Background Image

Lundi 12 Octobre 

La courbe grimpante de la Covid signifie plus de contrôles, plus de récession ... Les prix du blé en hausse de 15% ... Les pluies tardives aident les agriculteurs ... La BERD va prêter 450 millions d'euros pour la construction del'autoroute Kyiv-Odessa et le contournement de Lviv
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

La ville de Kiev enregistrant 500 nouvelles infections à Covid-19 par jour, la ville passe aujourd’hui au niveau de quarantaine «orange» plus strict et ajoute de nouveaux lits d’hôpitaux.  Après que la région de Kiev ait signalé que 152 élèves et 169 enseignants étaient malades de la Covid, le ministre de l’Éducation par intérim, Serhiy Shkarlet, a demandé aux autorités scolaires du pays de se préparer à passer à l’apprentissage à distance dans les prochains jours.  Dans la dernière infection très médiatisée, Ihor Smelyansky, PDG d’Ukrposhta, la société postale publique, a écrit samedi sur Facebook qu’il était revenu de Bruxelles la semaine dernière positif à la Covid .

Vendredi et samedi, les nouvelles infections dans tout le pays étaient en moyenne de 5 766 par jour.  Samedi matin, le bilan quotidien des morts a atteint 108 morts. Dans la région de Kharkiv, les hôpitaux sont pleins, dit Oleksiy Kucher, le responsable régional.  Avec 900 nouvelles hospitalisations par jour, le ministre de la Santé Maksym Stepanov a déclaré au service d’information de TSN TV: «Nous commençons maintenant à nous préparer au déploiement d’hôpitaux de fortune pour les patients atteints de coronavirus.  La situation est plus grave que jamais depuis le début de l’épidémie. »

Les élections locales se déroulant dans deux semaines, les responsables locaux hésitent à réimposer une quarantaine sévère.  «La suspension des entreprises et la fermeture de la ville finiront enfin par achever l’économie de Poltava et du pays dans son ensemble», a déclaré le maire par intérim de Poltava, Oleksandr Shamota, lors d’une manifestation des propriétaires de petites entreprises.  Poltava n’est pas seule comme le rapporte le New York Times dans un aperçu de l’Europe: «À mesure que les virus augmentent en Europe, la résistance aux nouvelles restrictions augmente également.»

Avec la récession Covid qui s’étend à toute l’Europe, l’Ukraine souffre de contagion économique, rapporte la BERD dans son dernier rapport régional.  La BERD prévoit maintenant que le PIB de l’Ukraine diminuera cette année de 5,5%, une baisse pire que les 4,5% que la banque avait prédit en mai.

La pandémie affecte les finances des villes ukrainiennes, prévient Fitch Ratings, qui évalue les obligations de huit villes ukrainiennes.  « Fitch estime que les revenus d’exploitation des villes ukrainiennes notées seront affectés par une baisse de la perception de l’impôt sur le revenu des particuliers – leur principale source de revenus », a écrit l’agence.  «Nous pensons que la pandémie entraînera un resserrement des conditions des marchés financiers;  cela inclut un accès limité au financement dans un contexte de perspectives de croissance compromises et de fortes pressions de refinancement sur le souverain.

Vendredi, le jour où le Comité Nobel a remis le prix de la paix au Programme alimentaire mondial des Nations Unies, le Wall Street Journal a rapporté: «Les prix du blé montent en flèche après le temps sec et les verrouillages dus au coronavirus».  Les contrats à terme sur le blé de Chicago ont augmenté de 15% depuis le 1er août, pour atteindre leur plus haut niveau en 15 ans.  Resserrement de l’offre mondiale de blé, les récoltes sont en baisse en Argentine, au Canada, en Ukraine et aux États-Unis, la Russie prévoit d’annoncer un quota d’exportation à partir de janvier et la Chine augmente ses importations de 7% cette année de commercialisation.  Alors que les prix du maïs, la principale exportation de l’Ukraine, ont également augmenté, l’indicateur des Nations Unies des prix mondiaux des denrées alimentaires a augmenté de 2,1% en septembre.

La hausse des prix mondiaux des céréales est en partie alimentée par des récoltes décevantes en Ukraine, l’un des cinq plus grands producteurs mondiaux de céréales.  Vendredi, les exportations de céréales de l’Ukraine étaient de 13 millions de tonnes, en baisse de 12% en glissement annuel depuis le début de la campagne de commercialisation le 1er juillet.  Représentant 16% des exportations mondiales de céréales, l’Ukraine a exporté 57,2 millions de tonnes au cours de la dernière campagne de commercialisation.  La sécheresse ayant réduit de 9% la récolte céréalière totale de cette année, à 68 millions de tonnes, le gouvernement prévoit que les exportations pourraient baisser de 17% cette année, à 47,4 millions de tonnes.

Grâce aux pluies récentes, les semis d’automne ont repris, apaisant les craintes d’une mauvaise récolte l’été prochain, rapporte le cabinet de conseil APK-Inform. «Des pluies suffisamment fortes dans les derniers jours de septembre et début octobre ont mis fin à la sécheresse air-sol de longue durée dans la plupart des régions d’Ukraine et amélioré les conditions de semis et de développement des cultures d’hiver», déclare APK.  Après le démarrage le plus lent depuis une décennie , le ministère du Développement économique,du Commerce et de l’Agriculture rapporte que les agriculteurs ont semé 3,86 millions d’hectares de cultures d’hiver, soit 47% de la superficie prévue .

