dessert Kiev, Kharkiv, Kherson, Lviv, Odessa et Zaporijia.  Ses vols internationaux – à destination de Tirana, en Albanie et à destination de Burgas, en Bulgarie – sont complets à 100%.

L’UE étant largement fermée aux Ukrainiens, l’UIA a annulé ses vols vers 10 villes pour le reste du mois d’août: Athènes, Barcelone, Bakou, Berlin, Chisinau, Francfort, Larnaca, Prague, Rome et Vienne.  La compagnie aérienne ukrainienne réduit également les fréquences de Kiev Boryspil vers ces villes de l’UE: Amsterdam, Londres, Milan, Naples, Nice et Paris.

Turkish Airlines a repris son réseau de vols pré-verrouillage d’Istanbul vers l’Ukraine, avec des vols directs depuis le nouvel aéroport d’Istanbul vers Kiev, Kharkiv, Kherson, Lviv, Odessa et Zaporijia.  Pour les Américains et les Ukrainiens titulaires de visas américains, le turc offre un service pratique, avec des transferts pour les vols vers Atlanta, Boston, Chicago, Houston, Los Angeles, Miami, New York, San Francisco et Washington.  Pour les passagers se rendant en Ukraine, les temps de transfert permettent souvent de passer un test de coronavirus, nécessaire pour se dispenser de deux semaines de quarantaine après son arrivée en Ukraine.

Dans le cadre du dernier effort de reconstruction de l’Est, la Banque européenne d’investissement prévoit de prêter 100 millions d’euros à Ukravtodor pour financer près des deux tiers d’un projet de construction de routes à Louhansk, contrôlée par le gouvernement.  Par ailleurs, l’agence nationale des routes reconstruit cette année 343 km de routes à Louhansk, contrôlée par le gouvernement.

Les conducteurs d’août rencontreront près de 400 radars à travers l’Ukraine.  En plus des 116 radars détenus par la police, plus de 250 caméras fixes sont activées, rapporte TSN.ua.  Au cours de la semaine du 20 au 26 juillet, les caméras ont enregistré 187 voitures roulant à plus de 170 km / h (105 mi / h).  Le cas le plus flagrant était celui du conducteur d’une Mercedes-Benz C63 AMG qui a été chronométré à 227 km / h (141 mph) sur l’autoroute Kyiv-Kharkiv.  Au cours de la semaine du 23 au 29 juillet, la police a arrêté 10 000 chauffards et 2 037 conducteurs ivres, rapporte la police nationale.

Se moquant de l’amende de 8 $ pour excès de vitesse, un conducteur a enfreint la limite de vitesse 60 fois en 50 jours, déclare Volodomyr Karavaev, président du Forum national de la sécurité routière.  En conséquence, les députés de la Rada discutent d’un projet de loi qui suspendrait les permis de conduire des récidivistes.  Pour les cas excessifs, la loi exigerait des examens psychologiques .

De l’éditeur: Kateryina Gulidova, lecteur UBN aux yeux d’aigle, a repéré une faute de frappe cruciale dans mon article hier sur les sondages d’Ukrainiens travaillant en Pologne.  La phrase devrait se lire: «Dans la nouvelle enquête nationale, 24% des travailleurs ukrainiens ont déclaré qu’ils aimeraient rester en Pologne de manière permanente, 14% pendant trois ans ou plus et 23% pendant un an ou moins.»  Par coïncidence, une amie lectrice à Melbourne commence cette semaine à relire l’e-mail anglais UBN pour les erreurs, les fautes d’orthographe, les mots oubliés, etc.  pour Andrew Pryma de présenter le courrier électronique et de l’envoyer à 6 heures du matin, heure de Kiev.  Merci à tous pour leur aide et leur soutien!  Avec mes meilleures salutations Jim Brooke

Un grand merci à la traduction de Louis Chambaudie.