Background Image

Mercredi 6 Janvier

Les ports maritimes ukrainiens ne suivent pas la récession mondiale et maintiennent les niveaux de cargaison… L’UE prévoit de dépenser 100 millions d’euros pour ouvrir cinq nouveaux points de passage frontaliers entre la Pologne et l’Ukraine… la Hryvnia devrait se renforcer de 2% au premier semestre
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Malgré la récession mondiale, le volume de marchandises transitant par les ports maritimes ukrainiens est resté pratiquement inchangé en 2020 par rapport à 2019 rapporte l’Autorité ukrainienne des ports maritimes.  L’année dernière, les ports ukrainiens ont traité 159 millions de tonnes de marchandises, 0,7% de moins qu’en 2019. Les exportations de céréales ont diminué de 12%, à 48 millions de tonnes.  Mais les exportations de minerai ont augmenté de 18,5%, à 44 millions de tonnes.  Les exportations globales ont terminé l’année en hausse de 1,5%, à 123 millions de tonnes.  Les importations ont reculé de 8,6%, à 24 millions de tonnes.  Le transit est en baisse de 9%, à 10 millions de tonnes.  Coastal a augmenté de 11%, à 2,4 millions de tonnes.  Et les conteneurs ont augmenté de 4%, à 1 million.

La combinaison de la baisse des exportations de céréales et de l’extension de la capacité des terminaux peut entraîner une baisse des coûts dans les ports ukrainiens de la mer Noire, rapporte AgriCensus dans un article titré: «Les terminaux ukrainiens sont en concurrence alors que les exportations de céréales sont insuffisantes.»  Cette année, les mauvaises récoltes ont contribué à une baisse de 15% des exportations de céréales.  Parallèlement, la capacité de manutention du grain a augmenté de 20% au cours des trois dernières années dans les ports ukrainiens.  Le site d’information basé à Londres écrit que cela «pourrait accroître la concurrence entre les terminaux et réduire les coûts de transbordement dans le pays de la mer Noire, qui est l’un des plus grands exportateurs de maïs et de blé fourrager au monde».

Malgré la récession ukrainienne, les ventes de voitures neuves en Ukraine n’ont baissé que de 3% en glissement annuel, à 85 500 en 2020, rapporte Ukrautoprom, l’association de l’industrie automobile.  En décembre a été le mois record de l’année, les Ukrainiens ayant acheté 9 801 voitures.  Avec la réduction des taxes à l’importation en Ukraine et l’élimination progressive par l’UE des voitures diesel, les premières immatriculations d’importations d’occasion sont environ quatre fois plus élevées que les immatriculations de voitures neuves.  En 2020, les Ukrainiens ont enregistré environ 350000 voitures d’occasion importées.

    Réprimant les camions surchargés, les inspecteurs de la sécurité routière ont arrêté 700000 véhicules en 2020, infligeant à 14000 conducteurs des amendes pour près de 5 millions de dollars, rapporte le ministre de l’Infrastructure Vladyslav Krikliy.  Cette année, a déclaré Krikliy, le gouvernement prévoit de continuer à numériser le travail de l’agence de sécurité routière «pour éliminer le facteur humain» et de tripler le nombre de capteurs de poids en mouvement, à près de 120.

    L’UE prévoit d’investir 100 millions d’euros dans l’ouverture de cinq nouveaux points de contrôle frontaliers entre l’Ukraine et la Pologne dans la région de Lviv, selon Maksym Kozytsky, chef de l’administration régionale de l’État de Lviv.  A terminer au cours des cinq prochaines années, les passages représentent une augmentation de 50% des points de contrôle entre la Pologne et l’ouest de l’Ukraine.  « Ces points de contrôle supplémentaires relieront l’Ukraine à l’Europe », a déclaré Kozytsky, ajoutant que le gouvernement ukrainien prévoyait de dépenser 3,5 millions de dollars pour améliorer les routes d’accès.

    Le trafic passagers via l’aéroport de Lviv a chuté de 60% en glissement annuel en 2020, à 878000 passagers, a déclaré à Avianews Tetyana Romanovska, la directrice de l’aéroport.  En faisant la promotion de Lviv en tant que plaque tournante du fret aérien, l’aéroport public a réussi à réaliser un petit bénéfice et à garder tout son personnel, a-t-elle déclaré.  En comparaison, Lviv a accueilli 2,2 millions de passagers en 2019, ce qui en fait le troisième aéroport le plus fréquenté d’Ukraine, après Kyiv Boryspil et Kyiv Sikorsky.

