Background Image

Mardi 5 Janvier

 La Covid recule … Le verrouillage commence vendredi matin … Les vaccins arrivent - de Chine, de Pologne et par l’ONG COVAX … Les Ukrainiens fuient l'argent contre des cartes… Kiev profite du climat de la Crimée ... 
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

L’épidémie de coronavirus en Ukraine a reculé, selon les chiffres officiels.  Les hospitalisations sont en baisse de 20% par rapport au niveau de 28 500 de début décembre, a déclaré hier le Premier ministre Shmyhal.  Les nouveaux cas confirmés quotidiens se situent entre 4 100 et 8 000 – entre un quart et la moitié du pic de 16 300 à la fin novembre.  Le niveau signalé hier matin de 4 158 nouveaux cas était le plus bas en trois mois , exactement depuis le 5 octobre.

Aujourd’hui, seul un tiers des 77 000 lits Covid du pays sont occupés, a rapporté hier le ministre de la Santé Maksym Stepanov.  C’est un contraste frappant avec le mois de novembre, lorsque les hôpitaux Covid de Kiev étaient pleins et refusaient des patients.

Les cas confirmés peuvent avoir chuté parce que les personnes atteintes de cas bénins ne veulent pas subir les ennuis et les frais de dépistage. En outre, au cours des trois derniers mois, 6% de la population ukrainienne est tombée malade de la grippe traditionnelle et d’une infection virale respiratoire aiguë.  Certains d’entre eux auraient pu être des cas Covid.  Par exemple, en octobre, 1.998 personnes sont mortes de la grippe et de la pneumonie en Ukraine, près de quatre fois les 579 décédées un an plus tôt, rapporte OpenDataBot, citant les données du State Statistics Service sur les causes de décès.

«Il est probable que nous ayons en fait moins de personnes infectées par ce coronavirus, et il est possible que la première vague touche à sa fin», a déclaré la semaine dernière Serhiy Komistarenko, membre de l’Académie nationale des sciences d’Ukraine, à RBK Ukraine.  .  « Et ce serait bien si la deuxième vague ne commençait pas du tout – ou commençait beaucoup plus tard. »  À ce jour, 5,6 millions de tests PCR ont été administrés, 1,1 million d’Ukrainiens sont tombés malades et près de 19 000 sont décédés.

Face à la baisse du nombre d’infections, des groupes d’entreprises font pression sur le gouvernement pour qu’il assouplisse le verrouillage qui commence ce vendredi, au lendemain de Noël orthodoxe, et se termine le dimanche 24 janvier. La semaine dernière, la Chambre de commerce américaine en Ukraine a appelé à lever la restriction sur les supermarchés qui seront contraints de bloquer les articles non alimentaires.  « A partir du 8 janvier, même dans les supermarchés, il sera interdit de vendre une partie importante des biens de tous les jours: produits chimiques et outils ménagers, vêtements, presses, ampoules, piles, même les produits éducatifs pour enfants  » a déclaré la Chambre dans un communiqué.

À partir de 12 h 01 le vendredi, les fermetures obligatoires couvrent: tous les restaurants, bars, écoles, gymnases, magasins non alimentaires , les piscines de natation. Sont autorisés: les magasins d’alimentation, les pharmacies, les cliniques médicales, la vente de produits d’hygiène, de téléphones et d’aliments pour animaux;  réparations de voitures;  stations-service, banques, guichets automatiques, bureaux de poste, salons de beauté et barbiers sur rendez-vous . Les hôtels et les auberges pourront héberger des Clients.

Pour se préparer à la douleur économique du prochain lock-out, le gouvernement a distribué 130 millions de dollars de subventions à près d’un demi-million de propriétaires de petites entreprises et leurs employés, a rapporté hier le Premier ministre Shmygal par lien vidéo au président Zelenskiy.

Le gouvernement tient compte de l’appel du ministre de la Santé Stepanov à s’en tenir à l’arrêt de vendredi.  « Beaucoup de gens nous demandent si nous prévoyons de reporter ou d’annuler la quarantaine, car le nombre de cas a diminué », a-t-il déclaré aux journalistes la semaine dernière.  «En ce qui concerne la quarantaine stricte du 8 janvier au 24 janvier, nous n’allons pas introduire de changements.»  Hier, lors d’une réunion vidéo avec le président Zelenskiy, Stepanov a prédit que les cas augmenteront certainement  après les vacances.

L’Ukraine ne reviendra à la normale que ce printemps, a prédit Viktor Lyashko, médecin hygiéniste en chef, dans une interview accordée à Ukraina 24 TV. «Nous allons commencer un retour étape par étape à notre rythme de vie habituel en avril», prédit Lyashko, également vice-ministre de la Santé.  «[Jusque-là] nous ne nous débarrasserons pas complètement des restrictions anti-épidémiques et de telles quarantaines dures.»

