Background Image

Mardi 29 Septembre 

L'Ukraine aux étranger ...  revenez !  ... Les gagnants de la période Coronavirus :  Regarder la télévision et télétravail ... Les perdants : Voyages à l'étranger et la lecture de livres ... Avec les chemins de fer russes  à la frontière avec la Slovaquie ... les trains de conteneurs chinois traversent l'Ukraine vers l'UE ...
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

L’Ukraine étant de nouveau ouverte aux visiteurs étrangers, les étrangers qui arrivent sont soumis aux mêmes restrictions que les Ukrainiens qui viennent de l’étranger. Le ministère ukrainien de la Santé divise le monde en pays «rouges» et «verts».  Comme le montre cette liste bilingue, les pays «rouges» ont des taux d’infection plus élevés que le niveau actuel de l’Ukraine – 110/100 000 personnes.  Les voyageurs arrivant d’un pays «rouge» doivent avoir une assurance maladie et doivent accepter de s’auto-isoler pendant deux semaines, en attendant un résultat positif ou négatif  à un test Covid 19.

Au cours du mois qui a suivi l’interdiction d’un mois à l’arrivée de la plupart des étrangers, le taux d’infection de l’Ukraine a augmenté d’environ 50%, pour atteindre en moyenne 3 000 nouveaux cas par jour.  Samedi matin, les autorités ont annoncé un nombre record de 3 833 nouveaux cas pour l’Ukraine, dont un record de 447 nouveaux cas pour Kiev, le principal point d’entrée des étrangers.  Selon le tableau des coronavirus de Worldometer, l’Ukraine se classe en moyenne: 25e au monde pour le nombre de cas connus – 201 305;  et 33e au monde pour le nombre de décès – près de 4 000.  Selon le gouvernement, la population de l’Ukraine est de 36 millions, soit la 39e dans le monde.

La réouverture de l’Ukraine arrive trop tard pour sauver la saison touristique de Tchornobyl.  Avec la fin de la saison seulement  24000 touristes ont visité la zone d’exclusion – 70% de moins que l’année dernière, a déclaré Maksym Shevchuk, directeur adjoint de l’Agence de gestion de la zone d’exclusion à Ukrinform.

    Alors que de nombreux étrangers n’ont pas pu venir en Ukraine cet été, de nombreux Ukrainiens ont eu du mal à passer leurs vacances à l’étranger.  Le volume des achats par carte de crédit des Ukrainiens à l’extérieur du pays a chuté de 63% cet été par rapport à l’été 2019, rapporte le Centre de traitement ukrainien.  De même, le volume d’argent retiré des guichets automatiques en dehors de l’Ukraine a chuté de 47%, rapporte une unité de Raiffeisen Bank International qui traite les transactions pour 38 banques et 1 700 boutiques en ligne dans 16 pays d’Europe centrale et orientale.

    En Ukraine, les entreprises de transport ont transporté 41% de passagers en moins jusqu’en août, par rapport aux huit premiers mois de 2019, rapporte le Service national des statistiques.  Les baisses étaient généralisées: bus – 41%;  systèmes de métro – 46%;  rail – 56,5%;  et les compagnies aériennes – 66%.  Au total, environ 1,7 milliard de voyages ont été effectués.

    Si l’augmentation des infections corona entraîne la nécessité de prendre davantage de distance sociale cet automne, le travail à domicile est populaire, selon un sondage en ligne réalisé par OLX Jobs, le site de la recherche d’emploi  en Ukraine.  Parmi les travailleurs ayant opté pour le télétravail, 58% ont déclaré vouloir continuer.  Pour les employeurs, 53% ont salué la réduction des coûts de location des bureaux;  19% ont cité les avantages d’embaucher des employés d’autres villes pour travailler à distance;  et 17% ont noté une plus grande efficacité du travail en dehors du format habituel.  L’enquête a été menée le mois dernier par OLX, un site qui revendique 2,4 millions de visites d’utilisateurs chaque mois.

    Pour les grandes entreprises industrielles, le principal problème créé par le verrouillage  était le manque de moyens de transport pour amener les employés au travail, selon une enquête menée auprès de 82 entreprises, principalement dans la construction de machines et la métallurgie.  Face à l’arrêt des transports, 37% des entreprises ont réduit leur production et 21% ont complètement fermé leurs portes, selon l’enquête du Center for Resource Efficiency and Cleaner Production.

    Face à l’incertitude économique, les Ukrainiens ont investi 42% de plus dans la réparation de gros appareils ménagers l’été dernier par rapport à l’été 2019, rapporte Kabanchik, une plateforme en ligne de commande de services.  Un héritage de la fermeture d’avril à mai est l’utilisation accrue des services de messagerie par les Ukrainiens – le chèque moyen est en hausse de 20%.  L’utilisation des services d’administration de médicaments a doublé, a déclaré à Interfax-Ukraine Olga Soroka, responsable marketing de Kabanchik.

