Background Image

Mercredi 23 septembre 

Les ventes au détail aident à sortir l'économie de la récession ... Ouverture du plus grand centre commercial d'Ukraine - Le blockbuster de Kiev ... IKEA ouvrira un magasin en novembre ... Les détaillants danois, français, suédois et suisses se développent en Ukraine ...
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Les ventes au détail ont bondi au cours de l’été, tirant le niveau depuis le début de l’année en hausse de 5,9% en glissement annuel à prix comparables.  Le Service national des statistiques rapporte ces chiffres de croissance des ventes nationales: juin + 8,5%;  Juillet + 8,7%;  et août + 8,7%.  La ville de Kiev a été le leader, enregistrant des ventes au détail de janvier à août en hausse de 15% en glissement annuel.  Viennent ensuite: la région de Zaporijia + 13,3%;  et Tchernihiv + 11,8%.  L’année dernière, les ventes au détail ont augmenté de 11,6% par rapport au volume de 2018.

Evgeniya Akhtyrko, de Concorde Capital, écrit: «Les ventes au détail de l’Ukraine se sont rapidement redressées … Les tendances positives du commerce pourraient constituer le facteur de compensation [le plus important] de la récession économique alors que les autres grands secteurs continuent de languir.»

Le Blockbuster Mall de Kiev, le plus grand centre commercial d’Ukraine, a commencé à ouvrir ce mois-ci à l’intersection de l’avenue Stepan Bandera et de la rue Naberezhno-Khreschatytska.  Cet automne, 100 magasins et le parc de loisirs Galaktika ouvriront leurs portes, occupant une superficie locative brute de 160 000 mètres carrés.  D’ici la fin de cette année, 80% des locataires doivent emménager, déclare Vitaliy Boyko, directeur général de NAI Ukraine, le développeur, à Interfax-Ukraine.

IKEA prévoit d’ouvrir son premier magasin en Ukraine en novembre, dans un espace de 6000 mètres carrés du Blockbuster Mall.  IKEA, le plus grand détaillant mondial de meubles et d’articles ménagers, a commencé ses ventes en ligne en Ukraine en mai.  La société a ouvert des points de retrait dans deux centres commerciaux de Kiev – Auchan Rive Gauche et Metro Cash & Carry.  Cet automne, il prévoit d’ouvrir un troisième point de livraison  à Lavina Mall.

Wildberries, le plus grand détaillant en ligne de Russie, a été lancé en Ukraine lundi.  L’entreprise basée à Moscou propose 3 millions de produits et 32 ​​000 marques: vêtements, chaussures, jouets, articles de sport, fournitures pour animaux de compagnie, produits ménagers et de jardinage.  Nova Poshta et Meest livreront les commandes.  Présent dans huit pays, Wildberries appartient désormais à Tatyana Bakalchuk, classée par Forbes comme la femme la plus riche de Russie.  Par respect pour les sensibilités ukrainiennes, l’opération Wildberries en Ukraine répondra à Wildberries Poland et la marchandise à vendre ici a été purgée des images du communisme et du poutinisme.

Dragon Capital prévoit de construire 200 000 mètres carrés d’espace d’entrepôt, d’usine et de bureau sur un terrain de 49 hectares sur l’autoroute Kyiv-Zhytomyr.  Commercialisé sous le nom de parc industriel E40, la première phase doit ouvrir l’année prochaine sur l’autoroute E40 / M06, près de l’échangeur Kyiv Expo Plaza, à 27 km à l’ouest de Kiev.  Dragon possède déjà 11 complexes d’entrepôts, principalement sur les abords de l’autoroute de Kiev, le plus grand marché de consommation d’Ukraine.

Novus, propriété de la Lituanie, achète les supermarchés Billa appartenant à l’Autriche.  Créée en 2008, Novus possède 46 magasins d’une superficie totale de 220 000 mètres carrés.  Le mois dernier, Novus a obtenu un prêt de 100 millions de dollars – de la BERD et des banques commerciales – pour construire 30 magasins dans tout le pays et un entrepôt «vert» à Kiev.  Billa a été créée en Ukraine en 1998 par le groupe Rewe.  Après avoir vendu neuf magasins, principalement dans l’est de l’Ukraine, Billa compte désormais 35 magasins – à Kiev et dans la région de Kiev également à Zhytomyr.

MHP, le plus grand exportateur de volaille d’Ukraine, prévoit d’ouvrir 350 magasins franchisés «Myasomarket» (Meatmarket) dans la ville et la région de Kiev au cours des cinq prochaines années.  Le directeur de la franchise MHP, Dmitry Morozov, a déclaré à Interfax-Ukraine que la société envisage également d’ouvrir aujourd’hui son premier magasin de shawarma Döner Market et demain son premier studio gastronomique Chef’s Secrets.

Points forts dans la vente au détail: Le plus grand magasin Intersport d’Ukraine a ouvert le mois dernier dans le centre commercial Dream Town de Kiev 2. Le plus grand des 47 magasins ukrainiens de la chaîne suisse, géré par Epicenter K, le nouveau centre commercial Intersport Outlet City d’Obolon a une superficie de 7 000 mètres carrés.

in collaboration with CMS Cameron McKenna Nabarro Olswang Ukraine and UBN,  we have created the "Investing and Doing Business in Ukraine 2020 guide”.

