Background Image

Mercredi, 12 Août

Le jeu légalisé en Ukraine ... La production de films étrangers sera exonérée de taxes ... Trois trains de conteneurs chinois en trois jours ... EasyJet pourrait commencer à voler vers l'Ukraine cet automne ... Odessa ouvre une porte (dérobée) à l'UE...
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Le président Zelenskiy a signé la loi sur les jeux d’argent hier, mettant fin à l’interdiction de dix ans imposée par l’Ukraine aux casinos et aux machines à sous.  La loi limite les casinos aux hôtels cinq étoiles à Kiev et aux hôtels quatre et cinq étoiles en dehors de Kiev.  Les machines à sous seront autorisées dans les hôtels trois, quatre et cinq étoiles.  La publicité sur les panneaux d’affichage est interdite.  Seules les personnes âgées de 21 ans ou plus sont autorisées à jouer.  Une partie des gains de la maison provenant des opérations de jeu va à un nouveau fonds pour la santé, le sport et la culture.

Deux jours après que la Rada ait adopté la loi sur les jeux de hasard, le 14 juillet, un sondage national a révélé que 61% des 2000 personnes interrogées étaient opposées à la légalisation du jeu.  Dans l’ensemble du spectre politique, les jeunes électeurs et les partisans des partis Golos, Solidarité européenne et Serviteur du peuple de Zelenskiy ont davantage soutenu le jeu légalisé.

Le président Zelenskiy a signé une loi supprimant la TVA de 20% de l’Ukraine sur la production de vidéos, de films, de programmes télévisés, de dessins animés et de publicités destinées à l’exportation.  Zelenskiy, qui possède sa propre société de production, prévoit que les productions étrangères stimuleront les hôtels, les restaurants, les sociétés de transport et les cabinets d’avocats.  Il déclare: «Cela aura également un effet positif sur la vulgarisation et l’amélioration de l’image de l’Ukraine dans le monde, en particulier pour améliorer son attractivité des investissements dans d’autres secteurs de l’économie.»

Douze distilleries d’Ukrspirt, le producteur national d’alcool, pourraient être les prochaines à être privatisées, a déclaré hier Dmytro Sennychenko, président du State Property Fund, lors de l’ouverture à Kiev d’AgroExpo 2020. Jusqu’à ce que le monopole d’État sur la production d’alcool soit aboli plus tôt ce  année, la production ukrainienne d’alcool «de cuisine» a quadruplé au cours des années 2010.  Pour que la privatisation d’Ukrspirt soit couronnée de succès, le gouvernement doit d’abord approuver le programme de réforme et de développement de l’alcool, règlement qui prévoira la procédure et les conditions de vente.

Uniper, le géant de l’énergie basé à Düsseldorf, dit qu’il devra peut-être compromettre un prêt à Nord Stream 2 si les sanctions américaines tuent le gazoduc Russie-Allemagne Baltique.  «Le pire des cas serait, bien sûr, si (Nord Stream 2) ne serait jamais terminé et ensuite, bien sûr, la question est: pouvons-nous récupérer notre argent ou pas?»  Le directeur général Andreas Schierenbeck a déclaré hier lors d’un appel d’un analyste, selon Reuters.  Uniper s’est engagé à financer jusqu’à 950 millions d’euros, soit 10% du projet de 9,5 milliards d’euros.  Schierenbeck n’a pas précisé le montant du prêt menacé.  Un prêt est considéré comme «déprécié» s’il est probable qu’un établissement ne sera pas en mesure de recouvrer tous les montants dus, conformément aux conditions initiales de l’accord de prêt.

Aujourd’hui, le troisième train de conteneurs chinois en trois jours doit arriver au dépôt de train de Liski sur la rive gauche de Kiev.  Les trains mettent 15 jours pour parcourir 9 000 km de la Chine, en passant par le Kazakhstan ou la Mongolie et la Russie, jusqu’à l’Ukraine.  Notant l’intérêt croissant des entreprises ukrainiennes exportant vers la Chine, Ivan Yuryk, PDG par intérim d’Ukrzaliznytsia, a déclaré: «Un nombre important d’importateurs et d’exportateurs se sont intéressés à la disponibilité de ce service.»

Un record de 1232 Wagons Chine-Europe a roulé en juillet, soit un bond de 68% en glissement annuel, rapporte Xinhua de Pékin, citant le China State Railway Group.  Avec 40 trains empruntant quotidiennement la route, le fret a augmenté de 73% en glissement annuel, à 113 000 conteneurs.  Sur les trains 724 sont allés de la Chine vers l’Europe, en hausse de 74%.  Et 508 sont allés de l’Europe à la Chine, en hausse de 60%.  Malgré la pandémie de coronavirus, ce trafic a augmenté à deux chiffres pour chaque mois depuis mars.

La Pologne a délivré 44% de visas en moins aux Ukrainiens au cours du premier semestre de cette année, par rapport à la même période de janvier à juin de l’année dernière, rapporte le Warsaw Business Journal.  Mais la baisse à 270 000 visas n’est pas aussi dramatique qu’il n’y paraît, car la Pologne a suspendu les règles de résidence pendant l’épidémie, ce qui signifie qu ‘«une grande partie des Ukrainiens n’ont tout simplement pas quitté la Pologne».  Krzysztof Inglot, chef du service du personnel, une agence pour l’emploi polonaise, déclare: «Ceux qui étaient déjà dans notre pays ont eu la possibilité de prolonger leur séjour … Il y a [maintenant] un afflux de nouveaux employés de l’Est, qui sont prêts à subir une quarantaine de deux semaines afin de travailler dans notre pays. »

Cet automne, Ryanair prévoit de lancer deux autres vols Pologne-Ukraine: de Lviv à Poznan et de Kharkiv à Varsovie.  Ryanair, le plus grand transporteur européen, prévoit également d’augmenter les fréquences de Kyiv Boryspil vers les sept villes polonaises qu’elle desservait avant les restrictions de quarantaine du printemps dernier.

in collaboration with CMS Cameron McKenna Nabarro Olswang Ukraine and UBN,  we have created the "Investing and Doing Business in Ukraine 2020 guide”.