Dans les semaines à venir, l’Ukraine espère recevoir près de 20 millions de doses de vaccins contre le coronavirus, suffisamment pour vacciner 10 millions de personnes, soit environ un tiers de la population adulte cette année.  L’objectif du ministère de la Santé est de vacciner au moins 50% des 36,5 millions d’Ukraine d’ici à la fin de 2022. Tous les vaccins nécessitent deux injections.  Voici les chiffres:

Sinovac Biotech de Chine: la semaine dernière, le ministère ukrainien de la Santé a signé un contrat ProZorro de 34 millions de dollars pour la livraison de 1,9 million de doses.  Le ministre de la Santé Maksym Stepanov prédit que les premiers vaccins arriveront le mois prochain.

COVAX – Le président Zelenskiy a écrit jeudi sur Telegram: «Nous travaillons pour augmenter l’offre via COVAX [de 8 millions] à 16 millions de doses.»  COVAX est une collaboration multinationale organisée pour assurer une distribution équitable dans le monde entier de plusieurs vaccins contre les coronavirus.

La Pologne a proposé de transférer 1,5 million de doses de vaccin à l’Ukraine, a déclaré Yevhen Enin, vice-ministre des Affaires étrangères de l’Ukraine, à Interfax-Ukraine.

Spoutnik V de la Russie: Malgré l’annonce à Moscou que ce vaccin sera soumis à des «essais cliniques» en Ukraine, les responsables , ici à Kiev, disent qu’il ne sera pas autorisé.

Arsen Zhumadilov, responsable de l’approvisionnement médical de l’Ukraine , a écrit dimanche sur Facebook: «S’appuyer sur une société d’État russe pendant une agression armée russe contre l’intégrité de l’Ukraine et de ne pas se poser la question de la sécurité épidémique du pays est pour le moins étrange  »

L’économie en période Covid a accéléré l’abandon de l’argent liquide par les Ukrainiens en 2020. Ces chiffres viennent de PrivatBank, la plus grande banque d’Ukraine.

L’année dernière, les transactions des Ukrainiens avec les terminaux PrivatBank ont ​​augmenté de 31% en glissement annuel, pour atteindre l’équivalent hryvnia de 11,5 milliards de dollars.  Les dépenses en pharmacie ont augmenté de 40%, pour atteindre près de 1 milliard de dollars.  Les dépenses dans les magasins d’alimentation ont augmenté de 48%, pour atteindre près de 6 milliards de dollars.  Les dépenses en vêtements et chaussures ont diminué de 1,6%, pour atteindre près de 900 millions de dollars.

L’année dernière ( 2020 ) est l’année de Surfer sur le net pendant les verrouillages, les Ukrainiens ont augmenté de 21% le nombre de visites sur le Wikipedia national.  En 2020, 855 millions de pages ont été visitées, élevant Wikipédia ukrainien au 17e rang mondial, selon le blog de l’éditeur ukrainien de Wikipédia.

Les températures de vacances du Nouvel An ont été parmi les plus chaudes jamais enregistrées, avec des conditions météorologiques comparables à celles d’une mi-octobre normale, rapporte l’Observatoire géophysique central.  Jeudi et vendredi, des sommets records ont été établis à 8,4 ° C, ou 47 ° F .

Cela fait suite à l’automne le plus chaud à Kiev depuis le début de la tenue des registres en 1881. En raison du temps chaud, la saison de navigation sur le Dnippr a été prolongée jusqu’en janvier, une période sans précédent qui devrait être exempte de grandes glaces.

Note de l’éditeur: Il peut être réconfortant pour certains Ukrainiens d’apprendre que les États-Unis ont leur propre part de stupidités .  Hier, j’ai reçu un colis UPS portant la mention «Extrêmement urgent» et adressé à «Ukraine S.S.R.»  Non, ce n’était pas e livraison en retard de 30 ans. C’était simplement au départ, le remplacement d’un colis UPS que la société américaine s’est avérée incapable de livrer le mois dernier à une adresse de bureau à Kiev avec une réception ouverte 24h / 24. Ignorant résolument tous les e-mails de ma part avec des numéros de téléphone portable et des instructions de livraison, le système de «  suivi  » conçu aux États-Unis m’a envoyé un crescendo inquiétant d’e-mails: déclarant d’abord que le colis était «  abandonné  », puis qu’il était «  détruit  » etc … Il devrait y avoir une ONG dont le nom serait Crétins sans frontières . Avec mes meilleures salutations, Jim Brooke

Traduction Louis Chambaudie. Kiev. Ukraine.