    Le visionnage de la télévision a augmenté de 35% pendant le verrouillage du coronavirus, selon un résumé du marché fourni récemment à Kyiv Media Week.  Malgré l’augmentation de l’audience, les dépenses publicitaires ont chuté et n’ont commencé à se redresser qu’en juillet, rapporte BroadbandTVNews.  Environ un tiers des Ukrainiens regardent des services de vidéo payants et à la demande.

    in collaboration with CMS Cameron McKenna Nabarro Olswang Ukraine and UBN,  we have created the "Investing and Doing Business in Ukraine 2020 guide”.

    L’industrie ukrainienne de l’édition de livres, lente à passer à la vente en ligne, a vu le nombre de titres publiés chuter de 55% au cours du premier semestre de cette année, à 4608, rapporte le site d’information Publishing Perspectives dans un article intitulé: «Ukraine Book Business After Lockdowns:  Un «effondrement presque complet».  Alexander Afonin, de l’Association ukrainienne des éditeurs et des libraires, déclare: «La situation actuelle est très difficile, voire désastreuse.»  Olga Pogynaiko, responsable marketing de la maison d’édition Smoloskyp, a déclaré que les ventes avaient baissé de 65%, en grande partie parce que leur librairie était fermée pendant 2,5 mois.  En revanche, leur librairie Internet a vu ses ventes augmenter.

    Des trains de conteneurs chinois doivent traverser l’Ukraine chaque semaine en octobre, transportant des marchandises de Xian au point de jauge soviétique / UE à Dobrá, à la frontière slovaque avec Chop en Transcarpathie. En septembre, deux trains de conteneurs chinois ont effectué le voyage de 11 jours.  De la Slovaquie, les conteneurs partent en camion ou en train vers l’Autriche, la Hongrie, l’Allemagne ou la République tchèque, rapporte RailFreight.com.  Le premier train a été accueilli par le nouvel ambassadeur de Chine en Slovaquie, Sun Lijie, et par des responsables de METRANS, l’opérateur ferroviaire tchèque.  La route trans-ukrainienne est devenue possible après qu’une unité des chemins de fer russes a abandonné son bail de 15 ans sur le terminal de Dobrá en février.  Parfois appelé «le plus grand port terrestre d’Europe centrale», Dobrá et la gare voisine de Čierna nad Tisou disposent de 916 voies.

    Une société tchèque, Interport, souhaite développer un terminal à conteneurs sur le deuxième tronçon de voie à écartement soviétique qui s’étend de l’Ukraine à la Slovaquie, rapporte l’InterModal News de Pologne.  D’une longueur de 100 km, cette piste électrifiée transporte le minerai de fer d’Uzhgorod à Haniska, domicile de US Steel Košice.  Le terminal Interport est desservi par des voies à écartement soviétiques et européens et peut traiter 275 conteneurs par jour, soit l’équivalent de six trains de marchandises en provenance de Chine.  Le trafic de conteneurs chinois à travers la brèche entre la Biélorussie et la Pologne a doublé cette année, ce qui a incité l’Ukraine et la Slovaquie à tenter de gagner une partie du trafic.

    L’ancien ministre des Finances Oleksandr Danilyuk a été élu président du conseil de surveillance du dépositaire national d’Ukraine.  La Commission nationale des valeurs mobilières et des marchés boursiers autorise le dépositaire à effectuer la compensation et le règlement des titres en Ukraine.

    L’homme d’affaires canadien d’origine ukrainienne James Temerty et son épouse Louise ont donné 250 millions de dollars canadiens à la faculté de médecine de l’Université de Toronto, une contribution qualifiée par l’université de «don le plus important de l’histoire canadienne».  Temerty, aujourd’hui âgé de 78 ans, est né à Novotroitske, actuellement le site d’un point de contrôle sur la ligne avec l’oblast de Donetsk contrôlé par la Russie.  Après avoir fait fortune au Canada, d’abord avec ComputerLand, puis avec Northland Power, Temerty a lancé la Temerty Foundation qui a financé une série de projets éducatifs liés à l’Ukraine, y compris le programme Temerty Contemporary Ukraine de l’Université D’Harvard.

    De l’éditeur: Volodomyr Zhmak, le nouveau PDG d’Ukrzaliznytsia, montre qu’il sait dans quelle direction souffle le vent politique lorsqu’il dit à Ekonomichna Pravda qu’il ignorera le protocole de partenariat stratégique signé en février dernier avec la Deutsche Bahn.  «Compte tenu de l’expertise que mon équipe et moi-même avons, je ne vois pas la nécessité d’impliquer des consultants internationaux», dit-il à propos du chemin de fer allemand.  «Je ne vois ni la possibilité ni le sens d’attirer des spécialistes étrangers.»  Certains des clients de fret d’UZ pourraient faire valoir que les Allemands ont des conseils utiles sur la conduite de trains de marchandises privés sur les voies publiques, la réduction du personnel gonflé et la réduction des vols effrénés.  En effet, emprunter aux expériences des autres peut interrompre le processus de réinvention de la roue.  Meilleures salutations, Jim Brooke

    Traduction Louis Chambaudie