Background Image

Lundi 26 Octobre

La Turquie devient le nouveau meilleur ami de l'Ukraine ... La liste des coentreprises d'armes s'allonge ... L'Ukraine profite de la fuite des cerveaux Biélorusses   ... Klitschko attrape la Covid  et un second tour le 15 novembre ... Quatre des cinq grands maires d'Ukraine en ballottage   Ruissellement
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

La Turquie et l’Ukraine semblent «s’orienter vers un partenariat stratégique qui pourrait remettre en cause la position de la Russie dans la région de la mer Noire», écrit Metin Gurcan, un ancien conseiller militaire turc, dans un article très détaillé pour Al-Monitor, un anglais basé à Washington.  Site d’information sur les affaires régionales turques.

«L’Ukraine se distingue aujourd’hui en tant que partenaire principal de la Turquie dans une série de technologies militaires critiques telles que les moteurs turbo prop et diesel, l’avionique, les drones, les missiles anti-navires et de croisière, les systèmes de radar et de surveillance, les technologies spatiales et satellitaires, les systèmes robotiques, les  des systèmes de protection passive des blindés, des moteurs de fusée et des systèmes de guidage », écrit Gurcan, qui a été conseiller militaire turc en Afghanistan, au Kazakhstan, au Kirghizistan et en Irak avant de rédiger sa thèse de doctorat sur l’évolution de l’armée turque.  «La coopération technologique entre les deux parties s’est considérablement accrue au cours des deux dernières années, jetant les bases d’une alliance techno-scientifique avec des implications de grande envergure pour l’équilibre géopolitique des pouvoirs dans le bassin de la mer Noire.

Points forts:

  • Drones: une nouvelle joint-venture entre Ukrspecexport et Baykar Makina, fabricant de drones de combat Bayraktar, «résoudra enfin les lacunes de longue date de l’industrie de la défense turque dans la production de moteurs.»
  • Technologies des satellites spatiaux et de renseignement.  «L’Ukraine a accepté de transférer ses connaissances techniques à la Turquie pour renforcer la toute jeune agence spatiale turque et un laboratoire de recherche et de développement de satellites à Roketsan, le premier fabricant public turc de moteurs de missiles et de fusées et de satellites … Havelsan et … Ukroboronprom ont déjà signé  un accord pour coopérer à la production de technologie satellitaire. »
  • Moteurs Motor Sich: «La vente d’environ un quart des actions du motoriste ukrainien Motor Sich à des entreprises turques, associée à des conditions de transfert de savoir-faire, la vente par la Turquie à l’Ukraine de missiles antinavires Atmaca sol-mer avec  une autonomie de 200 kilomètres – un développement qui pourrait changer l’équilibre géostratégique dans la région de la mer Noire au détriment de la Russie si l’Ukraine et la Turquie déploient ces systèmes sur leurs côtes … Assistance ukrainienne pour le développement de moteurs à réaction dans le cadre du projet turc de chasseurs TFX.»
  • Transport aérien: «L’implication militaire récente de la Turquie en Libye et dans d’autres zones de conflit a souligné le besoin pressant d’un avion de transport à réaction et l’avion AN-178 de l’Ukraine est envisagé comme une option.
  • Réservoirs: «L’Ukraine pourrait également aider à surmonter le problème prolongé du moteur dans le projet de réservoir national Altay de la Turquie, y compris la perspective que l’Ukraine fournisse le moteur diesel et d’autres composants du premier lot de réservoirs.»
  • Navires de la marine: «Les deux parties ont également entamé des discussions sur la perspective d’une maintenance conjointe des navires et même de l’achat par l’Ukraine de frégates et de canonnières turques de type MILGEM.»

Pour l’avenir, cet analyste militaire basé à Ankara voit: «La coopération bilatérale dans le domaine de l’industrie de la défense pourrait conduire à des exercices militaires conjoints et à une formation améliorant l’interopérabilité des armées turque et ukrainienne – une perspective qui pourrait modifier l’équilibre géostratégique dans la région de la mer Noire.  .  Moscou surveille sans aucun doute le rapprochement grandissant turco-ukrainien.»

    La Turquie envisage de financer l’achèvement du deuxième avion-cargo ukrainien An-225 Mriya, le plus gros avion du monde, a déclaré vendredi Oleh Urusky, vice-Premier ministre et ministre des Industries stratégiques, lors d’une conférence de presse à Ukrinform, l’agence de presse officielle.  Ukrinform a rapporté qu’Urusky «a également rappelé que lors de la visite du président de l’Ukraine en Turquie en octobre, un document a été signé décrivant les intentions des parties de lancer des projets communs pour la construction de navires de guerre, d’UAV et de tous les types de turbomoteurs.

    Selon le ministère ukrainien de la Transformation numérique, des dizaines d’entreprises informatiques biélorusses et au moins 2000 travailleurs biélorusses se sont installés en Ukraine au cours des trois mois qui ont suivi la violente répression d’Alexandre Loukachenko contre les manifestations post-électorales.  Les mouvements incluent des centaines de travailleurs pour Wargaming, développeur de jeux en ligne de renommée mondiale tels que World of Tanks, World of Warships et World of Warplanes, écrit Oleksandr Borniakov sur Facebook.

