Background Image

Mardi 22 Décembre

Vitrenko va diriger le ministère de l'Énergie… Kovaliv démissionne… Les vols Kiev-Londres se poursuivent malgré le nouveau virus… L'Allemagne et la Pologne offrent plus d'emplois, plus de vols… La Chine avance sur le périphérique de Kiev… Le Coronavirus fait baisser la fréquentation du métro de Kiev de 40%
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Le gouvernement a nommé hier soir Yuriy Vitrenko, l’ancien exécutif de Naftogaz, en tant que ministre de l’énergie par intérim et premier vice-ministre de l’énergie. Vitrenko remplace Olha Buslavets, qui dirigeait le ministre de l’Énergie depuis avril.  Diplômé de l’INSEAD, l’université française de commerce, Vitrenko a dirigé avec succès une affaire d’arbitrage à Stockholm contre Gazprom.  Bien que Gazprom ait payé 2,9 milliards de dollars à Naftogaz, un paiement d’honoraires conditionnels pour l’équipe de Vitrenko en a dérangé certains.  La semaine dernière, lorsque sa candidature a été votée, il n’a remporté que 82% des votes nécessaires à la Rada.  En Ukraine, les ministres par intérim deviennent  souvent permanents .

Davantage de litiges avec la Russie et une plus grande ouverture aux investissements occidentaux pourraient émerger sous Vitrenko.  Entrecoupé de séjours chez Naftogaz, Vitrenko a travaillé pour Pricewaterhouse Coopers à Kiev, Merrill Lynch à Londres et Amstar Europe, un fonds de capital-investissement, affilié à un groupe de Denver.  Il est PDG d’AYA Capital, une société d’investissement basée à Kiev qu’il a fondée il y a dix ans.  Chez Naftogaz, il a travaillé sur plusieurs grands placements d’Eurobond.

Yulia Kovaliv, un visage familier des investisseurs étrangers, a démissionné hier de son poste de chef de cabinet adjoint du président Zelenskiy.  Kovaliv a également dirigé le Bureau du Conseil national de l’investissement, une organisation qui a encouragé le dialogue entre le gouvernement et les PDG des principaux investisseurs étrangers en Ukraine.

    Le gouvernement a également nommé Vadym Melnyk à la tête du Service des finances publiques. L’ancien chef du service à plein temps, Serhiy Verlanov, a été démis de ses fonctions en avril dernier.

    Le tribunal économique de Kiev a accepté la semaine dernière un procès alléguant que Roman Leshchenko, le nouveau ministre ukrainien de l’agriculture, avait détourné 430 000 dollars d’une entreprise agricole ukrainienne appartenant à Kurt Jacob Groszhans, un agriculteur du Dakota du Nord.  La poursuite indique que davantage de réclamations seront déposées pour des céréales détournées.  Avant son vote de confirmation de ministre à la Rada  jeudi, il aurait dit aux interrogateurs qu’il avait remboursé toutes les dettes envers l’investisseur américain. Groszhans est représenté par l’avocat américain Bate Toms.

    Alors que le gouvernement américain s’efforce de déterminer les dommages causés par les cyber-infiltrés, le gouvernement ukrainien est confronté presque quotidiennement à des attaques de pirates informatiques contre ses ressources gouvernementales et renforce sa cybersécurité, a écrit vendredi Ivan Bakanov, du service de sécurité de l’État du SBU, sur Telegram.  «L’ampleur de l’infiltration dans les ressources d’information du gouvernement est impressionnante – les attaques se produisent presque quotidiennement», a-t-il déclaré.  En 2019, un virus téléchargé dans un programme de comptabilité fiscale a causé des millions de dollars de dommages aux entreprises ukrainiennes.  On pense que la Russie est à l’origine de l’infiltration aux États-Unis et des perturbations en Ukraine.

    L’Ukraine enregistrant sa première infection par une nouvelle souche de coronavirus hautement contagieuse, le gouvernement a décidé hier soir de ne pas suspendre les vols entre l’Ukraine et la Grande-Bretagne.  Identifiée pour la première fois en Grande-Bretagne le 14 décembre, la nouvelle souche a déjà été identifiée en Australie, au Danemark, en Italie et aux Pays-Bas.  Le spécialiste ukrainien des maladies infectieuses Viktor Petrov a déclaré hier à Ukraina 24 TV qu’un patient, ‘Mykola’, un travailleur migrant faisant la navette entre Zakarpattia et la République tchèque, « avait cette nouvelle variante identifiée par la Grande-Bretagne. »

    Alors que la France, l’Allemagne, la Turquie et la Pologne arrêtent les vols en provenance de Grande-Bretagne, le Cabinet des ministres ukrainien a décidé de ne pas suspendre le trafic aérien avec le Royaume-Uni, a écrit le ministre de l’Infrastructure Vladyslav Krykliy sur sa page Telegram.  Il a déclaré: «Désormais, les vols sont principalement opérés pour ramener les étudiants Ukrainiens de l’étranger pour les vacances de Noël.»  Plus tôt hier, l’ambassade d’Ukraine à Londres a publié un avertissement suggérant: « Les citoyens ukrainiens doivent s’abstenir temporairement de se rendre à Londres et dans le sud-est de l’Angleterre. »  Le gouvernement britannique publie ses dernières restrictions sur les coronavirus ici.

