Les occupants ont forcé une centaine de salariés de la centrale nucléaire de Zaporizhzhya à signer des contrats avec Rosatom.
lundi, octobre 31, 2022

Les occupants ont forcé une centaine de salariés de la centrale nucléaire de Zaporizhzhya à signer des contrats avec Rosatom.

Sur les 6 700 salariés qui travaillaient encore dans la centrale nucléaire de Zaporizhzhia occupée par les Russes, seule une centaine a signé des contrats avec la société illégale Ekpluatiruyushchya organization Zaporizhskaya AES, créée par la Fédération de Russie et gérée par Rosatom, a indiqué Energoatom. Il est à noter que la grande majorité d’entre eux l’ont fait sous la pression. Par ailleurs, 4 300 travailleurs pro-ukrainiens de la ZNPP sont partis pour le territoire contrôlé par l’Ukraine. La plupart des travailleurs restés à la centrale sont pro-ukrainiens et ont continué à résister et à retarder autant que possible le processus de signature des contrats de trahison. Cependant, la société a noté que parmi les signataires, des volontaires de la direction de la station ont commencé à collaborer avec les terroristes russes.

Actualité précédente
L'Ukraine a élaboré un scénario économique alternatif en cas de poursuite de la guerre jusqu'au milieu de l'année 2024.

L'Ukraine a élaboré un scénario économique alternatif en cas de poursuite de la guerre jusqu'au milieu de l'année 2024.

Nouvelles suivantes
L'état du réseau électrique en hiver aura un impact sur le PIB du pays.

L'état du réseau électrique en hiver aura un impact sur le PIB du pays.

Principaux sujets précédents