    Parmi les autres entreprises qui déménagent des employés, citons PandaDoc, Viber et Gismart.  Chaque travailleur qui arrive génère 100 000 dollars en devises, a déclaré Ilya Neshodovsky, directeur de l’Institut ukrainien pour la transformation socio-économique, à Deutche Welle.  Cela signifierait 200 millions de dollars supplémentaires pour l’Ukraine.

    Après les élections contestées, l’industrie informatique ukrainienne à court de main-d’œuvre a immédiatement courtisé les travailleurs et les entreprises du Bélarus voisin.  Un site Web trilingue – en anglais, russe et biélorusse – BelarustoUkraine.com – vante les avantages: séjour de 180 jours sans visa, permis de séjour en trois jours et taux d’imposition environ la moitié du taux de la Biélorussie.  Plus tôt ce mois-ci, le président Zelenskiy a inscrit ces avantages dans une loi spéciale.  L’Association européenne d’ingénierie logicielle de l’Ukraine embellit le discours de recrutement en notant que les entreprises membres ont 500 offres d’emploi et que les salaires informatiques en Ukraine sont généralement plus élevés qu’en Biélorussie.

    Alors que Loukachenko est déterminé à s’accrocher au pouvoir, 45% des startups biélorusses interrogées par Imaguru disent qu’elles prévoient de partir.  Il y a un an, l’industrie informatique en Biélorussie employait 55 000 personnes, représentait 22% des exportations et 6% du PIB.  En plus des violences policières depuis l’élection présidentielle du 9 août, il y a eu des coupures régulières d’Internet, des pertes de service qui coûtent des millions de dollars à l’industrie et plusieurs nuisent à sa réputation de fiabilité.

    Meest, la société de livraison de fret, lance un service de fret aérien direct entre New York et Lviv, a déclaré Rostislav Kisil, président du groupe Meest, lors d’une cérémonie de bienvenue pour un Boeing 787-9 Dreamliner polonais LOT.  La compagnie de fret basée à Lviv travaille sur les fréquences et sur quelle compagnie aérienne sera le transporteur principal.  Tatiana Romanovskaya, la directrice de l’aéroport, a déclaré: «Désormais, l’aéroport de Lviv est en train de devenir non seulement un passager, mais aussi une plaque tournante de l’aviation de fret.»  Avant la pandémie corona, l’aéroport disposait d’un réseau de liaisons passagers de 50 destinations – trois nationales et 47 internationales.

    À partir d’aujourd’hui, 40 villes et régions ukrainiennes entrent dans la zone de quarantaine «rouge» la plus stricte, soit une augmentation de près de 60%.  Kiev reste «orange». Voici quelques villes «rouges»: Boryspil, Tchernihiv, Tchernivtsi, Ivano-Frankivsk, Kharkiv, Khmelnytskyi, Mykolaiv, Poltava, Rivne, Sumy et Ternopil.  «Rouge» signifie pas d’événement de masse. »À l’échelle nationale, le ministère de la Santé enregistre un taux d’occupation de 61% pour les lits d’hôpital alloués aux patients atteints de coronavirus.  La plupart des patients sont traités à domicile.

    Vendredi, le nombre de nouvelles infections enregistrées a atteint 7517.  En regardant les chiffres augmenter régulièrement, le président Zelenskiy a déplacé jeudi son niveau de déclenchement pour une nouvelle quarantaine à 15 000 cas, contre 9 500 une semaine plus tôt.

    Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, a annoncé qu’il avait été testé positif au coronavirus samedi, la veille de sa confrontation avec les électeurs de la course à la mairie.  «Je me sens bien, mais je dois m’isoler», a-t-il écrit sur sa chaîne Telegram.  «Je travaillerai à domicile.»  Kiev a enregistré près de 600 nouveaux cas par jour la semaine dernière.

    Un sondage de sortie réalisé par Ukraina 24 et Savik Shuster Studio, indique que Klitschko a remporté 46% des voix hier, ce qui signifie qu’il devra participer à un vote de ballottage  le 15 novembre. Son challenger n’est pas connu. Sur les cinq grandes villes d’Ukraine – Kiev, Kharkiv, Odessa, Dnipro et Lviv – seul le maire de Kharkiv, Hennady Kernes, aurait remporté une victoire pure et simple hier.

    Note de l’éditeur: l’ennuie ne fait pas l’actualité.  Mais seule une petite tranche des élections locales d’hier est capturée dans les articles du Kyiv Post d’aujourd’hui: violations des élections locales ,faux bureaux de vote, isoloirs manquants, militante Femen nue et sondage d’opinion de Zelensky le jour du scrutin entaché par une mauvaise planification bref , le chaos. En guise de faveur à un ami, je suis un observateur international ici à Kherson, où je pense (de manière illusoire) que j’échappe à la Covid. Muni d’une carte d’observateur, estampillée d’un impressionnant Tridents et aidé par Victoria, une interprète trilingue tout aussi impressionnante, j’ai visité hier quatre bureaux de vote au hasard.  Dans chaque bureau, le directeur du scrutin était poli et professionnel.  Les observateurs des partis politiques avaient l’air ennuyés.  Le plus gros problème était universel et simple , les électeurs âgés  sont arrivés sans leurs lunettes de lecture. Avec mes meilleures salutations, Jim Brooke.

    Traduction Louis Chambaudie