Background Image

Mardi, 4 Août 

Malgré le Coronavirus , les transferts de salaires depuis l’extérieur maintiennent l'économie à flot ... Cet été, la moitié des travailleurs ukrainiens sont ils en Union Européenne ? ... Après la Pologne, les pays baltes de plus en plus populaires ... Le nouveau chef d'Ukrenergo fait face à un projet de loi sur l'énergie verte..
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Pris en sandwich entre le Guatemala et les Philippines, l’Ukraine est la deuxième économie du monde la plus dépendante des envois de fonds des travailleurs à étrangers, rapporte le Wall Street Journal, citant les statistiques de la Banque mondiale.  Dans un article récent intitulé Le monde en développement  perds des milliards d’argent de la part des travailleurs migrants, le Journal rapporte que les envois de fonds ont représenté l’an dernier 11% de l’économie ukrainienne, contre 13% pour le Guatemala et 10% pour les Philippines.

En raison des barrières érigées pour bloquer le coronavirus, les envois de fonds dans le monde chuteront de 20% cette année, estime Dilip Ratha, l’économiste principal de la Banque mondiale sur ces flux d’argent.  Le Journal écrit: «Cette baisse serait quatre fois plus importante que celle qui a suivi la crise financière de 2008 et la plus forte baisse depuis que la Banque mondiale a commencé à enregistrer les données sur les envois de fonds dans les années 1980.»

Les envois de fonds des travailleurs migrants ukrainiens ont diminué de 8,5% en juin en glissement annuel, tombant à 856 millions de dollars, rapporte la Banque nationale d’Ukraine.  Après un bon début d’année, les envois de fonds ont fortement baissé en avril et en mai, mettant fin à la baisse de 4% au premier semestre de cette année.  Après les exportations alimentaires, les transferts de main-d’œuvre sont la deuxième source de revenus de l’Ukraine.  Par le biais des banques, des canaux privés et des systèmes de paiement internationaux, les Ukrainiens ont envoyé au pays au moins 1 milliard de dollars par mois en 2019 .

    Les frontières de l’Ukraine étant fermées pendant le pic de la pandémie d’avril à mai , les flux d’argent transfrontaliers via les banques ont en fait augmenté de 13% en glissement annuel, rapporte Alfa-Bank Ukraine, citant des données de la banque centrale.  De même, les transferts d’argent via les services de paiement internationaux ont également augmenté de 3%.  Mais la fermeture des frontières a empêché les gens d’envoyer de l’argent chez eux par l’intermédiaire de leurs amis et de leur famille, ce qui a entraîné une baisse globale de 17% pour ces deux mois.

    Pendant la saison des récoltes d’été, 9 millions d’Ukrainiens – soit la moitié de la main-d’œuvre totale du pays – travaillent dans l’UE, selon les estimations du ministère de la Politique sociale citées par le Kyiv Post dans un article intitulé: «Attirés par les conditions à l’étranger, les travailleurs ukrainiens ont préféré de ne pas rester à la maison après la mise en quarantaine. »  Les estimations de la main-d’œuvre ukrainienne vont de 16 à 19 millions.  Notant que les salaires de l’UE sont souvent quatre fois supérieurs à ceux de l’Ukraine, l’article note: «En 2019, plus de trois millions d’Ukrainiens travaillaient légalement à l’étranger, principalement en Pologne, en Finlande, en Allemagne et en République tchèque.»

    Les travailleurs ukrainiens souhaitent de plus en plus s’installer en Pologne, selon une nouvelle étude de la Banque nationale de Pologne.  Parmi les Ukrainiens interrogés à Varsovie cet été, 52% souhaitent rester trois ans ou plus.  Dans une enquête similaire en 2015, 8% avait  déclaré vouloir rester trois ans ou plus.  80% avait déclaré vouloir rester en Pologne moins d’un an.  Dans la nouvelle enquête nationale, 24% des travailleurs ukrainiens ont déclaré qu’ils aimeraient rester en Ukraine de façon permanente, 14% pendant trois ans ou plus et 23% pendant un an ou moins.

    Le nombre d’offres d’emploi à l’étranger pour les Ukrainiens a augmenté de 20% , selon un site d’emploi populaire analysé par TSN.ua. «La plus grande demande de travailleurs ukrainiens continue d’être en Pologne, en République tchèque et en Allemagne», indique le rapport.  Selon une enquête du Studium Europy Wschodniej UW, seuls 6% des Ukrainiens en Pologne sont prêts à travailler pour le salaire minimum polonais.

    La «guerre de la fraise» en Estonie a pris une fin désordonnée après que le gouvernement soit intervenu trop tard pour permettre aux travailleurs ukrainiens d’entrer dans le pays balte.  Des tonnes de fruits rouges pourrissaient dans les champs.  Jeudi dernier, Wizzair a été autorisé de voler entre l’Ukraine et l’Estonie.  Mais les vols ont été arrêtés dès le lendemain en raison d’une augmentation du taux de coronavirus en Ukraine.