FlixBus en Allemagne, opérateur de transport par bus en Europe, ouvre sa quatrième liaison Ukraine-Pologne: Kiev-Varsovie, avec des arrêts à Jytomyr, Rivne et Radom (Pologne).  Destiné aux touristes à petit budget et aux travailleurs migrants, FlixBus propose également trois bus de l’Ukraine à l’Allemagne.

La compagnie britannique EasyJet, l’une des plus grandes compagnies aériennes à bas prix d’Europe, pourrait démarrer des vols entre l’Italie et l’Ukraine en octobre.  Fin juillet, peu après la libéralisation complète du trafic aérien par l’Italie et l’Ukraine, l’ENAC, l’autorité de l’aviation civile italienne, a autorisé l’unité autrichienne d’easyJet à effectuer 12 vols hebdomadaires vers l’Ukraine.  Les bases italiennes d’EasyJet se trouvent à Naples, Milan Malpensa et Venise Marco Polo.

Ernest Airlines doit renaître cet automne en tant que transporteur régional italien.  Jusqu’à ce que la compagnie aérienne basée à Milan fasse faillite en janvier dernier, elle exploitait 13 liaisons entre les villes italiennes et ukrainiennes.  La presse touristique ukrainienne se réjouit de la nouvelle que le transporteur à rabais sortira de la faillite.  Mais le site italien Naviganti note que la flotte du nouvel Ernest sera composée de 16 turbopropulseurs de fabrication franco-italienne.  Ces avions régionaux ont une capacité de 70 places et une autonomie de 1 500 km.  La distance de vol de Milan à Kiev est de 1700 km.

L’Autriche, la Géorgie, la Lituanie, la Slovaquie et le Canada sont revenus sur la liste «verte» du ministère ukrainien de la Santé.  Les voyageurs arrivant de ces pays ne passent pas les tests Covid-19 et ne s’isolent pas.  La plupart des pays du monde – 105 – figurent sur la liste «rouge» de l’Ukraine.  Cela comprend: les États-Unis, Chypre, Israël, l’Espagne, la Pologne, la Roumanie, la Bulgarie, la Grèce, l’Estonie et les Pays-Bas.  Un article de 1 300 mots dans le Kyiv Post décrit les protocoles d’entrée en Ukraine.

Jusqu’au 30 août, l’Ukraine a fermé ses deux points de contrôle routiers pour entrer dans la Crimée contrôlée par la Russie, prétendument pour contrôler le coronavirus.  Seuls les résidents de Crimée titulaires d’un passeport ukrainien sont autorisés à entrer en Crimée.  Les Ukrainiens qui vivent sur le continent peuvent rentrer chez eux.  Bien que l’annexion de la péninsule par la Russie en 2014 ait radicalement réduit le tourisme ukrainien en Crimée, plusieurs centaines de milliers d’Ukrainiens se rendent en Crimée chaque été, principalement pour rendre visite à leurs amis et à leur famille et pour vérifier leurs propriétés.  Il n’y a pas de vols, ferries ou trains entre l’Ukraine et la Crimée.

Le ferry traversant le Danube reliant Orlivka, l’oblast d’Odessa et Isaccea, en Roumanie, a commencé son service cette semaine.  Fonctionnant toutes les heures, de 8 h à 20 h, le ferry ne transporte plus que des camions.  Les voitures particulières devraient démarrer à la fin du mois d’août, a déclaré Yuri Dimchoglo, co-investisseur du projet au Center for Transportation Strategies.  Les tarifs sont: passager – 1 €;  moto – 2 €;  voiture – 15 €;  minibus 25 €;  gros camion – 50 €.  Le ferry coupe un trajet de 2 heures et 100 km avec deux passages frontaliers – la Moldavie et la Roumanie.  Avec des postes de contrôle des passeports sur les deux rives du Danube, le ferry est le premier passage frontalier d’Odessa avec l’UE.

De la rédaction: D’une part, il est agréable de voir les entreprises de transport regarder au-delà de Covid pour tisser de nouveaux liens entre l’Ukraine et l’UE.  Mais seuls les naïfs pensent que les Ukrainiens vont à Poznan ou à Radom pour le plaisir et les loisirs.  La crise corona a été un signal d’alarme pour les économies dynamiques d’Europe de l’Est quant à leur dépendance vis-à-vis des travailleurs ukrainiens.  Tant que l’élite politique ukrainienne suivra le statu quo et que les bureaucrates de niveau intermédiaire progresseront lentement, les travailleurs voteront avec leurs pieds – vers l’ouest.  Comme ils l’ont dit à Rio pendant l’une des crises perpétuelles du Brésil dans les années 1990 – o último a sair do aeroporto, apague as luzes!  – le dernier à l’aéroport, éteins les lumières!  Avec mes meilleures salutations Jim Brooke

Un grand merci à la traduction de Louis Chambaudie.