Background Image

Lundi 7 Décembre  

La Rada adopte un projet de loi de compromis sur la lutte contre la corruption… Les obligations ukrainiennes se comportent bien sur les marchés mondiaux… La Russie redémarre Nord Stream 2… La Chine développe son commerce et sa technologie… L'Ukraine modernise ses avions, trains et camions
James Brooke
par James Brooke
UBN Morning News est rapporté et écrit par James Brooke, ancien correspondant étranger du New York Times et chef du bureau de Bloomberg à Moscou

Dans le but de débloquer des milliards de dollars de prêts du FMI à faible taux d’intérêt, la Rada a rétabli la responsabilité des fausses déclarations d’actifs, même s’il s’agit d’une version édulcorée. Approuvé vendredi, le nouveau projet de loi a multiplié par 9 la limite pour «oublier» un actif, essentiellement d’une voiture à une maison.  Les fonctionnaires qui ne sont pas pris en deux ans, descendent librement.  Les amendes vont de 1 500 $ à 3 000 $.  La possibilité d’emprisonnement est levée.

Les groupes anti-corruption ont protesté.  Le président Zelenskiy a écrit sur Facebook: «Il est dommage que la responsabilité ne soit toujours pas aussi lourde que nous le souhaiterions.»  Mais il a clairement indiqué qu’il signerait le projet de loi de compromis.  Il n’y a eu aucun commentaire du FMI.

Les obligations ukrainiennes sont parmi les plus performantes des marchés émergents lors du rassemblement post-électoral américain, rapporte Tellimer Research. «Les obligations souveraines ouvrent la voie, resserrant 100-150 points de base en novembre et surperformant les indices EM, malgré l’incertitude sur le financement du FMI et l’effet dévastateur du coronavirus sur l’économie ukrainienne», écrit l’analyste Kiti Pantskhava.  Parmi les entreprises, Kernel et Metinvest sont les plus performantes.

    La Russie a redémarré samedi la construction du gazoduc Nord Stream 2, rapporte la chaîne de télévision ukrainienne Hromadske, citant un document de l’Agence fédérale maritime et hydrographique allemande.  Les travaux sur la ligne trans-balte Russie-Allemagne ont été interrompus il y a près d’un an en raison des sanctions américaines.  Pour contourner les sanctions, la société de pipelines utilise des navires russes dans le but de terminer les travaux  de 1 222 km, qui sont achevé à 90%.

    Le gouvernement allemand considère les sanctions américaines contre Nord Stream 2 comme illégales et ne prédit aucun changement sous une administration Biden, a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas à Der Spiegel.  «  » Nous n’avons aucune illusion. Il n’y a pratiquement pas de différences entre républicains et démocrates sur cette question « , a-t-il dit. Il a attribué l’opposition américaine au gazoduc à l’intérêt des États-Unis à vendre du gaz naturel liquéfié à l’UE. Un gazoduc direct Russie-Allemagne  est de rendre le pipeline existant à travers l’Ukraine inintéressant et privant ainsi l’Ukraine de 2 à 3 milliards de dollars de frais de transit annuels.

    Alors que la Grande-Bretagne se dirige apparemment vers un «Brexit dur» dans trois semaines, l’Ukraine demande au Royaume-Uni de négocier un accord commercial bilatéral pour réduire les tarifs.  Vendredi, le Premier ministre Shmygal a demandé à l’ambassadrice britannique Melinda Simmons d’entamer des négociations commerciales ce mois-ci, avant même que le nouveau traité commercial bilatéral ne soit ratifié par la Rada.  Signé en octobre par le président Zelenskiy, le nouveau traité commercial poursuit essentiellement au niveau bilatéral les règles commerciales qui existent déjà pour le Royaume-Uni dans le cadre de l’UE.

    Des représentants de plus de 100 entreprises ukrainiennes ont participé à distance à un salon de l’investissement Chine-Ukraine, organisé à Pékin, rapporte le site d’actualités china.org.cn Avec la participation de près de 300 représentants chinois et ukrainiens du monde des affaires et du gouvernement, la conférence annuelle a pris une nouvelle importance cette année  avec l’émergence de la Chine comme premier partenaire commercial de l’Ukraine.  Lors de la conférence, le Conseil bilatéral des entrepreneurs sino-ukrainien a annoncé la création d’un bureau de liaison à Harbin, capitale de la province du Heilongjiang, dans le nord-est de la Chine.  Le maire de Harbin, Sun Zhe, a déclaré que sa ville avait bien travaillé avec l’Ukraine dans des domaines tels que l’aérospatiale, les nouveaux matériaux et l’agriculture moderne.

    Huawei Ukraine aide le ministère de la Transformation numérique à ouvrir un centre «pour les étudiants et futurs entrepreneurs» à l’université nationale Taras Shevchenko de Kiev. «Cette initiative ouvre de nouvelles opportunités pour le développement des talents dans le monde numérique», a déclaré Ding Ning, directeur adjoint de l’approvisionnement et des services de Huawei.  En juillet dernier, Ding a signé un accord avec l’Institut polytechnique de Kiev pour ouvrir une «Académie des technologies de l’information et du Web».  KPI a écrit sur sa page Facebook: «L’Université deviendra une plateforme de promotion des technologies et des idées de Huawei sur le marché ukrainien.  La société Huawei coopère avec plus de 900 universités à l’étranger pour ouvrir des académies TIC autorisées par Huawei.»