    Aujourd’hui, il n’y a qu’un seul vol de Kiev à la Grande-Bretagne: un vol Wizz Air de l’aéroport de Sikorsky à Londres Luton.  La semaine dernière, l’UIA a inauguré des vols entre Boryspil et Londres Heathrow.  À cette époque, le programme de vacances de l’UIA prévoyait trois vols par semaine – les jeudis, samedis et dimanches – de Boryspil à Heathrow et à Gatwick, sa destination traditionnelle.

    Les vols de passagers n’étant pas fiables, la société de logistique Meest China a lancé des vols cargo hebdomadaires entre Hong Kong et Boryspil.  «Les vols réguliers sont massivement annulés, les délais de livraison sont difficiles à prévoir», a commenté Mikhail Lymar, directeur général de Meest China, une unité de Meest Holding, un groupe canado-ukrainien.  Il a déclaré que les nouveaux vols de fret sur un avion Airbus 330 « nous permettront d’effectuer la livraison de la Chine à l’Ukraine en 12 heures sans dépendre des compagnies aériennes ».

    Les offres d’emploi dans l’UE pour les Ukrainiens ont augmenté de 40% depuis que les contrôles des voyages liés aux coronavirus ont commencé à augmenter en juin, rapporte Jooble, le moteur de recherche d’emploi basé à Kiev qui regroupe les offres d’emploi internationales.  Lundi, il y avait 9 631 postes vacants ciblés pour les Ukrainiens.  Les principales offres des trois principaux pays étaient: la Pologne – emballeurs, bricoleurs, tailleurs, chauffeurs et constructeurs;  Allemagne – soignants, carreleurs, plombiers, électriciens et emballeurs;  République tchèque – femmes de chambre, soudeurs, électriciens et chauffeurs.

    À partir de jeudi dernier, Wizz Air a repris ses vols de Kharkiv vers toutes ses destinations allemandes et polonaises.  Les touristes ukrainiens ne sont pas autorisés à se rendre en Pologne et en Allemagne.  Mais les Ukrainiens titulaires d’un permis de travail valide sont autorisés à voler.  Wizz Air, la compagnie aérienne avec le plus de destinations au départ de Kharkiv, dessert désormais six villes de l’UE, contre 10 au printemps dernier, avant le verrouillage du coronavirus.

    Une rocade de 150 km autour de Kiev et un pont suspendu de 1,7 km sur le Dnipro à Krementchouk doivent résulter de l’approbation récente par le Cabinet des ministres d’un accord d’infrastructure avec la Chine.  «Avec cet accord, nous ouvrons la porte des prêts chinois aux infrastructures», écrit Viktor Dovhan, conseiller international d’Infrastructure Vladyslav Krikliy sur sa page Facebook.  L’autoroute de contournement de Kiev sera en forme de U, assurant des connexions à toutes les autoroutes principales, de la M-1 à Tchernihiv au nord, à la M-7 à Kovel à l’ouest.  Capable de traiter 300000 véhicules par jour, cette autoroute à 8 voies à accès restreint doit être achevée d’ici 2030.

    Dans le but de réduire de 30% le nombre de décès sur les routes d’ici 2024, le gouvernement a approuvé des dépenses de 85 millions de dollars en 2021 pour la première année d’un programme international de sécurité routière.  L’argent sera dépensé pour 400 passages pour piétons éclairés, 300 amortisseurs pour minimiser les collisions frontales, des systèmes Weight-in-Motion pour détecter les camions en surpoids, des radars à positions fixes et dans les voitures de police, et la construction de 20 ronds-points pour remplacer les intersections dangereuses .

    La fréquentation du métro de Kiev est en baisse de 40% en glissement annuel, à 250 millions cette année, a déclaré hier le maire de Kiev, Vitaliy Klitschko.  Faisant référence au verrouillage de deux mois au printemps dernier, il a déclaré: «Pour la première fois en 60 ans d’existence du métro de Kiev celui ci n’a pas fonctionné.»  D’ici la fin du mois, les 52 stations du système disposeront de l’Internet mobile 4G.  D’ici la fin de l’année prochaine, deux nouvelles stations devraient ouvrir sur la Ligne verte, prolongeant la ligne de 8 km vers le nord-ouest, de Syrets à Prospekt Pravdy et Mostytska.  Le nouveau billet de transport électronique unifié est désormais utilisé pour 1 million de trajets par jour, a-t-il déclaré.

    Note de l’éditeur: il est rafraîchissant de voir Zelenskiy revenir à la nomination d’un Chef dans son agence tous risques . Idéalement, Yuriy Vitrenko peut utiliser son sens politique et économique pour enfin redresser la dette de 1 milliard de dollars envers les producteurs d’électricité solaire et éolienne.  Pourquoi pas une obligation verte?  Et le litige de l’Ukraine avec Gazprom pourrait faire appel au leadership, à commencer par l’indemnisation des plates-formes pétrolières de la mer Noire volées par la Russie en 2014. La scène pétrolière et gazière ukrainienne a été goudronnée par des sociétés étrangères qui ont quitté l’année dernière comme Trident, Vermillion et maintenant Nadra. Pourquoi ne pas, avant le crépuscule de l’ère pétrolière , vraiment ouvrir l’Ukraine aux investissements étrangers ? Avec mes meilleures salutations, Jim Brooke

    Traduction Louis Chambaudie. Kiev. Ukraine.