    FlixBus, basé à Munich, est en train de s’étendre de manière agressive en Ukraine cet été en proposant de nouvelles routes: Kiev-Vilnius et Kiev-Cracovie-Prague.  Depuis Vilnius, les voyageurs peuvent se connecter à 12 autres villes baltes.  Les Ukrainiens travaillent de plus en plus dans les pays baltes où la génération plus âgée parle encore russe.

    S’adressant aux dirigeants d’entreprises de Volyn, un oblast à la frontière polonaise, le président Zelenkiy a déclaré à propos de la pénurie de main-d’œuvre régionale: «Tant qu’il n’y aura pas d’emplois normaux, de salaires normaux, rien ne pourra retenir les gens ici.»  Il a déclaré que son programme de prêt «5-7-9» aidera les entrepreneurs à démarrer des entreprises et que son programme d’hypothèques à 10% aidera les jeunes familles à acheter une maison.

    Le programme de prêts à 5-7-9% a octroyé 120 millions de dollars de prêts à 1 755 petites entreprises, a déclaré lundi Yulia Kovaliv, vice-chef de cabinet présidentiel.  Avec le montant moyen des prêts de 68 400 $, 62% sont allés aux fermes et 14% à l’industrie de la transformation. Dix-huit banques y participent désormais.  Les trois taux possibles – 5%, 7% ou 9% – dépendent de la taille de l’entreprise, du nombre d’employés et de la durée du prêt.

    Volodomyr Kudritskiy a été élu dimanche dernier PDG d’Ukrenergo par le conseil de surveillance de la société de transport d’électricité. Vétéran d’Ukrenergo depuis cinq ans, Kudritskiy a précédemment travaillé pour Ukrtransnafta et TNK-BP.  Unité du ministère des Finances, Ukrenergo exploite les principales lignes de transport d’électricité et la répartition centralisée du système énergétique unifié du pays.

    Depuis le début de cette année, l’unité «Acheteur garanti» d’Ukrenergo n’a payé que 27% de l’énergie qu’elle a prélevée auprès des producteurs solaires et éoliens.  Au cours des quatre derniers mois, cette unité connue sous le nom de «GarPok» n’a payé que 5% de ses dettes envers les producteurs d’énergie renouvelable, selon son site Internet.  Au 20 juillet, cette dette était de 657 millions de dollars.  En vertu de la loi «tarif vert» signée vendredi par le président Zelenskiy, le gouvernement s’engage à rembourser cette dette d’ici la fin de l’année prochaine.

    La BERD accordera au producteur national de gaz UkrGazVydobuvannya 52 millions d’euros pour accroître l’efficacité énergétique et maintenir la production de gaz.  Avec une période de récupération allant jusqu’à 15 ans, le taux d’intérêt est d’environ 2,5% par an.  La garantie de l’État coûte 1% du prêt.  UGV utilisera cet argent pour moderniser ses plates-formes de reconditionnement pour des profondeurs de plus de 5 km et pour introduire des économies d’énergie dans son champ de Lokachinsky, dans la région de Volyn.

    Lundi prochain, la traversée en ferry du Danube, longtemps retardée, s’ouvrira entre Isaccea, en Roumanie, et Orlivka, dans la région d’Odessa.  Pour les conducteurs d’automobiles  entre Odessa et Constanta, en Roumanie, le ferry coupera un détour de 2 heures et 100 km à travers la Moldavie.  Ce sera également le premier passage frontalier d’Odessa avec l’Union Européenne.

    UIA a rendu un autre Boeing 737-800 au bailleur, réduisant sa flotte à 33 avions.  Sur les 33, 14 Boeing sont en stock – en Ukraine, en Espagne et en République tchèque.  L’UIA possède 26 Boeing et sept jets de vols intérieurs du type Embraer.  Le mois dernier, UIA a annulé son contrat de location pour trois avions Boeing «Super» Max.  Les avions n’avaient pas été livrés.

    De l’éditeur: Une fonctionnalité négligée et sous-utilisée de l’Ukraine Business News est l’archive gratuite et entièrement consultable.  Alexa Chopivsky, vice-présidente d’UkraineInvest, m’a rappelé cela lors d’un déjeuner vendredi dernier.  Tapez dans la fenêtre de recherche une entreprise, un secteur d’activité, une ville – et toutes les citations pertinentes des deux dernières années apparaîtront.  Impressionnez votre patron – ou du moins vos collègues – avec votre recherche commerciale approfondie!  Avec mes meilleures salutations Jim Brooke

    Un grand merci à la traduction de Louis Chambaudie.