    Pour relancer la production d’avions à Antonov, Ukreximbank prête 105 millions de dollars à l’avionneur d’État pour la construction de trois avions cargo An-178 pour l’armée ukrainienne, écrit Yevhen Metzger, président de la banque d’État, sur Facebook.  La livraison d’avions est prévue pour 2023. Parallèlement, Antonov construit un An-178 pour la police nationale péruvienne et négocie la vente d’un deuxième avion.  La construction d’avions à Antonov de Kiev s’est en grande partie arrêtée en 2014 alors que la société travaillait à fabriquer ou à s’approvisionner en pièces pour remplacer des pièces en provenance de Russie.  Les responsables de l’entreprise disent que ce processus de substitution est en grande partie terminé.

    La hryvnia ukrainienne devrait se renforcer au premier semestre 2021, grâce aux entrées de devises provenant des exportations et au regain d’intérêt des investisseurs étrangers pour les obligations locales ukrainiennes, a indiqué hier un sondage mensuel de Reuters auprès de 13 analystes.  L’an dernier, les investisseurs étrangers ont réduit leur portefeuille d’obligations de près de 2 milliards de dollars, soit 42%.  Mais, dans la seconde moitié de décembre, les investisseurs étrangers ont fait marche arrière, achetant pour 368 millions de dollars d’obligations.  Cette année, les prévisions de prix toujours élevés des métaux et des céréales, associées à la reprise des prêts du FMI, font que le taux de change médian de juin est de 27,60 UAH / 1 $, soit environ 2% plus élevé que le niveau actuel.  L’année dernière, la hryvnia a perdu 17% de sa valeur, principalement en mars.

    Les analystes prévoient également que l’économie ukrainienne croîtra de 4% en 2021, après une baisse attendue de 4,8% en 2020. L’inflation sera de 6,1%, contre 5% attendus en 2020.

    Pour atténuer l’impact de la récession du coronavirus, le gouvernement a prêté l’an dernier 615 millions de dollars dans le cadre de son programme, Prêts abordables 5-7-9% ».  Sur les 7 575 prêts, 62% de l’argent a servi à refinancer des prêts existants à des taux inférieurs.

    Avec des cas signalés de Covid bien inférieurs aux chiffres de novembre, le gouvernement envisage d’assouplir le verrouillage qui commence vendredi, rapporte Strana.ua.  Citant «une source au cabinet du président», Strana rapporte que le verrouillage pourrait être reporté, raccourci ou simplement libéralisé.  Une annonce est attendue aujourd’hui.

    La température annuelle moyenne de l’air en Ukraine en 2020 a dépassé le niveau moyen à long terme de 2,2 degrés Celsius, ou 3,6 F, atteignant un record de 10,7 degrés C, ou 51,3 F, a déclaré hier l’organisme de prévisions météorologiques ukrainien.  Les précipitations annuelles moyennes en Ukraine étaient inférieures de 8% à la norme.  Les niveaux les plus bas ont été enregistrés dans les régions orientales de Donetsk, Louhansk et Mykolayiv.  Les récoltes dépendant des conditions météorologiques, l’Ukraine a représenté environ 16% des exportations mondiales de céréales au cours de la saison de commercialisation 2019/20.

    L’année dernière a été la plus chaude à Kiev depuis le début de l’enregistrement météorologique en 1881, rapporte l’observatoire géophysique central Borys Sreznevsky.  En 2020, la température moyenne à Kiev est passée à 10,9 ° C, soit 51,6 F, la plus chaude jamais enregistrée.  Onze mois de l’année avaient des températures moyennes supérieures à la norme climatique.  Seul mai était plus froid.

    La moitié des Ukrainiens sont optimistes à propos de 2021, selon un sondage national réalisé lundi par le Rating Sociological Group de Kiev.  Sur 2500 personnes interrogées, 52% s’attendent à ce que la nouvelle année soit meilleure que 2020, 27% ne s’attendent pas à des changements et 18% disent que ce sera pire.  Les jeunes, les femmes, les habitants de Kiev et de l’ouest de l’Ukraine ont été les plus optimistes.

    Demain, Noël orthodoxe, c’est la fête d’hiver préférée des Ukrainiens, indique le nouveau sondage Rating.  Sur les 2 500 personnes interrogées, 77% ont déclaré célébrer Noël le 7 janvier et 15% ont déclaré célébrer deux fois, y compris le «Noël catholique» le 25 décembre. 5% ne fêtent pas du tout Noël.

    Note de l’éditeur: demain et vendredi seront des jours fériés en Ukraine.  Les bureaux de l’UE, du Royaume-Uni et des États-Unis fonctionnant normalement, l’Ukraine Business News apparaîtra comme d’habitude dans les boîtes de courrier électronique demain et vendredi matin.  A nos amis d’Ukraine, Joyeux Noël!  Avec mes meilleures salutations, Jim Brooke

    Traduction Louis Chambaudie. Kiev. Ukraine.