Pour couronner une décennie de lobbying de l’Association ukrainienne des semences, le Parlement européen a voté la semaine dernière l’autorisation d’importer des semences ukrainiennes, convenant que leur qualité répond aux normes de l’UE.  Romain Desthieux, président de l’Association des semences, prédit que l’exportation de semences vers l’UE pourrait devenir une entreprise de 100 millions de dollars par an.

in collaboration with CMS Cameron McKenna Nabarro Olswang Ukraine and UBN,  we have created the "Investing and Doing Business in Ukraine 2020 guide”.

La BERD prépare un prêt à taux réduit de 450 millions d’euros à Ukravtodor pour la construction d’une autoroute de contournement nord autour de Lviv et pour aider à financer la reconstruction des deux tiers sud de la route Kyiv-Odessa de 475 km. L’agence ukrainienne des autoroutes doit contribuer à hauteur de 247 millions d’euros aux deux projets, qui ont un coût total de 1,1 milliard d’euros.  En décembre, le conseil d’administration de la BERD votera sur le prêt, qui vise à moderniser deux corridors commerciaux clés du réseau transeuropéen de transport.

La Banque mondiale prêtera 65 millions de dollars pour reconstruire 183 km de routes dans la partie contrôlée par le gouvernement de Louhansk, rapporte Ukravtodor sur Facebook.  Trois tronçons de route ont été choisis pour avoir un impact maximal sur la relance de l’économie de la région en facilitant l’exportation des cultures locales.  Dans le même temps, la Banque mondiale prêtera 35 millions de dollars pour des projets de promotion de l’agriculture – un laboratoire de sécurité sanitaire des aliments et un centre logistique – entrepris par le Ministère de la réintégration des territoires temporairement occupés.  Par ailleurs, Ukravtodor négocie avec la Banque européenne d’investissement un prêt de 100 millions de dollars pour des projets routiers supplémentaires à Luhansk et Donetsk.

L’installation de stockage de 300 millions de dollars, largement financée par les États-Unis, pour l’Ukraine, pour le combustible nucléaire irradié, sera achevée d’ici la fin de l’année, a assuré vendredi Petr Kotin, directeur par intérim d’Energoatom.  Prévu pour ouvrir au printemps prochain, l’installation de stockage permettra à l’Ukraine d’économiser entre 150 et 200 millions de dollars par an en paiements à la Russie, destination actuelle du combustible usé de l’Ukraine.  Sur le coût total, 250 millions de dollars sont financés par un prêt de la United States International Development Finance Corporation, anciennement connue sous le nom d’Overseas Private Investment Corp.

Utilisant la technologie de stockage à sec de Holtec International, une société basée en Floride, l’installation près de Chornobyl, dans le nord de la région de Kiev, pour transporter le combustible par rail de neuf réacteurs commerciaux dans trois centrales électriques – Rivne, Khmelnytskyi et Yuzhnukrainska à Mykolaiv.  La centrale nucléaire de Zaporizhzhia, la plus grande d’Europe avec six réacteurs d’une capacité de 5700 mw, stocke son combustible usé sur place avec stockage à sec depuis 2001.

Le seul problème est que 40 km de voie ferrée d’accès n’ont pas été déboisés par Severnaya Pushcha (entreprise la forêt du nord ) une unité de l’Agence de gestion de la zone d’exclusion de Chornobyl.  Cette section est-ouest va de Vilcha, dans la région de Jytomyr, à Yaniv, le site de stockage.  La piste a été abandonnée après la catastrophe nucléaire de 1986.  Une fois la plate-forme nettoyée, Ukrzaliznytsia devra poser de nouveaux rails.  Les conditions de la ligne abandonnée et de ses 11 gares fermées sont détaillées sur ce site: Radioactive Railroad.

Note de l’éditeur: Naturellement, les 250 000 employés d’Ukrzaliznytsia préféreraient ne pas passer cet hiver à couper des arbres à l’intérieur de la zone d’exclusion de Tchornobyl.  Alors, voici une solution intéressante: commercialiser des aventures de reconstitution soviétique tout compris de 10 jours à de jeunes Ukrainiens épris de Moscou et nostalgiques de l’URSS qu’ils n’ont jamais connue.  Ils pourraient reconstituer une brigade de travailleurs de choc.  Contrairement à certaines aventures de reconstitution, ils pouvaient abattre de vrais arbres et nettoyer de vrais broussailles.  Tout comme autrefois, ils recevaient de belles bottes , de superbes manteaux et des flacon de vodka maison  pour se réchauffer dans la neige.  La nuit, ils se blottiraient autour des feux de camp en racontant des histoires de fantômes et sur les loups mutants de Chornobyl.  Plus tard, dans leurs tentes d’hiver douillettes, ils pourront écouter de vrais loups hurler à la lune.  Le jour, en plus des scies à chaîne et des haches, leur kit comprendrait de vrais pistolets avec de vraies balles.  Celles-ci seraient destinées à traiter les sangliers à défenses de plus de 100 kg et qui ont le mal d’amour … susceptibles de charger aveuglément de gros mammifères chauds pendant la saison des amours.  Pour ces aventuriers de la reconstitution de l’URSS, nul besoin de préciser que la «forêt rouge» de Tchornobyl est… euh… «rouge» pour une raison différente.  Avec mes meilleures salutations, Jim Brooke

Traduction Louis Chambaudie