Background Image

Mardi 8 Septembre

La Chine discute de la construction d'un gigantesque terminal céréalier sur la mer Noire ... Les exportations ukrainiennes reprennent, le fret maritime en hausse de 5% ... Premier envoi de blé en Arabie saoudite ... Avec une surabondance de gaz, les négociants de l'UE commencent à stocker du gaz dans les réservoirs ukrainiens ..
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Une société d’État chinoise envisage de construire un terminal céréalier massif sur la mer Noire qui pourrait traiter 5 millions de tonnes par an, soit l’équivalent de 10% des exportations de maïs et de blé de l’Ukraine.  Hier, des représentants de China Road Construction Corporation International Investment ont rencontré des dirigeants du port de Pivdennyi, le port le plus profond et le plus fréquenté d’Ukraine. Le projet représenterait une grande expansion pour Pivdennyi, situé à 45 km à l’est d’Odessa.  Le mois dernier, le minerai de fer représentait 86% des 1,5 million de tonnes de marchandises manutentionnées au port.

Les trains de conteneurs chinois arrivent désormais à Kiev au rythme d’un par semaine, rapporte Ukrzaliznytsia.  À 9 000 km de Nanchang en 15 jours, le dernier train est arrivé samedi au dépôt de fret Liski, rive gauche de Kiev.  Ses 41 conteneurs contenaient des engrais minéraux, des lampes, des ampoules, des cargaisons médicales et des composants chimiques pour filtrer l’eau.  Avec trois autres trains de conteneurs qui doivent arriver ce mois-ci, Ukrzaliznytsia réserve un fret retour de marchandises ukrainiennes pour la Chine.

«L’Ukraine recherche des investissements chinois dans des parcs industriels spécialisés dans la transformation, le stockage et le transbordement de denrées alimentaires, a déclaré hier Olga Stefanishyna, vice-Premier ministre à l’intégration européenne et euro-atlantique, à la nouvelle ambassadrice de la Chine en Ukraine, Fan Xianrong.  L’Ukraine veut augmenter ses exportations alimentaires vers la Chine et utiliser les ports francs chinois pour exporter vers les pays du bassin du Pacifique, a-t-elle déclaré, rapporte le site Web du Cabinet des ministres.  «Pour intensifier la coopération», son ministère met en place un groupe de travail avec l’ambassade de Chine.

    Jusqu’au mois d’août, les ports maritimes ukrainiens ont traité 5% de plus de fret que pendant la même période de l’année dernière, rapporte l’Autorité ukrainienne des ports maritimes.  Les 106 millions de tonnes de fret se répartissent comme suit: exportations + 5,4%, à 81 millions de tonnes;  importations + 1%, à 16 millions de tonnes;  transit + 4,6%, à 7,3 millions de tonnes;  cabotage + 31%, à 1,6 million de tonnes.  Les deux principaux produits d’exportation étaient presque égaux: céréales – 30,7 millions de tonnes;  et minerai métallique – 30,2 millions de tonnes.  Les exportations de fonte brute ont bondi de 50%, à 2,3 millions de tonnes.  Les conteneurs ont augmenté de 9,2%, à 690 600.

    Les cinq principaux ports d’Ukraine ont traité 91,5% du fret national au cours des huit premiers mois de cette année, rapporte l’Autorité des ports maritimes.  Pivdennyi a une fois de plus été le plus dynamique, avec une augmentation des niveaux de cargaison de 25% en glissement annuel, pour traiter 42 millions de tonnes, soit 40% du total du pays.  Cette croissance s’est faite aux dépens des trois prochains ports les plus fréquentés d’Ukraine: Mykolaïv -10%, à 19,2 millions de tonnes;  Odesa -7%, à 15,6 millions de tonnes;  et Chornomorsk -1%, à 15,4 millions de tonnes.  Une forte croissance a été enregistrée dans les deux ports d’Azov.  Mariupol a progressé de 21%, à 4,6 millions de tonnes.  Berdyansk a augmenté de 33%, à 1,5 million de tonnes.

    Les exportations ukrainiennes se remettent de la récession corona du printemps dernier.  Les exportations d’août n’ont reculé que de 1,6% en glissement annuel, «ce qui, dans le contexte d’une pandémie, ressemble à de la fantaisie», écrit Taras Kachka, sous-ministre du Développement économique, du Commerce et de l’Agriculture, sur Facebook.  «Le commerce international se redresse à un rythme beaucoup plus rapide qu’après la crise de 2008.»  Pour les huit premiers mois de l’année, les exportations ont reculé de 6,6%, à 31 milliards de dollars.  Avec des importations en baisse de 12,4%, le déficit commercial jusqu’en août est de 1,3 milliard de dollars, soit environ un tiers du niveau de la même période l’an dernier.

    Les exportations ukrainiennes de maïs, de blé et d’orge chuteront d’environ 9% en glissement annuel, à 51 millions de tonnes, au cours de la campagne de commercialisation actuelle, prédit Grainmart, la première place de marché en ligne B2B de négoce de céréales en Inde.  Basé près de New Delhi, Grainmart s’appuie sur des chiffres de l’Association ukrainienne des céréales.