    Pour la première fois depuis l’indépendance, le ministère ukrainien de la Défense est sur le point de commander de nouveaux avions à Antonov, a déclaré à Radio Svoboda le ministre des Industries stratégiques, Oleh Urusky.  «Un contrat sera signé entre le ministère de la Défense et l’entreprise d’État Antonov pour trois avions An-178, ce qui sera la première fois en Ukraine depuis l’indépendance», dit-il.  «Nous n’avons jamais commandé de nouveaux avions.»  L’An-178 est un avion de transport moyen-courrier ukrainien d’une autonomie de 3 680 km, d’une charge de 18 tonnes et d’une capacité de 90 soldats.  La Turquie et Antonov négocient la production conjointe de l’An-178.  Au cours de l’été 2014, au plus fort de la guerre aérienne Ukraine-Russie au-dessus du Donbass, trois avions de transport de l’armée de l’air ukrainienne ont été abattus – un Antonov An-26, un Antonov An-30 et un Ilyushin Il-76.

    Qualifiant l’état des wagons de marchandises des chemins de fer d’État de «catastrophique», le Cabinet des ministres a adopté un «programme de renouvellement radical» – remplaçant les 63 000 véhicules de la flotte de l’État au cours de cette décennie, rapporte le ministère du Développement économique, du Commerce et de l’Agriculture.  Avec certains wagons datant des années 60, plus de 90% des wagons ont dépassé leur durée de vie.  Notant que 24 000 wagons d’occasion ont été importés ces dernières années de Russie, le ministère prévient que l’Ukraine risque de «devenir un endroit pour la ferraille irradiée des pays voisins où des restrictions d’exploitation s’appliquent».

    Un renouvellement total de la flotte de wagons générera «des milliards de hryvnia de commandes gouvernementales pour les fabricants ukrainiens, des centaines de milliers d’emplois, une croissance supplémentaire du PIB de 2% par an», prédit le ministère.  Par ailleurs, les opérateurs logistiques privés en Ukraine possèdent 50 000 wagons supplémentaires.  Les entreprises privées se plaignent que lorsque les locomotives Ukrzaliznytsia amènent leurs wagons dans les ateliers UZ, elles sont souvent cannibalisées pour des pièces, généralement des plaquettes de frein.  La semaine dernière, UZ a signé le premier contrat avec une société privée – Ukrainian Locomotive Company, basée à Lviv – pour transporter des marchandises sur les voies appartenants à UZ.

    En réprimant les camions surchargés, la police nationale a contrôlé 75 000 camions le mois dernier, soit près de quatre fois le nombre de contrôles effectués en novembre de l’année dernière.  Jusqu’à présent cette année, la police a verbalisé 665 000 camions, soit presque le double de l’année dernière.  Avec environ 2% des camions condamnés à une amende pour avoir enfreint les restrictions de poids, les amendes cette année ont totalisé 4,5 millions de dollars.  L’année prochaine, à la même époque, 150 appareils «Weight-in-Motion» seront installés sur les autoroutes ukrainiennes.

    Le fret aérien via Kyiv-Boryspil n’a baissé que de 10% jusqu’en novembre, par rapport aux 11 premiers mois de l’année dernière. Le fret aérien a chuté à 33 400 tonnes, a déclaré jeudi Anton Borisyuk, directeur du développement stratégique de l’aéroport.  En revanche, jusqu’en octobre, le trafic passagers a diminué des deux tiers, atteignant 4,5 millions.  Les passagers en correspondance ont baissé de 85%, les passagers sur les vols réguliers de 78% et les passagers charters de 40%.

    Note de l’éditeur: «Il est temps de commencer à traiter le système judiciaire corrompu de l’Ukraine comme un syndicat criminel», lit-on dans un essai franc qui fait jaillir la vérité sur tout discours heureux selon lequel le gouvernement Zelenskiy nettoie les tribunaux.  «La corruption est une routine», écrit Mykhailo Zhernakov dans une alerte Ukraine au Conseil de l’Atlantique.  «Les autorités ukrainiennes ne devraient pas prétendre que le système judiciaire du pays est en quelque sorte capable de se purifier lui même. Au lieu de cela, nous devrions le traiter comme un syndicat criminel contrôlé par l’ennemi… Même pas un étranger, Zhernakov est un ancien juge ukrainien.  Aujourd’hui, il préside la Fondation DEJURE, un groupe dédié pour donner à l’Ukraine des tribunaux aux normes européennes.  En attendant que cela se produise, les Ukrainiens continueront de placer leur argent à Chypre et les investisseurs étrangers continueront de surveiller de près leurs investissements. Cordialement, Jim Brooke.

    Traduction Louis Chambaudie. Kiev. Ukraine.