Jysk Ukraine, le franchisé de la chaîne danoise de meubles et d’articles pour la maison, a ouvert sept nouveaux magasins en Ukraine cet été, portant le total à 64. D’ici la fin de 2023, Jysk prévoit d’ouvrir 100 magasins en Ukraine.

Le Français Leroy Merlin prévoit d’ouvrir un sixième magasin à Kiev cette année, a déclaré aux journalistes Cedric Brosset, directeur général de Leroy Merlin Ukraine.  En se concentrant sur les cinq plus grandes villes d’Ukraine – Kiev, Kharkiv, Dnipro, Lviv et Odessa – Brosset prévoit d’ouvrir deux nouveaux magasins par an dans un avenir prévisible.

La chaîne suédoise H&M, deuxième plus grande chaîne de magasins de vêtements en Europe, a ouvert cet été son quatrième – et plus grand magasin en Ukraine – à Kyiv Dream Town 1.  H&M est entré sur le marché ukrainien il y a deux ans.

D’ici la fin de cette année, Foxtrot, la chaîne de magasins d’appareils électroniques basée à Kiev, aura rénové et renommé un quart de ses 162 magasins en Ukraine. Au cours de la période de quarantaine de mars à mai, les ventes en ligne de Foxtrot ont triplé, a déclaré Alexey Zozulya, directeur exécutif de la société, aux journalistes.  Présente dans 90 villes d’Ukraine, la chaîne affirme disposer d’une base de données de 10 millions de clients.

Soutenant les ventes au détail, les envois de fonds des Ukrainiens travaillant à l’étranger n’ont reculé que de 5,5% jusqu’en juillet, par rapport aux sept premiers mois de l’année dernière.  Jusqu’en juillet, les Ukrainiens ont renvoyé chez eux – par le biais de banques, de sociétés de transfert d’argent et de canaux informels – près de 6,5 milliards de dollars, selon la Banque nationale d’Ukraine.  L’année dernière, les envois de fonds ont été effectués au rythme d’un milliard de dollars par mois.

En raison de la libéralisation de l’environnement des visas en Pologne et de la facilité d’accès des Ukrainiens, le nombre d’Ukrainiens travaillant en Pologne revient aux niveaux de l’année dernière, rapporte la société d’emploi polonaise Gremi Personal.  Face aux protestations des employeurs au printemps dernier, la Pologne a accordé une amnistie aux personnes ayant dépassé le délai de visa.  «Jusqu’à présent, le flux d’Ukrainiens vers la Pologne est le plus stable en raison de la logistique la plus pratique et de la situation économique relativement stable de la Pologne», note Gremi, contrastant avec les restrictions en République tchèque.  «Il y aura du travail pour les Ukrainiens jusqu’à la fin de l’année.»

Alors que l’UE se tourne de plus en plus vers l’Ukraine comme réserve de main-d’œuvre, la Deutsche Bahn, le chemin de fer d’État allemand, fait de la publicité dans sa section «Emplois en Ukraine» pour que les électriciens aériens étendent l’électrification des voies ferrées en Allemagne.  Offrant la possibilité de voir «de nouvelles régions et [travailler] à l’air frais», la Deutsche Bahn accepte des CV en ukrainien ou en russe.  Cette année, le chemin de fer embauche et forme 25000 nouveaux employés, dans le cadre d’une campagne visant à accueillir 100000 nouveaux travailleurs d’ici 2025.

Lançant 1,2 milliard d’euros d’aide macrofinancière d’urgence à l’Ukraine, Josep Borrell, le ministre des Affaires étrangères de facto de l’UE, a déclaré hier à la presse à Kiev que l’argent ne sera débloqué que si l’Ukraine se remet sur les rails avec le FMI.  La veille, le Premier ministre Shmygal a appelé Alfred Kammer, le nouveau chef du Département européen du FMI, et lui a demandé d’envoyer une mission d’examen en Ukraine.  En vertu de l’accord de réserve signé en juin, une mission d’examen devait se rendre à Kiev cet été et une deuxième tranche, de 700 millions de dollars, devait suivre en septembre.  Maintenant, avec les ambassadeurs occidentaux se plaignant que l’Ukraine recule sur ses engagements anti-corruption, il semble peu probable que l’Ukraine obtienne une deuxième tranche de fonds du FMI cette année.

De l’éditeur – Reader Anna écrit de Melbourne pour se plaindre d’avoir mentionné hier le taux de nuptialité des travailleurs des TI en Ukraine.  Je ne suis pas intéressé par les habitudes d’accouplement des aytishnyki ukrainiens.  Mais le mariage signifie moins de mobilité.  L’industrie informatique de l’Ukraine est aux prises avec une pénurie de main-d’œuvre.  Les entreprises investissent dans des programmes de formation massifs.  Les entreprises recrutent, non seulement en Biélorussie, mais aussi en Moldavie et au Kazakhstan.  À mesure que les programmeurs ukrainiens vieillissent, se marient et au final s’installent , ils sont moins susceptibles de s’enfuir à Cracovie.  Avec mes meilleures salutations, Jim Brooke

Traduction Louis Chambaudie.