    Deux ans après que les investisseurs saoudiens ont acheté Mriya Agro Holding en difficulté, une cargaison de 60 000 tonnes de blé ukrainien est en route vers l’Arabie saoudite.  Dans le premier envoi de ce type en Arabie saoudite depuis 12 ans, un Panamax transportant des céréales ukrainiennes de Tchornomorsk arrive le 17 septembre. Société, Ukrainian Continental Farmers Group.  Georg von Nolcken, directeur général de Continental, déclare: «C’est certainement un bon indicateur et un signal clair des intentions d’investissement sérieuses de l’Arabie saoudite en Ukraine.»

    Alexei Navalny, militant de l’opposition russe empoisonné,son état  s’est amélioré, selon les médecins qui le soignent à Berlin.  Il est sorti d’un coma médicalement induit, est sevré d’un respirateur et «répond à des stimuli verbaux», selon  les médecins de la Charité de l’hôpital de Berlin où il est soigné.  Le gouvernement allemand a demandé au gouvernement russe d’expliquer pourquoi Navalny a été empoisonné avec un poison de qualité militaire.  Réaffirmé hier, la position de la chancelière Angela Merkel est que la non-conformité du Kremlin à une enquête pourrait forcer l’Allemagne à changer sa position sur la ligne de gaz Russie-Allemagne Nord Stream 2 de 11 milliards de dollars.

    «L’Allemagne n’a peut-être même pas besoin du pipeline Nord Stream pour le moment, titre une analyse de Bloomberg de Berlin.  «L’Europe est inondée de gaz et la demande devrait rester stable», lit-on dans l’analyse du marché de l’énergie.  «Avec des sites de stockage en Europe presque pleins, le contrat de référence européen a été divisé par plus de deux depuis son pic en 2018.  Avec l’essor de l’éolien et du solaire et l’augmentation de l’efficacité énergétique, la demande européenne de gaz restera stable au cours des cinq prochaines années, prédit l’Agence internationale de l’énergie.  «Si Nord Stream 2 n’est retardé que jusqu’au début des années 2020, il n’y aura pas de grand impact», a déclaré Katja Yafimava, chercheur principal à l’Oxford Institute For Energy Studies.

    «Vladimir Poutine a-t-il empoisonné son projet de pipeline pour animaux de compagnie?»  Diane Francis, opposante à la canalisation de gaz, s’interroge sur un blog du Conseil de l’Atlantique Ukraine.

    Les importations de gaz naturel de l’Ukraine ont bondi de 67% en glissement annuel en août, les négociants en gaz de l’UE ayant rempli les réservoirs de stockage de gaz de l’Ukraine à un niveau record de 84% de leur capacité.  Les négociants stockent leur gaz en Ukraine, en attendant la traditionnelle hausse des prix de l’automne alors que l’Europe se prépare pour l’hiver.  Pour son propre usage, le Naftogaz ukrainien avait 26 milliards de mètres cubes en stock samedi, soit 39% de plus qu’un an auparavant.

    Mikheil Saakashvili a été choisi hier pour diriger une coalition de 11 partis de l’opposition aux élections législatives du 31 octobre en Géorgie.  Si la coalition l’emporte, l’ancien président géorgien deviendrait Premier ministre.  Si la coalition perd, Saakashvili retournerait vraisemblablement à son poste à Kiev: président du Conseil national de la réforme ukrainienne.  Levan Varshalomidze, ancien gouverneur de Batoumi et allié de longue date de Saakashvili, a également pris un congé sabbatique la semaine dernière de son poste en Ukraine, président du conseil d’UkraineInvest.

     Le trafic à Boryspil était en baisse de 60% en glissement annuel en août, à 656 029 passagers, rapporte le Center for Transportation Strategies.  Le trafic sur les vols charters n’a baissé que de 9%, ce qui indique que les résidents de Kiev s’accrochent à leurs voyages à forfait en Égypte et en Turquie.  En revanche, le trafic sur les vols réguliers – principalement vers l’UE et l’Amérique du Nord – a baissé de 78%.  Le trafic devrait être encore pire en septembre car le gouvernement a fermé l’Ukraine à la plupart des visiteurs étrangers pour le mois.

    De l’éditeur: À sa manière habituelle et impartiale (pas d’adjectifs, s’il vous plaît!), Bloomberg choisit Nord Stream 2 et conclut qu’il n’y a aucune justification économique pour doubler la canalisation de gaz Nord Stream existante et ce ,  jusqu’en 2030 .Donald Trump et Vladimir Poutine se dirigent vers l’avenir tout en regardant résolument dans le rétroviseur les sources de carburant d’hier – charbon, pétrole et gaz.  Un meilleur aperçu de l’avenir énergétique mondial vient de la consultation de ce site Web: EcoTown.ua.  Les sauts quantiques dans les technologies renouvelables sont suivis par des sauts quantiques dans les investissements renouvelables.  Le Nord Stream 2 de 11 milliards de dollars de la Russie risque de ressembler à ses 50 milliards de dollars aux Jeux olympiques de Sotchi – une autre pyramide construite pour le tsar.  Avec mes meilleures salutations Jim Brooke

    Un grand merci à la traduction de Louis Chambaudie.